Le navigateur Microsoft Edge n’aurait que quelques mois à vivre sous sa forme actuelle sur Windows 10. Microsoft voudrait adopter le moteur Chromium, développé et utilisé notamment par Google avec Chrome.

Si vous utilisez Windows 10, il y a de fortes chances pour que vous n’utilisiez pas son navigateur par défaut, Microsoft Edge. Depuis son lancement en 2015, le navigateur de Microsoft subit un déficit de popularité, notamment hérité d’Internet Explorer.

Le navigateur souffrait également de l’absence d’extensions à son lancement, quelque chose d’incroyable à l’heure où Firefox et Chrome en proposent des centaines. Le logiciel était de plus réputé pour être instable, pouvant faire perdre à tout moment un onglet ou la totalité du navigateur.

De EdgeHTML à Chromium

Windows Central rapporte en exclusivité des informations sur le projet Anaheim de Microsoft. Il prévoit de remplacer dans les mois à venir Microsoft Edge par un nouveau navigateur basé sur Chromium, le moteur de rendu déjà utilisé et développé par Google pour Chrome. Ce serait la fin du moteur EdgeHTML qui avait été développé pour Microsoft Edge.

Le navigateur ne devrait pas changer sur Android, où il est déjà basé sur Chromium, ni sur iOS, où il est forcé par Apple d’utiliser le moteur de Safari.

Ce nouveau projet serait officialisé dans les prochaines semaines, et devrait être intégré dans les préversions de Windows 10 19H1, la prochaine mise à jour de Windows 10 prévu pour le début de l’année 2019.

Les utilisateurs pourront donc bientôt bénéficier d’un navigateur basé sur Chromium comme navigateur par défaut de Windows 10. Ce qui devrait, Microsoft l’espère probablement, les éloigner de Google Chrome, et donc couper une source de tracking du géant de la recherche.

Le fond ou la forme

Cette décision signifie que Microsoft aurait rendu les armes face à Google, alors même que d’autres navigateurs comme Opera, Samsung Internet, Amazon Silk, Brave et Vivaldi utilisent déjà le moteur de Chrome, nommé Blink.

Cela signifie qu’il ne restera que deux moteurs de rendus, concurrents de Chrome : WebKit poussé par Apple, dont Google Blink est un dérivé, et Gecko développé par Mozilla pour Firefox.

La source ne précise pas si le nouveau navigateur se nommera à son tour Microsoft Edge ou si Microsoft en profitera pour modifier une nouvelle fois le nom. De même elle n’indique pas si Microsoft va seulement modifier le moteur de rendu, ou également l’interface du navigateur.

Les problèmes soulignés dès son lancement concernant Microsoft Edge ne pointait pas vers un problème avec le moteur de rendu, mais plutôt vers un manque criant de fonctionnalités (prise en compte du tactile, extension absente, etc.) et de stabilité, dont la plateforme Windows UWP (Microsoft Store) semblait être responsable.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des meilleurs navigateurs Internet sur Android