Introduction

Annoncée il y a un peu plus d’un mois, nous avons enfin la Huawei Watch GT Elegant au poignet. Conçue pour être une version plus « chic » de la Huawei Watch GT classique, elle embarque donc l’OS maison, LiteOS, dans un form factor plus petit.

Fiche technique

Modèle Huawei Watch GT Elegant
Taille d'écran 1.2 pouces
Technologie OLED
Définition de l'écran 390 × 390 pixels
Format écran Circulaire
Mémoire interne 128 Mo
Mémoire vive (RAM) 0.128 Go
Dimension 46.5 mm
Poids 46 grammes
Capteur de rythme cardique Oui
Analyse du sommeil Oui
Accéléromètre Oui
Prix 124€
Fiche produit | Test

Ce test a été réalisé avec un produit prêté par la marque.

Design : une montre élégante

Disponible en blanc ou noir, la Huawei Watch GT Elegant s’équipe d’un boîtier de 42mm, soit 4 de moins que les autres modèles de la gamme et leurs boîtiers 46mm.

En acier inoxydable, il est composé d’une lunette en céramique qui, dans sa version noire que nous avons testée, possède des reflets violets qui s’accordent aux touches de cette couleur présente dans les cadrans. A noter que, contrairement aux autres modèles de Watch GT, la lunette ne contient pas les chiffres des minutes. Enfin, l’écran est protégé par un revêtement DLC (Diamond Like Carbon) et sur le côté du boitier se situent deux boutons pour accéder aux différents menus.

La version Elegant possède un bracelet en fluoroélastomère, un matériel semblable à du caoutchouc présent aussi sur les bracelets des Apple Watch Sport. Ce matériau est résistant aux graisses et aux produits chimiques comme les acides ou les solvants. Il est également résistant à l’eau ce qui permet à la montre de pouvoir descendre jusqu’à 5 bar soit 50 mètres, mais ne comptez pas aller aussi profond avec. Elle n’est adaptée qu’à de la nage en surface ou dans la douche s’il n’y a pas de différence de température !

Cette montre reste dans un format plus compact que son cousin avec un rayon de 4,25cm, une épaisseur de 10,5mm pour un poids de 46 grammes sans le bracelet et de 63 grammes avec celui fourni d’origine. Bracelet qui est amovible, ce qui permet de le changer facilement si celui-ci ne vous plait pas.

La montre est assez compacte et légère pour ne pas déranger lorsqu’on la porte

En bref, la Huawei Watch GT Elegant porte bien son nom : c’est une montre élégante qui sait se faire discrète sur un poignet. La très bonne qualité des finitions lui permet de compter son design comme un gros point fort. Elle se porte sans problème et n’a jamais été dérangeante durant notre test, que ce soit dans la vie quotidienne, en faisant du sport ou en dormant.

Ecran : un bon écran qui manque d’un always on

La Huawei Watch GT Elegant possède un écran AMOLED de 1,2 pouces de 390 pixels soit 325 pixels par pouces ce qui lui offre une très bonne lisibilité. L’AMOLED profite de noirs profonds et donc d’un contraste presque infini. Cela pousse LiteOS à disposer d’une interface majoritairement assombrie pour utiliser au mieux les capacités de l’écran.

Les bords de l’écran sont quant à eux assez minimes pour être oubliés mais ne vont pas non plus concurrencer le borderless de l’écran de l’Apple Watch.

Il propose 5 niveaux de luminosité et un mode auto. Cependant, la luminosité maximale n’est pas idéale en plein soleil comme sur beaucoup de montres malheureusement. On peut aussi déplorer le faible nombre de cadrans puisque cette Watch GT Elegant n’en embarque que 13.

Un point faible de cet écran est l’absence d’un mode always-on. L’écran s’allume automatiquement lorsqu’on l’oriente vers nous, mais il reste éteint le majeure partie du temps. Il manque aussi d’un moyen d’allumer l’écran en tapant dessus : il faut obligatoirement cliquer sur l’un des deux boutons.

Utilisation : LiteOS, une bonne alternative à WearOS ?

Pour cette Huawei Watch GT Elegance, pas de Wear OS, on reprend la formule du grand frère et on continue sur Lite OS, le système d’exploitation des objets connectés de Huawei, compatible Android 4.4 et plus et iOS 9 et plus.

Pour connecter la montre au smartphone, il faut passer par l’application Santé de Huawei qui vous fera configurer l’appareil depuis votre téléphone. A noter qu’il est impossible de connecter la montre au smartphone si la localisation n’est pas activée sur ce dernier.

Nous avions déjà testé les fonctionnalités de LiteOS durant le test de la Huawei Watch GT classique mais il est important de souligner son gros point faible : le manque d’interactions avec son smartphone. Les notifications sont effaçables sur la montre mais ne s’effacent pas sur le smartphone et inversement, et effacer la notification sur le smartphone ne les enlèveront pas non plus de la montre. Notifications qui sont également disponibles depuis l’application Messages de LiteOS.

Ce manque d’interactions se traduit aussi par l’incapacité à réaliser des tâches que l’on ferait de son smartphone depuis la montre : on ne peut pas envoyer de messages, pas faire de recherches d’informations comme avec Siri ou OK Google. Oubliez en prime les applications tierces.

OS ultra léger oblige, il ne consomme presque rien, est très rapide et ne présente que peu de ralentissements. L’expérience manque cependant parfois de fluidité dans les animations sur les transitions d’écran, mais cela ne dérangera que les plus tatillons d’entre nous (j’en suis un).

Suivi d’activité : tout pour le muscle

Cette montre se dirige surtout vers les sportifs, et sur ce point, elle est très complète et propose de bonnes fonctionnalités. Tout d’abord, elle possède un capteur de rythme cardiaque continu, on peut donc savoir en temps réel notre rythme (je suis à 80 en ce moment même). Elle a également un capteur de sommeil pour mieux nous conseiller sur nos habitudes et propose différents suivis d’activités sportives particulières comme la course, la marche, la randonnée, le cross-country, le cyclisme, la nage ou le triathlon.

La montre vibre à chaque heure où vous restez assis ; pratique pour vous inciter à bouger, sauf quand vous ne pouvez tout simplement pas bouger (comme par exemple lors d’un cours ou une réunion qui traîne en longueur). La fonctionnalité est impossible à bloquer depuis la montre, il faut le faire depuis le smartphone sur l’application Santé de Huawei.

Si vous la portez autour de votre poignet durant la nuit, elle enregistrera les données de votre sommeil et les différentes phases par lesquelles vous passez. Si vous consultez ensuite votre smartphone, Huawei vous offrira même quelques conseils pour améliorer vos nuits.

Mais le plus gros problème de la Huawei Watch GT classique était son GPS qui ne supportait pas de passer dans de petites rues et qui se mettait alors à nous faire traverser des bâtiments entiers. Alors, est-ce que ce problème est réglé sur la version Elegance ? On met les écouteurs, on lance la musique et on part se balader.

Et le problème reste le même : on traverse des bâtiments quand on est dans une rue étroite, et il a même fallu attendre une vingtaine de secondes pour commencer la session de marche le temps que le GPS se connecte.

Je ne me souviens pas m’être baigné…

Autonomie : une endurance de plusieurs jours

La Huawei Watch GT Elegant embarque une petite batterie de 300mAh. Avec une utilisation assez basique avec le Bluetooth et le rythme cardiaque en continu, elle a tenu 4 journées et demi sans la charger ce qui n’est pas très loin de la semaine d’autonomie annoncée.

La montre passe de 0 à 100% en 1h15 avec son socle de recharge branché par usb à un ordinateur. Socle qui possède un port USB-C, mais aucun bloc d’alimentation n’est fourni avec.

L’autonomie a beau être moins bonne que la Huawei Watch GT classique, elle n’a pas à rougir face à d’autres concurrentes comme la Galaxy Watch Active qui tenait 5 jours ou la Fossil Sport qui ne tenait pas plus de 24h.

Note finale du test 7/10
Résolument tournée vers le monde de la santé, la Huawei Watch GT Elegant fait un très bon travail dans ce domaine. Mais elle n’est pas parfaite pour autant : son système de localisation GPS reste assez aléatoire quand les conditions ne sont pas idéales comme dans une rue étroite.

LiteOS est toujours aussi rapide dans son utilisation, il est léger et peu gourmand ce qui permet à la montre de ne pas consommer énormément de batterie. Mais elle reste dans les mêmes travers que sur la Watch GT première du nom : elle a peu de fonctionnalités hors du domaine de la santé, les notifications ne sont vraiment pas bien intégrées et on constate un grand manque de personnalisation.

Le design est quant à lui très réussi, les matériaux sont de qualité, le confort au poignet est presque parfait. On regrette seulement le manque d’une fonctionnalité Always on Display pour que le cadran ne s’affiche pas qu’uniquement lorsqu'on appuie sur l’un des boutons ou quand on pivote le poignet vers nous.

Son autonomie reste également un point plus que positif puisque vous pourrez tenir presque 5 jours avec la montre au poignet, alors que certaines montres concurrentes ne peuvent même pas tenir 2 jours.

En bref elle embarque les qualités et les défauts de la Huawei Watch GT classique dans un format plus compact et plus élégant. Son seul gros point faible, LiteOS, sera sûrement amélioré au fil du temps.
Points positifs
  • Design compact et élégant
  • Très bonne autonomie
  • Nombreuses activités suivies
Points négatifs
  • Options de personnalisation assez faibles
  • Peu d’interactions avec le smartphone
  • GPS instable