Pixel 6 : la piste d’un processeur conçu par Google se confirme

 

De nouveaux indices corroborent la présence d'un SoC développé en interne pour le futur Google Pixel 6.

Google pixel 5

Google Pixel 5 // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

L’Apple M1 fait des émules. Google travaillerait à son tour sur un SoC conçu en interne pour ses prochains smartphone. Connue sous le nom de code Whitechapel, la puce fait à nouveau parler d’elle grâce à sa mention dans un changement de code du projet AOSP.

Comme l’a remarqué le site XDA Developers, spécialisé dans l’actualité d’Android, ce changement de code a été l’occasion pour un développeur de chez Google de publier un lien en référence au « P21 ». Si la page liée est inaccessible, son URL contient néanmoins quelques mentions particulièrement intéressantes. On peut notamment y découvrir les mention de « GS101 » et de « Whitechapel ».

Un premier smartphone équipé de Whitechapel attendu cette année

Selon XDA Developers, le répertoire « GS101 » ferait référence à la première puce conçue par Google Silicon, la division de Google spécialisée dans la conception de composants. De son côté, Whitechapel est déjà connu comme le nom de code de cette première puce.

Par ailleurs, la référence, dans le commentaire du développeur, au « P21 » suggère qu’il s’agit d’un appareil de Google. « P21 se réfère probablement au Pixel 21 qui devrait probablement être au moins le Pixel si ce n’est un autre appareil attendu plus tard cette année », indique ainsi XDA Developer. Le « 21 » ferait ainsi référence à l’année 2021.

On sait depuis plusieurs mois que Google s’est lancé à corps perdu dans les composants. Il devrait s’agir, pour la firme de Mountain View, d’une manière de moins dépendre de ses fournisseurs comme Qualcomm, qui équipait jusqu’à présent ses smartphones Pixel avec les puces Snapdragon.

Par ailleurs, cela devrait également permettre à Google de suivre la voie ouverte par Apple, mais également Samsung ou Huawei avec leurs processeur maison, généralement plus optimisés avec le reste de l’appareil ainsi que le logiciel embarqué dans le smartphone.

Google conçoit déjà certaines puces

Aussi, le nom de code Whitechapel avait déjà été découvert le mois dernier. Le site 9to5Google avait en effet mis la main sur la documentation de Google faisant référence à cette puce. Les caractéristiques du SoC sont encore largement inconnues, mais selon 9to5Google, il serait conçu en partenariat avec Samsung Semiconductor.

Notons également que, si Google dépendait jusqu’à présent de ses fournisseurs pour les puces de ses smartphones, la firme travaille déjà sur des processeurs en interne. Fin mars, Google annonçait en effet vouloir développer ses propres processeurs pour ses data center et pour Google Cloud. La firme développe également des puces pour des usages spécifiques comme la puce Titan M pour la sécurité des Pixel, ou le chipset Pixel Neural Core pour l’intelligence artificielle de ses smartphones.

Les derniers articles