Après des années en partenariat avec TSMC, Nvidia a annoncé un changement de taille pour sa prochaine génération de GPU. Samsung s’occupera en effet de la production de ses puces en 7nm.

Le géant américain Nvidia, bien connu du grand public pour ses cartes graphiques, a longtemps été en partenariat avec TSMC afin de produire ses nouvelles puces. Récemment, on entendait d’ailleurs parler d’une nouvelle révision du Tegra X1, qui devrait accompagner la sortie d’une version améliorée de la Shield TV mais aussi de la Nintendo Switch.

Pour ses prochaines cartes graphiques cependant, un changement de taille a en effet été annoncé par Yoo Eung-Joon, président de Nvidia en Corée du Sud. La production de ses prochaines puces GPU, que l’on surnomme Ampere, revient à Samsung désormais.

Samsung récupère Nvidia et ses GeForce

L’homme d’affaires a en effet officialisé la nouvelle après des semaines de spéculation. Il annonce qu’il s’agit d’un « fait important que le processus 7nm EUV de Samsung Electronics sera utilisé pour créer notre prochaine génération de GPU. Jusqu’à récemment, Samsung a travaillé dur pour trouver de nouveaux partenaires ».

Si l’on en croit les rumeurs, Samsung a réussi à évincer son concurrent chinois TSMC en sacrifiant ses tarifs. Il faut dire qu’un partenaire avec le prestige et le carnet de commandes de Nvidia vaut de l’or, particulièrement pour un fondeur cherchant à diversifier ses activités.

En effet, le coréen subit depuis quelques mois maintenant la baisse de commandes en puces RAM et NAND. Ce nouveau partenariat lui permet donc aussi bien de récupérer un allié fort pour solidifier sa place de numéro 1 du marché que d’endiguer un potentiel manque de croissance sur le long terme. Pour Nvidia, la logique est évidemment un gain de coût de fabrication, qui pourrait lui permettre une meilleure compétitivité… ou de meilleures marges, évidemment.