Test de la Nvidia GeForce RTX 3060 Ti : une nouvelle référence pour les écrans QHD

Cartes graphiques • 2020

La GeForce RTX 3060 Ti a été annoncée en décembre 2020, elle offre une compatibilité ray-tracing et DLSS. Elle est annoncée comme plus rapide que la précédente génération de GeForce RTX 2080 Super pour un tarif annoncé à 419 euros.

 

Introduction

Nvidia profite de cette fin d'année pour étendre sa nouvelle gamme RTX 3000 et baisser son prix d'accès avec la GeForce RTX 3060 Ti. Nous avons pu la tester.

Son existence avait déjà fait l’objet de fuites, mais voilà la Nvidia GeForce RTX 3060 Ti désormais officialisée. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un nouveau produit plus accessible que les trois RTX 3070, 3080 et 3090 que nous connaissions jusqu’à présent, sans trop s’éloigner de la RTX 3070 tout de même. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle carte, avec nos tests et le prix attendu évidemment.

Design : un clone de la RTX 3070

Si vous avez lu en détail notre test de la GeForce RTX 3070, vous allez vite reconnaitre la nouvelle carte du jour puisqu’elle semble en tout point identique. La seule différence tient dans la mention « RTX 3060 Ti » sous la carte, qui permet de différencier les deux produits visuellement.

On retrouve donc le double ventilateur, mais aussi la nouvelle prise d’alimentation de Nvidia à 12 broches, avec l’adaptateur PCI-E Molex à 8 broches, toujours fourni avec cette Founders Edition. Rappelons que les autres fabricants, comme Asus, EVGA, Zotac ou Gigabyte sont libres d’utiliser ou non ce nouveau connecteur.

L’adaptateur d’alimentation

L’adaptateur d’alimentation // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Avoir un design identique à la RTX 3070 est un très bon signe pour la RTX 3060 Ti. C’est en effet un design de grande qualité que nous propose Nvidia avec cette nouvelle génération de carte graphique. Nous n’avons à ce jour pas retrouver cette qualité de fabrication, aussi bien chez AMD que chez d’autres fabricants, même sur des produits plutôt haut de gamme. Cela tient notamment à ce large système de refroidissement en métal et l’intégration très réussie d’une ventilation assez silencieuse.

Si le connecteur d’alimentation, et son placement peuvent faire débat, le reste de la carte est exempt de tout reproche pour ce qui est du design.

Caractéristiques techniques

La GeForce RTX 3060 Ti se veut remplacer la RTX 2060 Super dans la gamme de Nvidia. Elle reprend la même nouvelle architecture Ampere qui a fait ses preuves avec les RTX 3000, mais en limite les performances en jouant sur le nombre de cœurs d’exécution, mais aussi sur la fréquence de fonctionnement. Nvidia continue de faire confiance à Samsung et son procédé 8 nm pour la fabrication. Cela veut dire aussi que même si Nvidia a prévu de plus grandes quantités pour cette carte, les capacités de fabrications de la marque ne sont pas infinies. Les lignes de productions de Samsung doivent être partagées entre chaque modèle de RTX 3000. Elle bénéficie pleinement de l’architecture Ampere et de toutes les nouveautés annoncées par Nvidia pour cette carte comme le support du HDMI 2.1 à 48 Gbit/s (jusqu’à 4K 120 Hz), du décodage AV1, et de RTX IO, l’implémentation de DirectStorage par Nvidia.

 GeForce RTX 3060 TiGeForce RTX 3070GeForce RTX 3080
ArchitectureAmpereAmpereAmpere
Cœur CUDA486458888704
Cœur RT384668
Cœur Tensor (IA)152184272
Fréquence boost1665 MHz1730 MHz1710 MHz
Mémoire8 Go de GDDR6
8 Go de GDDR6
10 Go de GDDR6X
Vitesse mémoire16 Gbit/s16 Gbit/s19 Gbit/s
Bus mémoire256 bits256 bits
320 bits
Bande passante448 Go/s512 Go/s
760 Go/s
TDP200 W220 W320 W
FabricationSamsung 8 nmSamsung 8 nmSamsung 8 nm
Disponibilité2 décembre 2020Octobre 202017 septembre
Prix419 euros519 euros719 euros

Les économies sur la puce permet à Nvidia d’annoncer un tarif conseillé 100 euros moins chers que la RTX 3070, et de commencer à tourner autour du seuil psychologique des 400 euros. Comparé à la RTX 2060 Super, Nvidia conserve à peu près le tarif conseillé (il était de 424 euros pour la 2060 Super), augmente un peu le TGP qui passe de 175W à 200W, pour un doublement du nombre de cœurs Cuda.

La GeForce RTX 3060 Ti utilisée pour le test a été prêtée par Nvidia

Notre configuration de test

Voici la configuration du PC avec lequel nous avons testé la carte graphique.

  • Carte mère : MSI X299 GAMING M7 ACK
  • Processeur : Intel Core i9-7940X
  • Mémoire : 4 x 8 Go de RAM DDR4 2666 MHz (deux kit Corsair Vengeance CMK16GX4M2Z2666C16)
  • SSD : Samsung 970 1 To NVMe
  • Alimentation : Corsair RM1000X
  • Boitier : In Win 303
  • Logiciel : Windows 10 2010 (avec les pilotes Nvidia Game Ready version 457.40)

Nous allons procéder à une mise à jour de cette configuration pour nos futurs tests, pour éliminer des possibilités de limitation CPU des performances, mais nous n’avons pas pu le réaliser avant l’écriture de ce test.

Les définitions testées

Nous avons utilisé trois écrans à notre disposition pour ce test :

Pour Nvidia, la GeForce RTX 3060 Ti s’adresse avant tout à des utilisateurs d’écran QHD (2560 x 1440) ou Full HD, mais nous avons tout de même voulu la pousser dans ses retranchements avec les mêmes tests que sur les cartes graphiques haut de gamme.

Tests synthétiques

3DMark

Le logiciel 3DMark permet de réaliser exactement les mêmes tests d’une carte à l’autre, pour avoir des résultats parfaitement comparables. C’est un bon point de départ pour évaluer la puissance d’une carte sans utiliser un jeu en particulier.

Avec le test Time Spy Extreme qui utilise DirectX12 et tourne en 4K UHD, la RTX 3060 Ti obtient un score de 5828 points, c’est comme attendu sensiblement inférieur à la RTX 3070 qui obtenait 6751 points sur ce test. À titre de comparaison, d’après 3DMark, une RTX 2060 Super obtient environ 4000 points sur ce test. On a donc une belle hausse de performance d’une génération à l’autre sur un même segment.

3DMark DirectX Ray Tracing

Une mise à jour du logiciel 3DMark a ajouté un test dédié au DirectX Raytracing. Il s’agit d’évaluer les performances bien spécifiques de cette fonction de Windows en désactivant le plus possible les autres types de calculs que l’on retrouve habituellement dans une scène 3D.

Sur ce test, la RTX 3060 Ti s’en sort avec les honneurs en passant le cap des 25 images par seconde. C’est assez proche du résultat de la RTX 3070, et ça permet surtout de dépasser la Radeon RX 6800. Comme notre test l’avait démontré, AMD ne parvient pas à rattraper sur Nvidia pour le moment sur les performances en ray tracing. L’avance de Nvidia s’illustre ici avec une carte graphique moins onéreuse, mais toujours plus performante.

Ici, d’après 3DMark, la RTX 2060 Super obtient un score d’environ 14 FPS dans ce test. Gardez en tête que nous n’avons pas pu réaliser nous-mêmes ce test avec cette ancienne carte graphique, mais cela permet d’avoir une idée des progrès réalisés par Nvidia en une génération.

Benchmarks dans les jeux sans ray tracing

La vaste majorité des jeux n’utilisent pas encore le ray tracing, il est donc important d’évaluer les performances de la carte graphique dans ces jeux classiques.

Red Dead Redemption 2

On commence par le très exigeant Red Dead Redemption 2 que nous faisons tourner en configuration les préréglages de qualité au maximum, et en désactivant la synchronisation verticale. Le jeu intègre un benchmark qui fait tourner en boucle plusieurs situations du jeu, assez variées et offrant donc un bon panel pour évaluer la carte. Nous avons relevé le nombre moyen d’images par seconde.

Comme attendu, la RTX 3060 Ti n’est pas capable de tenir ce niveau de qualité graphique en 4K UHD, et il faut donc réduire le niveau de définition. On voit que l’on arrive à passer le cap très important des 60 images par seconde en moyenne en passant en 2560 x 1440 pixels. Cette carte graphique s’adresse avant tout aux joueurs équipés d’écrans avec cette définition d’affichage.

Assassin’s Creed Odyssey

Le moteur graphique Anvil d’Ubisoft est toujours utilisé pour la plupart de ses productions, de la série Assassin’s Creed aux jeux Ghost Recon et plus récemment Immortals Fenyx Rising. Assassin’s Creed Odyssey intègre un benchmark qui fait défiler une scène et permet d’avoir une bonne évaluation des performances. Le jeu a été réglé avec les paramètres graphiques au maximum, en désactivant les options de réduction automatique de la définition.

Ici la RTX 3060 Ti se montre capable de faire tourner le jeu très correctement en QHD, mais aussi en 21:9 avec la définition 3440 x 1440 pixels. Cela montre que la carte aura encore du répondant, avec des jeux plus sophistiqués que Assassin’s Creed Odyssey.

Benchmarks dans les jeux avec ray tracing

Avec l’arrivée des nouvelles consoles, le ray tracing va devenir le nerf de la guerre dans les jeux vidéos. Nvidia était auparavant seul à proposer cette fonction, mais on devrait rapidement voir une généralisation arrivée avec le support d’AMD et la mise en avant par Microsoft de cette fonction.

Control

On ne présente plus le jeu Control développé par Remedy Entertainment et véritable démonstration du ray tracing. Pour évaluer les performances, nous jouons en boucle les premières minutes du jeu en courant dans les bureaux. Une scène avec de nombreux reflets, propice au test des capacités en ray tracing. Pour respecter notre protocole de test, nous faisons tourner le jeu en 4K, avec les paramètres graphiques au maximum, d’abord sans ray tracing, puis en activant la fonction et enfin en activant Nvidia DLSS (avec un rendu en Full HD dans ce cas).

Plus on descend en gamme chez Nvidia, ou que l’on descend en consommation dans le cas des PC portables, et plus la technologie DLSS peut faire sa belle démonstration. Ici, on voit que ni la RTX 3060 Ti ni la Radeon ne sont capable de faire tourner correctement Control en 4K avec ou sans ray tracing. Mais avec le DLSS, cela devient possible sur la RTX 3060 Ti et on atteint même 64 images par seconde en moyenne. Le jeu est donc parfaitement jouable, de façon agréable et en 4K, grâce à cette fonction.

Vivement que ce genre de fonction se généralise dans les jeux vidéo, car tous les titres ne bénéficient pas du DLSS.

Dirt 5

Dirt 5 est l’un des jeux de lancement des nouvelles consoles, et il ne propose justement pas la fonction DLSS de Nvidia. Pour évaluer les performances, nous faisons une course dans le mode Arcade libre sur le circuit du Christ rédempteur de Rio de Janeiro. Le jeu tourne en 4K avec les paramètres graphiques au maximum, d’abord sans puis avec la fonction de ray tracing.

Malheureusement sur ce titre, la RTX 3060 Ti n’est pas capable de faire fonctionner le jeu en 60 images par seconde. Notez toutefois que les performances sont particulièrement stables. Par ailleurs, rappelons ici que nous réalisons ce test pour que la carte soit comparable avec ses grandes sœurs, mais si vous avez un écran 4K et que vous souhaitez faire tourner des jeux gourmands, il faudra plutôt se tourner vers des cartes plus puissantes, et onéreuses.

Watch Dogs Legion

En attendant la sortie de Cyberpunk 2077, Watch Dogs Legion est un excellent benchmark car c’est un jeu gourmand, moderne et assez généreux en effets de ray tracing. Il intègre un benchmark qui fait défiler une scène mêlant plusieurs phases d’actions. Nous faisons tourner ce test en 4K avec les paramètres graphiques sur « very high ».

Sur ce test, la RTX 3060 Ti s’en sort plutôt bien, et on peut voir le coût très important de l’activation du ray tracing en termes de performance. Le DLSS permet ici de passer au des 50 images par seconde, mais le niveau de performances n’est pas suffisamment stable pour que ce soit agréable à l’écran.

En QHD, la carte est parfaitement capable de faire tourner le jeu avec le DLSS à 60 images par seconde.

Consommation

Comme on l’a vu plus haut, la RTX 3060 Ti représente une légère hausse du TGP face à la RTX 2060 Super qu’elle remplace. C’est quelque chose que l’on a vu sur d’autres cartes de la gamme. Malgré un passage au 8 nm et une meilleure optimisation des performances par watt, Nvidia a fait le choix de monter plus haut en consommation pour augmenter plus fortement les performances entre les deux générations.

Sur le logiciel HWInfo, on relève bien une consommation maximale à 200W pour la RTX 3060 Ti. Cela reste inférieur à ce que la RTX 3070 impose, c’est logique puisque la 3060 Ti est en fait une version castrée de la 3070. C’est aussi inférieur à la Radeon RX 6800.

Un beau silence

Sur l’ensemble de nos tests avec cette carte graphique, nous avons mesuré une température maximale de 68 degrés au niveau du GPU grâce au logiciel HWInfo. C’est un peu plus élevé que les générations précédentes de cartes Nvidia, et que la Radeon RX 6800.

Heureusement, l’excellente qualité de fabrication du modèle Founders Edition permet de refroidir tout cela dans un silence complet.

La suite GeForce Experience se renforce

Nous n’allons pas revenir sur l’ensemble de la suite logicielle GeForce Experience qui accompagne les cartes de Nvidia, nous l’avions décrite en détail durant le test de la RTX 3080. Rappelons simplement que la firme a su crée année après année un véritable écosystème autour de fonctions comme le DLSS déjà évoqué, mais aussi Nvidia Broadcast avec RTX Voice, Ansel ou Nvidia Reflex. Quand on achète une GeForce, on rentre donc dans cet écosystème et on bénéficie régulièrement de nouveautés qui permettent de mieux profiter de son PC, dans les jeux ou dans les logiciels.

Les nouvelles options de performances

Les nouvelles options de performances

AMD propose aussi des fonctions avec ses Radeon, et la marque a notamment mis en avant la fonction Rage qui permet d’overclocker automatiquement, c’est-à-dire augmenter la fréquence de fonctionnement, la carte pour augmenter ses performances. Nvidia y répond avec une fonction assez similaire dans une version, pour le moment expérimental, de ses GeForce Experience.

D’un simple clic, la solution de Nvidia permet de configurer une température ou une puissance à ne pas dépasser, puis de laisser le système gérer automatiquement le réglage de la fréquence.

Prix et disponibilité de la GeForce RTX 3060 Ti

La carte graphique Nvidia GeForce RTX 3060 Ti est disponible dès le 2 décembre 2020 au tarif conseillé de 419 euros.

À ce tarif, elle remplace idéalement la RTX 2060 Super et permet à Nvidia de proposer un niveau de tarif absent de la nouvelle gamme AMD, dont la Radeon RX 6800 débute à 590 euros, soit 170 euros de plus.

Note finale du test
8 /10
Nvidia remplace sa GeForce RTX 2060 Super par une carte au même prix, mais environ 40 % plus performante et démontre une nouvelle fois que sa nouvelle génération Ampere est une réussite. Elle se paye même le luxe de dépasser la Radeon RX 6800 du concurrent AMD, une carte pourtant vendue beaucoup plus cher. Basée sur la RTX 3070, on en retrouve les qualités en particulier au niveau du design de cette Founders Editions ou des nouveautés de Ampere comme le HDMI 2.1.

En termes de puissance, c'est une RTX 3070 revue à la baisse que nous propose ici Nvidia. Cela signifie que si vous avez une définition supérieure au QHD (2560 x 1440), il faudra passer votre chemin ou alors jouer sur les réglages dans les jeux à venir, qui seront sans aucun doute plus gourmands. Si vous avez un écran QHD ou d'une définition inférieure, alors vous avez le droit à un excellent niveau de performances, même sur les jeux les plus récents.

Au moment où ces lignes sont écrites, les problèmes de stocks rencontrés par Nvidia et AMD risquent une nouvelle fois de faire jouer les tarifs à la hausse. Mais à son tarif conseillé de 419 euros, nous recommandons chaudement cette RTX 3060 Ti. On espère que ce problème sera rectifié dans les semaines à venir par les marques concernées.
Points positifs
  • Parité des fonctions avec les autres RTX (HDMI 2.1, AV1, DLSS, etc)
  • Pour jouer "au max" sur les écrans Full HD et QHD
  • Founders Edition de grande qualité
  • L'écosystème Nvidia
Points négatifs
  • La gestion des prix et des stocks au lancement

Les derniers articles

  • Huawei donne un coup de frais à son AppGallery

    Huawei

    Huawei donne un coup de frais à son AppGallery

    19 janvier 202119/01/2021 • 20:30