Qualcomm Snapdragon 750G : la série 7 n’a plus rien à envier au haut de gamme

 

Qualcomm vient d'annoncer sa nouvelle plateforme, le Snapdragon 750G. Successeur du S730, ce processeur tout-en-un gagne en puissance, en intelligence, et aussi en rapidité de réseau grâce à l'intégration de la 5G.

Qualcomm vient de présenter la puce qui va succéder au Snapdragon 730 que l’on trouve entre autres dans l’Oppo Reno 2, le Xiaomi Mi 9T ou le Samsung Galaxy A71. Il s’agit du Snapdragon 750G, muni d’une nouvelle architecture et continuant dans la droite lignée de son prédécesseur.

La 5G descend un peu plus en prix

Chez Qualcomm, la 5G a encore un prix. Pour ceux qui souhaitent une puce intégrant le nouveau réseau mobile, il faut se tourner vers une puce de série 8, comme sur les principaux flagships, ou alors vers le Snapdragon 765 (OnePlus Nord, Xiaomi Mi 10 Lite…). En cette fin d’année, la 5G descend encore d’une gamme (ou d’une demi-gamme) avec l’intégration d’un modem X52 dans le Snapdragon 750G.

Ce modem (identique à celui du S765) devrait rester assez économe en énergie, mais un peu moins rapide que le X55 des séries 8. Comptez 3,7 Gb/s en download et 1,6 Gb/s en upload

Pour la suite, Qualcomm promet que la 5G devrait être accessible à partir de la Série 4 dès 2021. Il aura donc fallu 2 ans pour que cette technologie arrive sur les smartphones autour de 200 euros, contre 4 pour la 4G à son époque.

Plus de performances

Au-delà de la 5G, le Snapdragon 750G embarque par ailleurs un CPU avec des cœurs Kryo 570, dont l’efficacité est 20 % supérieure aux Kryo 470 du S730. Son GPU, l’Adreno 619, est aussi légèrement amélioré par rapport à son prédécesseur pour un gain en performances graphiques de l’ordre de 10 % par rapport au S730G (lui-même 15 % plus performant que le S730). On espère que cela permettra à des jeux comme Fortnite de ne plus saccader, ce qui semble un point important pour un SoC orienté vers le gaming.

Par ailleurs, le S750G mise sur la qualité d’affichage avec ses fonctionnalités dédiées comme Game Color Plus, Adreno HDR Fast Blend ou encore la mise à jour dédiée des pilotes graphiques.

IA et autonomie

Comme toujours, Qualcomm met également l’accent sur l’intelligence artificielle. Si l’architecture centrale ne change pas, le gain de puissance du CPU et du GPU, mais aussi du DSP, permet d’atteindre 4 Trillions d’Opérations Par Seconde (TOPS) dédiées à l’intelligence artificielle (gestion des algorithmes photo, etc.).

Ce gain de performances brutes devrait également permettre aux constructeurs d’améliorer l’efficience des smartphones sur cette gamme, et donc leur autonomie.

Xiaomi dans les starting blocks

Qualcomm annonce que les premiers smartphones équipés du Snapdragon 750G arriveront d’ici la fin de l’année. Le premier sera lancé par Xiaomi. On peut donc certainement s’attendre à un possible Xiaomi Mi 10T.

Les derniers articles