Google permet aux développeurs d’ajouter leurs propres widgets aux montres Wear OS

 

Google a annoncé l’arrivée des « tiles » de développeurs tiers, permettant ainsi à tout un chacun d’ajouter ses propres widgets aux montres connectées Wear OS.

La tuile météo de la TicWatch Pro 3 de Mobvoi

La tuile météo de la TicWatch Pro 3 de Mobvoi // Source : Frandroid

C’était attendu depuis plusieurs semaines. Google a finalement annoncé officiellement l’arrivée des widgets de développeurs tiers sur les montres connectées profitant de son système d’exploitation Wear OS.

Mises en place en 2019, les cartes (« tiles » en anglais) sont en fait des widgets permettant d’accéder aux informations essentielles de certaines applications — comme la météo, le nombre de pas parcourus ou le lecteur de musique — d’un simple balayage depuis le cadran vers la gauche ou la droite. Elles étaient cependant réservées jusqu’à présent aux seules applications intégrées par défaut à la montre, qu’il s’agisse de celles de Google ou de celles du constructeur de la montre. Impossible par exemple pour une application comme Uber d’intégrer sa propre carte pour commander rapidement un VTC.

C’est cet état de fait que vient de changer Google. Dans un billet de blog publié vendredi, l’éditeur de Wear OS a annoncé que les développeurs tiers pouvaient désormais ajouter leurs propres cartes sur Wear OS. « Nous sommes heureux de vous annoncer que la bibliothèque Jetpack Tiles est disponible en alpha. Cette bibliothèque permet aux développeurs de créer des cartes personnalisées sur les montres Wear OS. Ces cartes seront disponibles pour les utilisateurs plus tard au printemps lorsque nous déploierons la mise à jour de Wear OS », indique ainsi Google.

Des cartes plus rapides d’accès que les applications

Concrètement, ces cartes permettront aux utilisateurs d’accéder à certaines informations ou d’interagir avec leurs applications d’un simple coup d’œil, sans avoir à les ouvrir directement depuis la liste des applications de leur montre connectée. « Alors que les applications peuvent être immersives, les cartes se chargent rapidement et se concentrent sur les besoins immédiats des utilisateurs. S’ils souhaitent davantage d’informations, ils peuvent appuyer sur les cartes pour ouvrir l’application liée sur leur montre ou sur leur smartphone pour une expérience plus profonde ».

Pour l’heure, il ne s’agit donc que d’un premier pas vers le déploiement, avant tout adressé aux développeurs d’applications. Pour les utilisateurs, l’arrivée des cartes d’applications tierces arrivera donc d’ici quelques semaines sur Wear OS, au printemps, sans plus de précision.

Les derniers articles