Xbox Series X : Phil Spencer tempère les attentes sur le ray tracing et la 8K

 

Dans une interview sur la nouvelle stratégie de Microsoft, Phil Spencer a souhaité ramener un peu de calme sur les attentes autour des consoles next-gen. En particulier concernant le ray tracing et la 8K.

Nous sommes désormais à quelques semaines du lancement de la Xbox Series X et de sa concurrente directe, la PlayStation 5. Si l’on en croit les ruptures de stock quasi permanentes des deux fabricants, la hype semble bien au rendez-vous. Il faut dire que les deux consoles s’annoncent particulièrement ambitieuses, et devraient vite nous faire oublier les consoles actuelles dont la génération a commencé en 2013.

Concernant les nouveautés communes aux deux consoles, on peut évoquer l’intégration d’un SSD avec une architecture de stockage optimisée, un processeur central beaucoup plus performant, de nouvelles technologies de rendues graphique comme le ray tracing accéléré matériellement, ou encore la capacité d’afficher jusqu’en 8K et jusqu’à 120 Hz. Sur ces derniers points, Phil Spencer a profité d’une interview de Wired pour refroidir un peu les ardeurs.

La 8K est une technologie ambitieuse

Que ce soit la Xbox ou la PlayStation 5, les nouvelles consoles proposent un port HDMI 2.1 qui est compatible avec l’affichage en 8K. Pour autant, Phil Spencer ne croit pas à l’arrivée de la 8K dans les jeux vidéo à court terme.

La 8K est une technologie ambitieuse. Les écrans compatibles ne sont pas encore vraiment là. Je pense que nous sommes à des années de voir la 8K devenir le standard du jeu vidéo, si elle le devient un jour.

Quand on regarde l’adoption de la 4K dans le jeu vidéo, on peut difficilement le contredire. La Xbox One X et la PS4 Pro ont commencé à permettre un affichage en 4K des jeux vidéo, mais rares étaient les jeux à être rendu dans une définition native 4K. C’est seulement avec la Xbox Series X et la PlayStation 5 que la 4K devraient commencer à devenir une norme sur console, et là encore, certains jeux auront encore un rendu natif en définition inférieure.

La question du rendu natif

Ce qu’il faut retenir, c’est que les consoles seront parfaitement capables d’afficher une image en 8K sur les écrans compatibles, mais cela ne concernera probablement pas les jeux vidéo. Certains jeux peu gourmands en ressource graphique pourront peut-être avoir un rendu en 8K natif, mais cela sera de l’ordre de l’exception.

Mais est-ce vraiment important ? Quand Phil Spencer évoque que la 8K pourrait ne jamais devenir un standard du jeu vidéo, il a peut-être en tête l’arrêt de la course au rendu natif des jeux. Avec DLSS, Nvidia a démontré qu’il n’était pas forcément nécessaire de viser un rendu natif d’un jeu dans une définition précise. Avec cette technologie, la marque propose de faire un rendu « basse définition » en poussant les effets graphiques au maximum, puis d’améliorer artificiellement la définition de l’image grâce à de l’IA. C’est d’ailleurs ainsi que Nvidia a pu dévoiler la première carte graphique capable de produire de la 8K à 60 FPS.

Les premiers écrans 8K sur le marché proposent également des moteurs d’upscale dédiés pour afficher du contenu 4K en 8K. Autant de solutions qui devraient permettre d’éviter aux consoles et ordinateurs de devoir faire des rendus natifs en haute définition.

Le ray tracing n’a pas (encore) fait ses preuves

Phil Spencer est également revenu sur la question du ray tracing, nouvelle technologie de gestion de la lumière et des reflets (entre autres) qui a été martelée aussi bien par Sony, Microsoft et Nvidia comme la nouvelle technologie qui allait révolutionner le jeu vidéo. Si tout le monde s’accorde sur le potentiel de cette technologie, elle est encore très gourmande en ressource et n’en est qu’à ses débuts sur PC et consoles. Pour le moment, Phil Spencer ne semble pas avoir été particulièrement bluffé par le ray tracing.

Si je pense aux jeux où le ray tracing a eu un effet important sur mon expérience de jeu en tant que joueur, c’est assez flou.

Le ray tracing apporte un nouveau niveau d’immersion et de fidélité visuelle à l’écran, mais il est vrai que la technologie n’a pour le moment pas changé la façon de concevoir des jeux vidéo. Sony a fait bien plus de démonstration des effets de ray tracing dans des jeux comme Spider Man Miles Morales ou Ratchet & Clank, mais il s’agit simplement de petits effets supplémentaires pour le moment.

Spider-Man Miles Morales

Spider-Man Miles Morales // Source : Ew.com

Les propos de Phil Spencer peuvent aussi être interprétés comme une manière de tempérer les attentes concernant les capacités des nouvelles consoles, et en particulier la Xbox Series X vis-à-vis du ray tracing. Il faudra probablement attendre de nouvelles générations de consoles pour que la technologie gagne en maturité, et voir arriver des jeux plus ambitieux avec le ray tracing.

Les derniers articles

  • Les Samsung Galaxy S9 et S9 + reçoivent One UI 2.5

    Samsung

    Les Samsung Galaxy S9 et S9 + reçoivent One UI 2.5

    19 octobre 202019/10/2020 • 19:14