Intel Whiskey Lake-U et Amber Lake-Y : les nouveaux processeurs pour ultraportables protégés contre Spectre et Meltdown – IFA 2018

 

Intel a profité de l’IFA 2018 pour dévoiler ses nouveaux CPU de 8e génération : Whiskey Lake-U et Amber Lake-Y, des architectures pensées essentiellement pour les ultraportables et déjà protégées contre les failles Meltdown et Spectre.

Dans le cadre de l’IFA 2018, Intel a dévoilé sa nouvelle ligne de processeurs pour ordinateurs ultraportables, les Whiskey Lake-U et Amber Lake-Y. Il s’agit toujours de la 8e génération, remplaçant les Kaby Lake-R et Kaby Lake-Y de l’année dernière. Dans l’ensemble, l’architecture ne change pas, mais gagne en connectivité et en autonomie.

Au total, ce sont 6 puces qui sont officialisées sur le salon berlinois. Trois de la série U (i7-8565U, i5-8265U et i3-8145U) et trois de la série Y (i7-8500Y, i5-8200Y et m3-8100Y). Les trois moins puissants (série Y) possèdent une architecture à 2 cœurs pour 4 threads, de même que l’i3 de série U, tandis que les 2 CPU les plus puissants embarquent 4 cœurs pour 8 threads. Le mode Turbo de ces puces permet d’atteindre de 3,4 à 4,2 GHz pour les Core U (1,1 à 1,5 GHz pour la vitesse de base) et de 3,9 à 4,6 GHz pour les Core Y (1,6 à 2,1 GHz pour la vitesse de base).

Rappelons que la série Y est une gamme à très basse consommation (5 W) tandis que la série U est plus traditionnelle (15 W) désormais sur le marché des ultraportables.

On retrouve avec ces puces le support du HDMI 1.4 et DisplayPort 1.2 en 4K à 30 Hz et 60 Hz respectivement, ainsi que de la RAM DDR4 2400 ou de la LPDDR3 2133 en dual channel. Rien de bien nouveau ici.

Connecté et endurant

Le PCH, chargé de la gestion des flux réseau notamment, amène quant à lui avec ces puces un support du WiFi à grande vitesse Gigabit AC à 160 MHz (si le routeur est compatible), le support de l’USB 3.1, mais aussi un DSP quad-core dédié aux commandes vocales, compatible avec Amazon Alexa et Microsoft Cortana.

Du côté des performances, Intel compare les performances de sa puce Whiskey Lake-U avec un ordinateur embarquant un i5-4200U et 4 Go de RAM DDR3 (configuration vieille de 5 ans) et clame une amélioration de 200 % sur la rapidité avec une autonomie supérieure et une productivité accrue sur des applications populaires comme Photoshop, Lightroom ou PowerDirector. Il est question de 16 heures d’autonomie par ailleurs en lecture locale d’une vidéo 1080p (avec écran réglé à 200 cd/m²).

Enfin, notons que cette nouvelle ligne de puces est protégée contre les failles Spectre, Meltdown et L1TF par une combinaison de changements hardwares et de mises à jour logicielles.

Pour ce qui est de la disponibilité, ce sont les partenaires d’Intel qui devraient en dire plus au cours de cet IFA.

Les derniers articles

  • Voici les nouvelles icônes de Microsoft

    Microsoft

    Voici les nouvelles icônes de Microsoft

    13 décembre 201913/12/2019 • 18:51