La reconnaissance faciale du Huawei Mate 20 Pro a été dupée par deux journalistes d’AndroidPit qui se ressemblent beaucoup, sans pour autant être identiques. L’énorme encoche du téléphone est pourtant censée garantir une meilleure sécurité.

Les Huawei Mate 20 Pro et Mate 20 ont fait grande sensation au moment de leur présentation. Le premier se distingue, entre autres, du second par son encoche plus large en façade. La marque justifie ce désagrément esthétique par une sécurité plus forte. En effet, si le notch est plus imposant sur la version Pro, c’est parce que celle-ci propose une solution de reconnaissance faciale 3D semblable à celle que l’on trouve sur les derniers iPhone.

En d’autres termes, elle est plus fiable que le Face Unlock 2D classique qui se veut plus rapide que sécurisé. L’argument s’entend et justifie en partie le prix plus élevé du Mate 20 Pro par rapport au modèle classique. De son côté, l’utilisateur est en droit d’avoir des exigences plus hautes et quand celles-ci ne sont pas respectées, il y a forcément un hic.

Reconnaissance faciale faillible

L’équipe allemande d’AndroidPit a en effet réalisé une petite expérience avec le Huawei Mate 20 Pro. Le hasard a fait que deux de ses journalistes se ressemblent beaucoup. Ils ne sont pas jumeaux et on peut tout de même assez bien les distinguer, mais ils partagent plusieurs traits du visage comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Les visages sont similaires, mais ils n’ont pas la même couleur de peau ni les mêmes fossettes. En outre, l’un porte des lunettes. (Crédits image : AndroidPit)

L’auteur de l’expérience explique que son collègue a pu déverrouiller son Mate 20 Pro et, inversement, qu’il a pu accéder au contenu du smartphone de son compère. En d’autres termes, la reconnaissance faciale n’est pas infaillible lorsqu’il s’agit de différencier deux visages assez proches (mais loin d’être identiques).

Ne crions pas tout de suite au scandale. Des mises à jour logicielles peuvent encore être déployées avant la commercialisation du Mate 20 Pro, le 26 octobre prochain. Par ailleurs, on se rappelle qu’un enfant avait réussi à déverrouiller l’iPhone X de sa mère malgré la solution Face ID. Un masque acheté à 150 dollars sur le marché avait aussi suffi à contourner cette barrière.

Pour les Huawei Mate 20, cette nouvelle donnera davantage d’arguments aux défenseurs de l’encoche en forme de goutte d’eau.

À lire sur FrAndroid : Test du Huawei Mate 20 Pro : aucune limite à son pouvoir