Le Huawei Mate RS Porsche Design fraîchement dévoilé embarque deux lecteurs d’empreintes parce qu’un seul ne suffisait pas.

Le ridicule ne tue pas. Et c’est bien le leitmotiv qui semble animer le nouveau Huawei Mate RS Porsche Design annoncé en même temps que le très attendu Huawei P20 Pro et son comparse le P20.

Pour rappel, le label Porsche Design — élaboré en collaboration avec le constructeur automobile éponyme — a fait ses débuts avec le Huawei Mate 9 en 2016. Le but est de proposer une déclinaison aux caractéristiques démesurées pour un tarif qui l’est encore plus.

Le Mate RS n’échappe pas à cette règle et tend même à l’appliquer avec zèle. Ce smartphone propose un lecteur d’empreintes invisible, sous l’écran, ce qui est pas mal déjà, non ? Non ! Il en faut un deuxième évidemment ! Il y a donc un second scanner placé sur le dos de l’appareil.

Le prix de la démesure

Vous êtes de la team lecteur d’empreintes à l’avant ou l’arrière ? Peu importe, le Mate RS Porsche Design joue dans les deux camps. Mais pour le voir rejoindre votre équipe, il vous faudra mettre la main à la poche, la trouer et continuer jusqu’à trouver 1 695 euros pour la version avec 6 Go de RAM et un espace de stockage de 256 Go. Pour le modèle 8+512 Go, il faudra creuser encore plus loin jusqu’à tomber sur un trésor enfoui contenant 2 095 euros.

À ce prix-là, la reconnaissance faciale est heureusement incluse. Pour le reste, il partage les caractéristiques du P20 Pro — que nous avons pris en main — et embarque notamment un triple capteur photo.

Choquant ?

Le prix de ce smartphone a de quoi choquer et la présence de deux capteurs d’empreintes peut provoquer un soupir désabusé. Mais rappelons que la gamme Porsche Design est faite pour être démesurée et limite absurde.

Cet appareil ne s’adresse qu’à un public de niche, fan de voitures de sport et/ou extrêmement aisé. Nous autres, gens de la plèbe, n’avons qu’à nous orienter vers le Huawei P20 Pro à 899 euros. Un tarif clairement à la portée de toutes les bourses… ?

À lire sur FrAndroid : Prise en main du Huawei P20 Pro : 40 mégapixels de pur bonheur photographique