Test du OnePlus Nord CE : OnePlus a bien appris ses (milieux de) gammes

Core Edition à core ouvert

Points positifs du OnePlus Nord CE
  • Du style
  • Un Soc très performant
  • Interface sans reproche
  • Autonomie très solide
  • Pas ou peu de bloatwares
  • Un écran équilibré en AMOLED
  • Un bon volume sonore
Points négatifs du OnePlus Nord CE
  • Des rayures sur l'écran sans la protection
  • Des modes photo peu précis
  • Une sursaturation des photos
  • Charge rapide un peu lente
 

Introduction

OnePlus présente le OnePlus Nord CE (Core Edition), une version allégée de son Nord, sorti il y a moins d'un an, et qui cherche à garder ce qui « faisait le cœur de l'expérience Nord ». On l'attendait autour des 350 euros, il sort finalement à 300 euros dans sa version la moins chère. Alors peut-il aller chatouiller Xiaomi sur le terrain du milieu de gamme ?

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Le projet derrière le OnePlus Nord Core Edition (CE), tel que présenté par la marque elle-même c’est de reprendre ce qui avait fait le succès (réel) du OnePlus Nord, de descendre encore un peu son prix vers le milieu de gamme, tout en gardant « le cœur de l’expérience OnePlus ». La marque explique avoir voulu amener un ressenti premium aux consommateurs habitué à ce type de prix. Mieux que ça, OnePlus nous a présenté ce smartphone comme un « midship killer », en référence à l’expression « flagship killer », en vigueur pour des smartphones plus onéreux.

D’entrée de jeu, deux arguments jouent pour lui : son design qui tape indéniablement dans l’œil et sa puce Snapdragon 750G de chez Qualcomm. De quoi laisser penser que la marque a envie de renouer avec sa promesse d’origine : le bon smartphone au bon prix ? Alors, est-ce bien le cas ? Allons voir ça de plus près.

Fiche technique du OnePlus Nord CE

Modèle OnePlus Nord CE
Version de l'OS Android 11
Interface constructeur OxygenOS
Taille d'écran 6.43 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 410 ppp
Technologie AMOLED
SoC Snapdragon 750G
Puce Graphique (GPU) Adreno 619
Mémoire vive (RAM) 6 Go, 8 Go, 12 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 64 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Appareil photo (frontal) 16 Mpx
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.1
5G Oui
NFC Oui
Capteur d'empreintes Sous l'écran
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 4500 mAh
Dimensions 73.5 x 159.2 x 7.9mm
Poids 170 grammes
Couleurs Noir, Bleu, Gris
Fiche produit

Une gueule d’ange

Commençons par ce qui saute aux yeux dès les premiers instants passés avec ce téléphone. La couleur du modèle que nous testons, qui s’intitule Blue Void, est à nos yeux, un vrai régal. Il s’agit d’un bleu clair mat virant au violet à l’approche des arêtes. C’est si agréable à l’œil qu’on hésite franchement à y mettre la coque en silicone fournie avec l’appareil.

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Le deuxième aspect un peu spectaculaire de ce OnePlus, c’est son rapport finesse/ taille d’écran, puisqu’il mesure 7,9 mm d’épaisseur pour un écran de 6,43 pouces. Bien entendu, le poids suit et le OnePlus affiche sur la balance un petit 170 g.

En main, ce choix d’un smartphone fin et léger m’a convaincu à moitié. Je l’ai trouvé agréable, car cela évite le sentiment de manier une péniche lorsqu’on sort son smartphone, mais j’ai trouvé qu’il manquait presque de présence. De plus, les bordures sont suffisamment arrondies pour qu’on ne les ressente jamais.

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Pour le reste de l’enveloppe, on reste sur du classique, mais efficace. Le bloc photo, en forme d’ovale allongé, se montre très discret. Malgré sa taille contenue, il cause tout de même un léger déséquilibre lorsque le smartphone est posé sur le dos.

L’écran est toujours plat comme avec le OnePlus Nord, mais un petit plus esthétique : il abandonne le double poinçon. La bordure noire en bas est peut-être un tout petit peu trop épaisse, mais rien de choquant. Côté protection, l’appareil est livré avec une fine couche de plastique. Nous vous conseillons de ne pas la retirer, car lors de mon test, le OnePlus s’est rapidement retrouvé avec de fines rayures, ce après seulement dix jours de test.

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Les boutons de volume ont été placés à gauche et on retrouve le bouton d’alimentation juste en face. Au passage, OnePlus confirme une de ces constantes : l’absence d’emplacement pour carte SD. Le logement peut cependant accueillir deux cartes SIM.

Sur la partie basse, à côté de l’unique haut-parleur, du port USB-C qui sert à la recharge et du microphone, on retrouve non sans plaisir l’entrée jack 3.5 mm. Le capteur d’empreintes — qui fonctionne impeccablement au passage — est situé lui sous l’écran.

Une dalle équilibrée

Pour 300 euros on apprécie la présence d’un bel écran de 6,43 pouces, Amoled qui plus est, ce qui est de plus en plus la norme dans cette gamme de prix. Il est doté d’un taux de rafraichissement de 90 Hz, ce qui offre un petit sentiment de fluidité en plus. Les fonds d’écran animés d’OxygenOS en profitent à plein.

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Mais il faut préciser qu’en face, un géant nommé Xiaomi Redmi Note 10 Pro a déjà mis la barre très haute avec un écran légèrement plus grand (6,67 pouces) et avec surtout un taux de rafraichissement –disons-le– imbattable.

Testé avec notre sonde et le logiciel CalMan, l’écran se montre suffisamment confortable pour un milieu de gamme. Il affiche 556 Cd/m² de luminosité, on est donc au-delà des 500 Cd/m² nécessaires pour être confortable dans la plupart des situations. Peut-être qu’au beau milieu de l’été, en plein cagnard, il vous faudra plisser les yeux, mais en principe, vous êtes tranquille. Mais là encore, le milieu de gamme de Xiaomi le bat à plat de coutures avec 654 cd/m².

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Source : Frandroid – Anthony Wonner

La balance des couleurs est plus que satisfaisante. En mode vif, nous avons mesuré 6700K. Il est donc légèrement au-dessus des 6500K conseillés pour avoir une image bien équilibrée. Mais pour un mode vif, il ne tire pas trop dans les bleus. Le OnePlus Nord CE bénéficie en outre d’un mode naturel qui porte bien son nom. On apprécie la présence d’un mode avancé, qui permet de calibrer plus finement les couleurs affichées.

Pouce en l’air pour OxygenOS

OnePlus a beau avoir abandonné HydrogenOS en Chine, la marque chinoise insiste : OxygenOS, basé sur Android 11, est là pour durer. Le responsable de la stratégie en Europe nous l’a bien assurés.

On retrouve le « Shelf » intitulé Never Settlene te repose jamais sur tes lauriers » en bon français), lorsqu’on swipe du haut vers le bas. À l’usage, certains préféreront peut-être le désactiver, car il peut être frustrant de ne pas pouvoir ouvrir immédiatement le volet des raccourcis. Personnellement, j’ai apprécié d’avoir deux options en un seul geste. Cela colle bien à la philosophie de l’OS, qui vise à permettre d’en faire un maximum avec juste un pouce.

On retrouve d’ailleurs la navigation par gestes qui permet d’appuyer encore cette vision chère à OnePlus. Le soir, on peut par exemple lancer une playlist et commander le défilement des pistes par de simples gestes, sans même avoir besoin de rallumer l’écran.

La personnalisation est bien présente, même si des OS comme MIUI 12 par exemple, vont tout de même un peu plus loin dans les petits détails. Ici on retrouve les grands classiques : le choix de l’aspect des icônes, leur taille, la taille de la police et son niveau de gras, la couleur générale de l’interface. Mention spéciale aux gestes personnalisés, qu’on peut associer avec une fonctionnalité donnée. Cela peut se montrer pratique.

Là où OxygenOS brille davantage, c’est sur ces petits plus vraiment bien pensés. J’ai par exemple eu un vrai coup de cœur pour le Zen mode. Une fois lancé, ce dernier vous demande combien de temps vous souhaitez verrouiller votre smartphone, afin qu’il vous laisse un peu d’espace et de temps loin de lui. D’habitude, les smartphones se contentent du minimum pour ce type de fonctionnalité. Là, OxygenOS cherche à rendre l’expérience très agréable.

Toujours au rayon bien-être numérique, particulièrement poussé chez OnePlus, leur mode lecture est une autre perle de leur OS. Intégré d’office au volet des raccourcis, il offre le choix entre un effet chromatique et un effet monochrome, façon liseuse. Les yeux fatigués lui disent merci.

Pour renforcer l’impression de fluidité, le « quick launch » permet d’accéder à des applications choisies au préalable immédiatement au moment du déverrouillage. Il suffit d’appuyer un peu plus longuement son doigt sur le détecteur d’empreintes, et un menu déroulant de gauche à droite s’ouvre, qu’on peut contrôler d’une simple impulsion du pouce.

On salue aussi le respect de l’utilisateur : il n’y a pour ainsi dire aucun bloatware à l’horizon. Si vous avez l’habitude des pratiques d’autres OS, vous apprécierez le geste.

Malheureusement, l’option sous-titres instantanés ne fonctionne qu’en anglais. Source : Frandroid

Malheureusement, l’option sous-titres instantanés ne fonctionne qu’en anglais. Source : Frandroid

Niveau accessibilité, lorsqu’on ajuste le son, on remarque une petite icône représentant un bloc de sous-titres. Il s’agit d’un mode sous-titre instantané directement intégré à l’interface principale, mais qui ne fonctionne qu’en anglais. Si l’effort est à saluer, dommage cependant que la fonctionnalité n’existe pas en français. À l’arrivée, c’est même presque dommage qu’elle prenne autant de place dans l’interface si l’on n’est pas anglophone.

Au rang des quelques défauts, il faudra prendre garde à l’animation du capteur d’empreintes, qui attaque un peu les yeux en pleine nuit. Elle ne s’aligne pas avec le reste des réglages de luminosité, c’est assez dommage.

Un son correct si on ne pousse pas trop le volume

Le OnePlus Nord CE possède un seul et unique haut-parleur placé en bas, exactement comme le OnePlus Nord. Adieu donc la stéréo. Le son s’en sort tout de même très bien, notamment à bas et mi-volume où il offre une partition plutôt équilibrée, avec la présence notable de basses.

La puissance est aussi au rendez-vous. On peut atteindre un volume sonore plus qu’honorable, qui permet d’écouter de la musique entre amis sans difficulté. Cependant, plus on pousse le curseur vers le haut, plus le son se détériore. À conseiller pour une écoute qui ne cherche pas une finesse sans faille, mais qui veut juste pouvoir entendre sa musique à quatre ou cinq posés dans un parc par exemple.

Un rendu acidulé, mais parfois imprécis

Lorsqu’on achète un smartphone à 300 euros, il y a lieu de ne pas s’attendre à un rendu extraordinaire en photo. C’est pourquoi la multiplication des capteurs dans cette gamme de prix peut souvent être reçue comme du gâchis pur et simple de ressource.

Pour le OnePlus Nord CE, la marque s’est maintenue à trois capteurs, dont deux vraiment utiles.

  • Capteur principal de 64 mégapixels (f/1.79) ;
  • Un ultra-grand angle de 8 mégapixels (f/2.25) avec un angle de vue de 119°
  • Un capteur de 2 mégapixels (f/2.4) dédié à la photo en monochrome

Capteur principal

Les personnes qui ont conçu et réglé le capteur principal du OnePlus Nord CE avaient probablement un objectif en tête : donner un rendu pop, acidulée, on a presque envie de dire estival aux photos. Certes le temps par lequel nous avons fait nos clichés aide à donner cette impression, mais il faut reconnaître que le capteur attaque un peu fort sur les bleus et les verts; comme on peut le voir dans la plupart des scènes comportant des arbres ci-dessous.

Comme souvent, il s’agira avant tout d’une question de goût. Une fois ce constat posé, on constate que le OnePlus offre un rendu globalement très propre pour sa gamme de prix, avec un autofocus gonflé à bloc (aucune photo floue dans les quelque 300 que nous avons prises avec).

Si on entre un peu plus dans l’image, comme celle avec des vélos et de la circulation, on s’aperçoit bien vite que certains contours comme ceux des arbres et des immeubles au loin sont un peu moins bien définis que le premier plan. Sur la photo où l’on voit la Seine, on voit que l’appareil peine à capturer l’eau (on ne lui en veut pas, car peu y arrivent). Sur la troisième scène de la galerie ci-dessous, un peu moins bien exposée du fait d’un nuage qui passait là, on constate que la voiture grise et la façade au fond donnent un rendu vraiment étrange.

Ultra-grand angle

Passons au deuxième capteur. Comme toujours, l’ultra grand-angle permet de capturer une scène avec un plus angle (d’où le nom). Par exemple ci-dessous, sans ultra grand-angle, impossible de prendre en photo la totalité de l’immeuble rouge. Bien vite on s’aperçoit que les photos sont légèrement désaturées par rapport au capteur principal. Ce n’est pas si grave étant donné que ce dernier l’est parfois un peu trop.

En dehors de cela, on constate bien vite que les scènes capturées avec l’objectif ultra grand-angle sont nettement moins détaillées. Il y a même comme un effet de flou en second plan, peut-être pour masquer les défauts, ou peut-être est-ce là l’œuvre de l’algorithme qui lisse le fond par manque d’informations ?

Afin de vous faire une bonne idée de la différence entre les deux capteurs, voici une comparaison. Nous avons essayé de nous positionner sur les deux clichés avec un angle de vue à peu près similaire, ce qui a impliqué de se reculer avec le capteur principal.

De nuit et mode de nuit

De nuit, le OnePlus Nord parvient à plutôt bien éclairer la scène, pour peu qu’il y ait un éclairage. Cependant, sur la photo du bus, on peut constater que la mise au point n’est pas parfaite. Les lampes ont tendance a être surexposée.

Deux défauts que le mode nuit ne parvient malheureusement pas à gommer. Ce dernier consiste à rajouter une sorte de filtre jaune par-dessus la scène, mais le traitement semble détériorer la qualité de l’image, comme on peut le voir sur la scène du bus, qui bave allègrement.

Selfie

Le mode selfie s’en sort plutôt bien, à condition de bénéficier d’un éclairage correct. Dans le premier cliché, on voit que le logiciel peine à définir correctement le visage. Alors que sur les deux autres clichés, qui bénéficient d’une lumière du jour forte, puis modérée, le résultat est bien plus précis.

Mode noir et blanc

Le troisième objectif du OnePlus Nord CE sert au mode noir et blanc, aussi appelé mono, pour monochrome. De quoi tourner un film français d’un appartement Haussmanien en toute simplicité. Ce n’est pas son capteur de 2 mégapixels (fort heureusement) qui prend la photo, mais il aide à ce que le résultat soit mieux défini.

Difficile de se prononcer sur l’utilité de l’ajout d’un troisième capteur juste pour cet usage, mais il faut admettre que le résultat est plutôt maitrisé. Là où le traitement du mode nuit par exemple, amène à une perte de précision dans l’image, ici, on constate avec plaisir que les scènes restent bien définies. Sur celle avec un pigeon au premier plan, l’homme au loin reste bien net. La gestion de la luminosité est aussi plutôt convaincante sur les façades dans la photo où l’on voit des voitures garées.

Aucun risque de soirée diapo

Pour un smartphone à 300 euros, le OnePlus Nord CE possède un Soc de très bonne qualité, puisqu’il s’agit d’un Snapdragon 750G de chez Qualcomm. Comparé au Nord originel, qui possédait un 765G, on est à peine quelques marches en dessous. Son concurrent le plus féroce dans cette gamme de prix, le Xiaomi Redmi Note 10 Pro possède quant à lui un 732G. Autant dire que le Soc de ce OnePlus Nord CE ne fait pas tache.

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Comme souvent à ce niveau de performances, il n’y a plus grand-chose à dire à part que la plupart des applications ne lui posent aucun souci. En jeu sur Fortnite, avec les graphismes réglés sur moyen (on ne peut d’ailleurs pas aller plus loin, car le jeu nous l’interdit) et résolution 3D réglée sur 75 %, le jeu tourne presque sans baisse brusque de framerate. Vous aurez certainement déjà vu le jeu d’Epic Games sous un meilleur jour, mais cela permet tout de même de jouer dans de bonnes conditions.

Modèle OnePlus Nord CE OnePlus Nord Xiaomi Redmi Note 10 Pro Realme 8 Pro
AnTuTu 9 387522 N/C N/C 329338
AnTuTu 8 N/C 322107 289596 N/C
AnTuTu CPU 119621 N/C 97184 108666
AnTuTu GPU 93838 N/C 77455 88138
AnTuTu MEM 76976 N/C 53584 58620
AnTuTu UX 97087 N/C 61373 73914
PC Mark 2.0 N/C 9270 7187 8437
PC Mark 3.0 8345 N/C N/C N/C
3DMark Slingshot Extreme 2737 3324 N/C 2599
3DMark Slingshot Extreme Graphics 2613 3292 N/C 2465
3DMark Slingshot Extreme Physics 3285 3441 N/C 3211
3DMark Wild Life 1123 N/C N/C 1051
3DMark Wild Life framerate moyen 7 FPS N/C N/C 6.30 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 11 / 8 FPS 13 / 8.5 FPS N/C 11 / 7.2 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 17 / 19 FPS 19 / 21 FPS N/C 16 / 18 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 30 / 33 FPS 50 / 56 FPS N/C 39 / 43 FPS
Lecture / écriture séquentielle 957 / 468 Mo/s 960 / 475 Mo/s 510 / 272 Mo/s 514 / 194 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 47244 / 42100 IOPS 36400 / 33900 IOPS 36348 / 34264 IOPS 38442 / 39377 IOPS
Voir plus de benchmarks

Si on compare ses performances en Benchmark avec le Realme 8 Pro, on constate qu’il le surclasse dans presque toutes les catégories. Lorsque ce n’est pas le cas, il obtient un score égal.

Autonomie solide, mais charge lente

Le OnePlus Nord CE possède donc une batterie de 4500 mAh plutôt large pour du milieu de gamme. Elle a été « aplatie » pour rendre le smartphone plus fin.

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Source : Frandroid – Anthony Wonner

Le smartphone est capable d’encaisser pendant très longtemps une utilisation active du smartphone mêlant navigation sur le web, appels, lancement du GPS, jeux, vidéo,etc. Lancé sur Fortnite, la batterie chauffe certainement quelque peu et le smartphone perd environ 7 à 8 % de batterie en une seule partie (gagnée, il va sans dire). C’est presque trop, mais avec tous les détails poussés à fond et la stabilité offerte, peut-on vraiment s’en étonner ?

Le OnePlus Nord convainc largement et peut même tenir deux jours complets en fonction des usages. Pour recharger une batterie de 4500 mAh, une charge rapide de 30W n’était pas de trop. Testée par nos soins, voici le résultat :

  • De 0 à 5 % : 2 minutes de charge.
  • De 0 à 30 % : 14 minutes de charge.
  • De 0 à 70 % : 39 minutes de charge.
  • De 0 à 95 % : 1 heure et deux minutes de charge.

Réseau et communication du OnePlus Nord CE

Le OnePlus Nord CE est un smartphone compatible 5G, mais qui rate malheureusement le coche du Wifi 6, puisqu’il n’est compatible qu’avec l’ancienne (mais encore très utilisée bien sûr) génération de connexion sans fil. Le Bluetooth lui aussi reste en 5.1 et ne passe pas le cap du 5.2.

En appel, la qualité est au rendez-vous. Dans un boulevard très bruyant, mon interlocuteur n’entendait pour ainsi aucun bruit de véhicules ou de conversations en dehors du son de ma voix. Impeccable. Testé sur deux applications utilisant le GPS, il n’y a rien à signaler d’inquiétant de ce côté-ci.

Prix et disponibilité du OnePlus Nord CE

Le OnePlus Nord CE est disponible avec un prix de départ de 299 euros avec 6 Go de RAM et 128 Go de stockage. Pour 329 euros, on passera sur 8 Go de RAM, et la version 12 Go de RAM et 256 Go de stockage coûte 399 euros.

Les précommandes sont ouvertes, et les ventes en magasin ou en ligne débutent le 21 juin à 11h.

Notre avis sur Le OnePlus Nord CE

design
9
Au-delà des quelques rayures apparues bien trop vite (pensez à garder la protection), le reste du design est vraiment enthousiasmant. C'est un smartphone qu'on a plaisir à sortir, à tenir en main, à utiliser. Bref un quasi sans faute.
écran
7
Si vous craquez pour ce OnePlus, vous aurez un bon écran AMOLED Full HD+ très bien équilibré, même en mode vif. Il lui manque cependant une luminosité maximale un peu plus importante pour être parfaitement à l'aise. Son taux de rafraichissement de 90 Hz est très agréable, mais là encore, certains font mieux au même prix.
logiciel
9
OxygenOS est toujours un plaisir à manipuler. On profite de ses nombreux petits plus, comme le mode Zen, le mode lecture, les diverses options de personnalisation bien pensées. L'absence de logiciels gênants à l'installation est aussi un vrai plus.
caméra
7
C'est là où nous trouvons le OnePlus Nord CE peut-être le moins convaincant. Malgré un rendu "pop" assumé et plutôt rafraichissant, sur tous nos clichés, le fond est souvent flou et la qualité des modes plus complexes basés sur des algorithmes est souvent moyenne.
performances
10
Pour 300 euros, difficile de demander mieux au niveau performances. Ici, la promesse du OnePlus Nord CE d'un smartphone de milieu de gamme avec un feeling premium est bien au rendez-vous.
autonomie
9
Une batterie suffisamment grande pour tenir deux jours sans réfléchir, une consommation contenue, notamment en visionnage de vidéo... L'autonomie offre un presque sans faute. Allez, on aurait aimé que la charge rapide soit un peu plus efficace, mais c'est presque tout ce qu'on pourrait lui reprocher sur ce terrain.
Note finale du test
8 /10
Le OnePlus Nord CE, c'est un peu ce groupe de pop acidulée qu'on écoute tout l'été sans trop savoir pourquoi il nous attire. On sait qu'il n'est pas parfait (notamment à ce prix), qu'il a même quelques défauts (notamment en photo), mais on lui pardonne pour tout un tas de raison.

On lui pardonne déjà parce qu'il a un sacré beau design (la coque arrière est une belle réussite), parce que quand il s'agit de parler performances, il répond toujours présent -- grâce à son Snapdragon 750G, parce qu'il est facile à vivre, l'interface OxygenOS fait juste ce qu'il faut pour ça.

Bien entendu, on pourrait froidement le comparer à la concurrence et signaler ici un capteur principal de seulement 64 mégapixels, là un taux de rafraichissement qui ne dépasse pas les 90 Hz. Tout cela est vrai. Mais une fois qu'on l'a quitté, si l'on est honnête, on se souvient surtout des bons moments. Finalement, c'est surtout parce que d'autres font mieux que l'on n'accorde pas une note plus élevée à ce OnePlus Nord CE. Vous ferez quand même une bonne affaire en l'achetant, notamment si vous êtes friands de smartphones légers, ce qui ne court pas les rues.

Points positifs du OnePlus Nord CE

  • Du style

  • Un Soc très performant

  • Interface sans reproche

  • Autonomie très solide

  • Pas ou peu de bloatwares

  • Un écran équilibré en AMOLED

  • Un bon volume sonore

Points négatifs du OnePlus Nord CE

  • Des rayures sur l'écran sans la protection

  • Des modes photo peu précis

  • Une sursaturation des photos

  • Charge rapide un peu lente

Les derniers articles