Test du Xiaomi Mi 10 Lite (5G) : il envoie du lourd pour un « léger »

Smartphones • 2020

Le Xiaomi Mi 10 Lite est un smartphone de milieu de gamme annoncé fin mars 2020. Il est l'un des premiers smartphones orienté sur le rapport qualité/prix à proposer une compatibilité avec les réseaux 5G. Pour l'essentiel, il est équipé d'un écran de 6,57 pouces avec une définition Full HD+, un SoC Qualcomm Snapdragon 765G épaulé par 6 ou 8 Go de RAM et un quadruple capteur photo avec ultra grand-angle.

 

Introduction

Les flagships de Xiaomi ont monté en gamme en 2020, mais le constructeur chinois a tout de même ajouté à son catalogue une alternative au bon rapport qualité/prix : le Xiaomi Mi 10 Lite 5G. Retrouvez notre test complet de ce téléphone milieu de gamme alléchant.

Xiaomi Mi 10 Lite 5G de face

Xiaomi Mi 10 Lite 5G de face // Source : Frandroid

Depuis plusieurs années, Xiaomi nous a habitués avec sa gamme Mi à des flagships killers proposant de très bonnes performances pour un prix imbattable. En 2020, la politique de la marque a néanmoins changé et ses Mi 10 misent sur l’ultra haut de gamme pour venir faire de l’ombre aux meilleurs smartphones du marché, avec une hausse tarifaire inéluctable à une telle montée en gamme. Heureusement, ceux qui préfèrent ne pas vider leur bourse trop rapidement peuvent se rabattre sur le Xiaomi Mi 10 Lite qui, sur le papier, a tout de ce que l’on peut attendre d’un excellent rapport qualité/prix.

Ce test a été réalisé avec un Xiaomi Mi 10 Lite 5G qui nous a été prêté par la marque.

Fiche technique du Xiaomi Mi 10 Lite

Modèle Xiaomi Mi 10 Lite
Version de l'OS Android 10 Q
Interface constructeur MIUI
Taille d'écran 6.57 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels 392 ppp
Technologie AMOLED
SoC Snapdragon 765G
Puce Graphique (GPU) Qualcomm Adreno 620
Mémoire vive (RAM) 6 Go, 8 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 5 Mpx
Capteur 4 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) 16 Mpx
Enregistrement vidéo 4K@30 IPS
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Inconnu
Capteur d'empreintes Sous l'écran
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 4160 mAh
Dimensions 74.8 x 163.7 x 7.9mm
Poids 192 grammes
Couleurs Noir, Blanc, Bleu
Prix 299 €
Fiche produit

Un design entre tradition et modernité

Au premier regard, le Xiaomi Mi 10 Lite ne partage pas beaucoup d’éléments avec sa fratrie et sa face avant rappelle plutôt 2019. Encoche « goutte d’eau », épais menton et bordures inégales… Le Mi 10 Lite est donc plutôt traditionnel et ne réinvente pas la roue, loin de là. Par ailleurs, les coins de son écran sont particulièrement arrondis, donnant l’impression d’étouffer la barre de statut, sans pour autant la rogner.

Encoche du Xiaomi Mi 10 Lite 5G

Les coins de l’écran du Xiaomi Mi 10 Lite 5G sont très incurvés // Source : Frandroid

Mais il suffit de le prendre en main et de le retourner pour trouver un aspect tout de suite beaucoup plus moderne. Avec sa coque en verre brillante et son module photo en domino, il pourrait facilement se faire passer pour un smartphone haut de gamme une fois posé à plat sur une table. Certes, le revêtement est un peu salissant et les mentions légales auraient pu être beaucoup plus discrètes qu’elles ne le sont, mais ce côté moderne est plutôt agréable à l’œil.

En se rapprochant un peu de son appareil photo, on distingue des objectifs plutôt petits, cerclés de noir afin de garder un certain équilibre entre les quatre optiques. C’est plutôt malin de la part de Xiaomi et bien effectué. Ce module ne ressort pas beaucoup, mais son positionnement rend l’appareil instable lorsqu’il est posé sur une table et qu’on appuie sur la partie gauche de l’écran. Là où on trouve notamment certaines touches du clavier, mais aussi souvent le bouton de retour — en haut à gauche — dans certaines applications.

Le Xiaomi Mi 10 Lite 5G de dos

On croirait un smartphone premium

Si l’écran n’est pas incurvé — tant mieux diront certains –, le dos l’est en revanche. Il tient donc plutôt bien en main et épouse bien la forme des doigts. La coque est lisse et agréable et ne vient jamais donner le sentiment de nous blesser si on le serre trop fort.

Le cadre en aluminium en revanche est légèrement plus large que l’écran, ce qui donne une impression d’accroc quand on fait glisser son doigt sur le bord. C’est de l’ordre du détail, mais c’est dommage, surtout quand on sait que le Nexus 4 en 2012 proposait déjà une vitre 2,5D impeccable.

Dans l’ensemble, on peut dire que le Xiaomi Mi 10 Lite est plutôt bien réussi : il ne donne pas l’impression d’être fragile, tient bien en main et propose un capteur d’empreintes sous l’écran, un port USB-C et une sortie Jack. Tous ses boutons se situent sur la tranche droite et sont facilement accessibles, même à une main. Rien à redire donc de ce côté.

Le port Jack 3,5 mm du Xiaomi Mi 10 Lite 5G

Le Xiaomi Mi 10 Lite 5G possède encore un port Jack // Source : Frandroid

On notera tout de même que, du haut de ses 192 grammes, il n’est pas vraiment léger pour un téléphone qui se dit « Lite ». Cela s’explique certainement par sa batterie, que nous évoquerons davantage dans la partie dédiée à cela.

Un bel écran qui manque de calibration

Dans ce châssis élégant et bien fini est encastré un écran Amoled de 6,57 pouces en définition Full HD+ (2400 × 1080 pixels), protégé par un revêtement anti-rayures Gorilla Glass 5. Au premier regard, il s’agit d’une dalle très lumineuse, contrastée, et aux couleurs vives. On peut noter un léger effet arc-en-ciel qui vient dénaturer certaines couleurs selon les angles de vision, mais qui ne gêne pas lors d’une utilisation normale.

Comme annoncé par Xiaomi, notre sonde mesure une luminosité maximale de 610 cd/m², ce qui permet largement de lire les éléments affichés même en plein soleil, et une luminosité minimale de 2,46 cd/m², promettant de ne pas nous brûler la rétine en pleine nuit.

L'écran du Xiaomi Mi 10 Lite 5G

L’écran du Xiaomi Mi 10 Lite 5G est dans l’ensemble très bon // Source : Frandroid

Pour ce qui est de la fidélité des couleurs en revanche, ce Mi 10 Lite pourrait faire mieux. Avec une température des couleurs moyenne de 7684 K (contre 6500 K pour une fidélité attendue), son écran a tendance à virer sur le bleu, ce que nous confirme le deltaE (différence entre les couleurs affichées et les couleurs attendues) de 8,25 sur l’espace DCI-P3, certes exigeant, mais proposé dans les paramètres du téléphone.

L'écran du Xiaomi Mi 10 LIte 5G

L’écran du Xiaomi Mi 10 LIte 5G est très lumineux // Source : Frandroid

Et c’est peut-être là, dans la partie logicielle, que se situe la plus grande déception de cet écran. Beau, lumineux et contrasté, il propose un grand nombre de réglages pour adapter sa colorimétrie aux envies de l’utilisateur, mais aucune des options prédéfinies ne s’approche de la perfection. Ceux qui possèdent une sonde et du temps devant eux pourront le régler finement grâce aux très nombreuses possibilités offertes par MIUI, mais un bon réglage d’usine aurait été préférable.

MIUI : ça passe ou ça casse

La partie logicielle du Xiaomi Mi 10 Lite est assurée par MIUI 11, reposant sur Android 10. Il s’agit là du dernier combo en date à l’heure de la rédaction de ces lignes, avec un patch de sécurité datant d’avril, soit deux mois de retard sur le patch actuel, ce qui reste dans les standards pour un smartphone milieu de gamme.

Partie logicielle du Xiaomi Mi 10 Lite 5G

Le Xiaomi Mi 10 Lite 5G tourne sous MIUI 11

MIUI est une interface très particulière, qui change drastiquement l’apparence d’Android et ajoute sa propre touche personnelle à l’ensemble, ce qui la rend aussi clivante. En général, on aime ou on déteste. Personnellement, je la trouve déroutante et certains aspects me rebutent, notamment parce qu’en testant de nombreux smartphones, j’utilise pleinement l’écosystème de Google. Ici, certains éléments sont en double, voire en triple (navigateur Xiaomi, Opera, Google Chrome par exemple) et viennent ajouter de la lourdeur à cet écosystème que j’utilise. Je comprends néanmoins l’intérêt pour ceux qui sont déjà adeptes de l’écosystème de Xiaomi.

Il y a d’ailleurs de très bonnes idées et on sent que MIUI est pensée pour des utilisateurs avertis, avec un classement des applications par catégories dans le tiroir, un écran Always-On très personnalisable, une gestion de la disposition des icônes sur l’écran d’accueil, un beau mode sombre, un mode lecture qu’il est possible de planifier et d’ajuster, des raccourcis de fonctions, un choix de la taille de l’écran lors du passage au mode à une main… et la liste est encore longue.

Il ne fait aucun doute que les « power users » apprécieront tous ces petits ajouts, mais ils apportent un côté un peu « fouillis » à cette interface, d’autant que certains éléments par ailleurs évidents ne sont pas simples à trouver, comme la navigation par gestes, pourtant standardisée chez les autres marques. On apprécie la très grande fluidité du système et une plus grande cohérence qu’avant, mais il y a encore un peu de travail à faire pour rendre le tout accessible au commun des mortels.

Mais ce qui gêne le plus sur cette interface, c’est la quantité d’applications préinstallées. Outre les doublons (ou triplons), on retrouve des jeux (Crazy Juicer, Block Puzzle Guardian, Dust Settle), des réseaux sociaux (TikTok, LinkeIn…) et plein d’autres applications de Xiaomi au nom parfois peu évocateur, quand il ne s’affiche pas carrément en chinois dans l’interface du Play Store.

Le pire est certainement l’antivirus installé par défaut par Xiaomi qui analyse toutes les applications que l’on souhaite installer, affichant une publicité désagréable au passage. Difficile de ne pas avoir l’impression d’utiliser un appareil low cost quand il embarque des publicités dans certaines de ses applications natives.

On sent clairement que Xiaomi serait capable de fournir la meilleure interface logicielle d’Android en soignant un peu plus les détails, mais tout cela vient clairement nuire à l’expérience et rend le Mi 10 Lite difficile de conseiller à quelqu’un de non initié.

Un bon smartphone de jeu

Bien qu’il ne soit pas équipé d’une puce ultra premium, le Xiaomi Mi 10 Lite embarque tout de même un SoC Snapdragon 765G et 6 Go de RAM. Il s’agit d’une plateforme pensée pour proposer de la 5G et de bonnes performances en jeu à des prix abordables. Mis à part sur un Xiaomi Mi 9T Pro équipé d’un Snapdragon 855, vous trouverez difficilement mieux à l’heure actuelle dans cette tranche tarifaire.

Au quotidien, le Mi 10 Lite est un monstre de fluidité et même si son CPU n’est pas le plus puissant du marché, les optimisations logicielles de Xiaomi y sont pour beaucoup pour cette impression de vitesse lors du passage d’un app à l’autre. Son GPU est quant à lui taillé pour le jeu et cela se ressent notamment dans les benchmarks, avec une petite avance sur sa concurrence.

 Xiaomi Mi 10 LiteRealme 6 ProXiaomi Redmi Note 9S
SoCSnapdragon 765GSnapdragon 720GSnapdragon 720G
AnTuTu 8.x320 464279 164272 446
PCMark 2.07 74310 3037 847
3DMark Sling Shot Extreme3 3392 5232 519
3DMark Slingshot Extreme Graphics3 3012 3802 366
3DMark Slingshot Extreme Physics3 4793 1983 253
GFXBench Aztec Vulkan High (onscreen / offscreen)12 / 8,5 FPS11 / 7 FPS10 / 6,6 FPS
GFX Bench Car Chase (onscreen/offscreen)17 / 21 FPS16 / 18 FPS15 / 17 FPS
Lecture / écriture séquentielle938 / 469 Mo/s513 / 204 Mo/s489 / 171 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire40,2k / 35,4k IOPS40,3k / 31,8k IOPS31,3k / 29,1k IOPS

En lançant une partie de Fortnite par exemple, les réglages automatiques se calent sur une qualité « épique » (la plus élevée du jeu) en 30 FPS. Et effectivement, le jeu arrive à tourner globalement à 30 FPS, avec quelques chutes à 24 FPS de temps en temps, mais rien de rédhibitoire. Ceux qui préfèrent la fluidité pourront d’ailleurs baisser un peu la qualité graphique du jeu pour profiter d’un framerate constant.

Fortnite sur le Xiaomi Mi 10 Lite 5G

Fortnite tourne bien sur le Xiaomi Mi 10 Lite 5G // Source : Frandroid

Même durant de longues sessions de jeu, il ne surchauffe pas trop. On sent bien sûr qu’il tiédit, mais 80 minutes sur Fortnite en plein mois de juillet ne viennent pas rendre la prise en main désagréable.

Audio : la puissance avec un manque de maîtrise

Sur la boîte du Xiaomi Mi 10 Lite, on peut lire dans le coin « Hi-Res Audio », laissant espérer une grande expertise en la matière, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit en réalité d’un smartphone de milieu de gamme.

Premier constat : il ne propose qu’un simple haut-parleur mono (sur la tranche inférieure du téléphone) et non stéréo comme son design pouvait le laisser espérer avec sa grande grille pour le haut-parleur d’appel surplombant l’écran. Rien de très étonnant néanmoins dans cette gamme de prix.

La tranche inférieure du Xiaomi Mi 10 Lite 5G

Le seul haut-parleur sur la tranche inférieure du Xiaomi Mi 10 Lite 5G // Source : Frandroid

Le son est quant à lui puissant, ce qui peut s’avérer pratique pour écouter des vidéos sur YouTube par exemple, ou des podcasts, même dans des milieux bruyants. Moi qui aime accompagner ma vaisselle ou mon ménage de ce genre de contenu, j’ai apprécié ce volume très élevé couvrant aisément le bruit du jet d’eau et des assiettes qui s’entrechoquent.

En revanche, pour ce qui est de la justesse audio, on est encore loin de l’Hi-Res promis, en tout cas sur le haut-parleur. Au-dessus de 50-60 % environ, le son sature et les médiums comme les aigus ont tendance à grésiller. À ce prix, bien sûr, ce n’est pas très étonnant, mais le logo sur la boîte m’avait fait espérer.

Le Xiaomi Mi 10 Lite 5G sur un casque Sony WH-1000xM3

Avec un casque, le son du Xiaomi Mi 10 Lite 5G est très bon // Source : Frandroid

Avec un bon casque en revanche, on retrouve un son de très bonne qualité, avec une forte dynamique. Les basses sont cependant un peu trop mises en avant par rapport aux autres plages de fréquence et MIUI ne propose pas d’égaliseur intégré pour régler cela. Il faudra donc passer par une application tierce pour cela.

Photo : il ne lui manque que le zoom

La partie photo du Xiaomi Mi 10 Lite profite d’une configuration quadruple module :

  • Un grand-angle : capteur de 48 Mpx (0,8 μm), f/1,79 ;
  • Un ultra grand-angle : capteur de 8 Mpx, f/2,2 ;
  • Une caméra macro : capteur de 2 Mpx (1,75 μm), f/2,4 ;
  • Un capteur de profondeur : 2 Mpx (1,75 μm).

Deux éléments se démarquent de cette fiche technique avant même de pointer l’appareil photo : les petits photosites du capteur principal ne sont pas un problème grâce au pixel-binning qui fusionne 4 pixels en 1 (avec un rendu de 12 Mpx donc), et la présence d’un mode macro de faible définition, généralement superfétatoire lorsqu’un ultra grand-angle est présent, permettant généralement de proposer de meilleurs résultats. On aurait certainement préféré un téléobjectif pour profiter d’un grossissement optique, comme sur le Realme 6 Pro par exemple.

Notons également que comme à son habitude, Xiaomi nous inflige son watermark par défaut sur les photos, qu’il est nécessaire de désactiver manuellement, mais c’est là un reproche qui vient plutôt s’ajouter à la partie « interface ». On peut d’ailleurs faire le même constat sur cette application photo : il y a beaucoup d’options, mais parfois redondantes (scan de documents + Google Lens), ce qui surcharge un peu l’interface.

Module photo du Xiaomi Mi 10 Lite 5G

Module photo du Xiaomi Mi 10 Lite 5G // Source : Frandroid

Mais intéressons-nous plutôt à la qualité des clichés avec un constat assez étrange : les photos prises en 48 Mpx sont plus lisses et floues que celles prises en 12 Mpx. Il faut dire que le mode HDR a tendance à pousser les microcontrastes à l’extrême afin de donner du piqué à l’image, au point parfois de donner un petit effet surréaliste au rendu final, comme on peut le constater ci-dessous sur un grossissement 100 % :

On note que le mode 48 Mpx peine également un peu plus à supporter les hautes lumières, pourtant bien gérées sur le mode par défaut (12 Mpx). On choisira donc ce dernier dans la majorité des cas, et c’est donc plutôt une bonne nouvelle que ce soit le premier à apparaître à l’ouverture de l’application.

Mis à part quelques bavures discrètes dans les angles et quelques ratés sur les dynamiques très marquées, le Xiaomi Mi 10 Lite s’en sort donc très bien et propose une bonne qualité d’image.

Il arrive bien à figer les cibles en mouvement lorsque la lumière le permet et les couleurs vives sont plutôt bien retranscrites, avec des coupures nettes et des dégradés progressifs lorsque nécessaire.

De nuit, le rendu est un peu plus lisse et on sent que le traitement est là pour éviter le grain. Pour autant, sur un smartphone de cette gamme de prix, il s’en sort très bien et rivalise sans problème avec son principal concurrent, le Realme 6 Pro. Les fortes sources lumineuses sont souvent cramées, mais ne débordent pas trop, le bruit numérique sait se faire discret et les clichés flous sont assez rares.

Sur l’écran du téléphone, le rendu est donc de bonne facture et ce n’est qu’en les étirant sur un moniteur (ou en zoomant) que l’on perçoit réellement les défauts.

Mention spéciale pour le mode nuit qui a tendance à légèrement dénaturer les couleurs, mais qui éclaire nettement la scène avec un bon rendu :

L’ultra grand-angle quant à lui, de jour comme de nuit, montre plus rapidement ses limites. Normal pour un module de moins bonne facture. Il peut dépanner dans certaines conditions, mais on aura tendance à préférer s’éloigner ou faire un panorama avec le capteur principal.

Enfin, la caméra frontale offre un bon piqué, mais souffre également des problèmes de microcontrastes excessifs qui peuvent donner l’impression d’avoir des poils de barbe blancs (bonjour le coup de vieux) et de fortes dynamiques parfois difficilement gérées. Le mode portrait est quant à lui très bon pour cette gamme de prix, avec un beau bokeh et des coupes plutôt satisfaisantes dans l’ensemble, relativement au tarif du téléphone toujours.

Le mode macro n’a quant à lui aucun intérêt, le mode traditionnel prodiguant un meilleur résultat, même sur de petits objets proches. On aurait préféré un zoom, celui proposé numériquement dégradant assez fortement l’image.

Enfin, la partie vidéo propose par défaut du Full HD à 30 FPS, mais il est possible de passer à 60 FPS (toujours en Full HD) ou à de la 4K (à 30 FPS). À 60 FPS, la stabilisation n’est clairement pas au rendez-vous, ce qui est dommage puisqu’elle est meilleure en 4K à 30 FPS, avec néanmoins un léger « pompage » à certains moments pour l’autofocus.

Une excellente batterie

Avec sa batterie de 4160 mAh, le Xiaomi Mi 10 Lite gère très bien son autonomie et permet de tenir sans souci une journée d’utilisation intensive avec plus de 7 heures d’écran en usage mixte (un peu de jeux, et essentiellement des appels, réseaux sociaux, navigation web, messageries et vidéos en streaming). En outre, il est particulièrement efficace en veille et peut tenir 2 jours complets pour peu que l’on ait un usage raisonnable.

Le Xiaomi Mi 10 Lite 5G en charge

L’animation de charge du Xiaomi Mi 10 Lite est très belle // Source : Frandroid

Pour donner une idée, une partie de 1 h 20 de Fortnite (menus compris) m’a fait perdre seulement 11 % de batterie. C’est un très bon score.

Ces tests ont néanmoins été effectués en 4G, la 5G n’étant pas encore disponible sur le territoire. Des scores moins bons sont à attendre sur ce réseau de demain.

La recharge se fait à l’aide de son chargeur de 22,5 W, même si le smartphone lui-même ne peut encaisser que 20 W. Comptez environ 30 minutes pour 50 % de charge, 1 h pour 90 % et 1 h 20 pour une charge complète. En revanche, à ce prix, il faut oublier la charge sans fil.

Prix et alternatives

Le Xiaomi Mi 10 Lite 5G est d’ores et déjà disponible au prix conseillé de 380 euros dans sa variante 6/64 Go, ou 399 euros pour doubler l’espace de stockage (sans changer la RAM).

À ce prix, il entre bien sûr en compétition avec le Realme 6 Pro que nous avons cité tout au long de ce test, mais aussi l’Oppo Reno 2. On peut également citer le Xiaomi Mi 9T Pro, plus vieux, mais présentant également des arguments convaincants.

Le verdict du Xiaomi Mi 10 Lite

design
9
On pourrait reprocher au Mi 10 Lite son encoche en goutte d'eau un peu datée ou son module photo qui ressort un peu trop et fait tanguer le téléphone à plat, mais ce serait chercher la petite bête. Le Mi 10 Lite est clairement un smartphone réussi, ergonomique, agréable en main et respirant la solidité.
écran
8
À défaut de proposer un taux de rafraîchissement élevé, le Mi 10 Lite possède une excellente dalle OLED très lumineuse et contrastée. Un meilleur calibrage d'usine aurait été appréciable pour en profiter à sa juste valeur.
performances
9
Faire tourner Fortnite en « épique » et garder un framerate plus ou moins stable autour de 30 FPS, ce n'est pas donné à tous les smartphones de cette gamme de prix. On vous conseille tout de même de baisser un peu la qualité pour être sûr de ne pas rater votre TOP1 à cause d'un mauvais ralentissement qui peut intervenir de temps en temps.
logiciel
6
MIUI est une bonne interface pour les utilisateurs avertis, proposant énormément de possibilités. Certainement plus que la moyenne. En outre, depuis l'ajout du tiroir d'applications, on peut enfin avoir un écran d'accueil convenablement rangé. Malheureusement, les menus restent encore déroutants et les nombreuses applications préinstallées (et parfois bourrées de publicités) ne donnent clairement pas confiance. Allez-y si vous avez un minimum de connaissances, mais éviter de conseiller cette interface à un novice qui risque de cliquer au mauvais endroit.
caméra
8
Si on peut noter quelques ratés sur certaines images ou regretter l'absence de zoom, remplacé par un capteur macro inutile, on ne peut pas nier que le Mi 10 Lite s'en sort plutôt bien sur la partie photo en comparaison de ses concurrents directs. À l'exception du Pixel 3a bien sûr, mais celui-ci mise tout sur ce point...
autonomie
9
Avec sa grosse batterie, son processeur peu gourmand et ses optimisations logicielles, le Mi 10 Lite permet de tenir facilement une journée très intense, même avec du jeu en 3D pendant plusieurs heures. Son chargeur de 20 W est lui aussi suffisant, même si son principal concurrent propose du 30 W.
Note finale du test
8 /10
Si les Xiaomi Mi 10 et Mi 10 Pro ont eu du mal à justifier leur prix, ce Mi 10 Lite coche toutes les cases ou presque du très bon smartphone à moins de 400 euros. Il est très fluide au quotidien, agréable à utiliser dans l'ensemble, bon en photo, autonome, performant... Bref, il a tout pour lui.

Tout et même un peu trop avec MIUI qui rend le Mi 10 Lite particulièrement adapté aux power users, mais un peu moins aux néophytes. Rajoutez donc un point à la note finale si vous êtes déjà un amateur de cette interface et que vous en connaissez toutes les ficelles.
Points positifs
  • Interface fluide et bourrée d'options
  • Pas mal en photo pour son prix
  • Une grosse autonomie
  • Des performances taillées pour le jeu
Points négatifs
  • Beaucoup trop de bloatwares
  • Le mode macro inutile
  • Un mode 48 Mpx moins bon que le mode 12 Mpx
  • Pas de reconnaissance faciale

Les derniers articles

  • Test de la Fitbit Sense : le parfait compagnon santé
    8 /10

    Fitbit

    Test de la Fitbit Sense : le parfait compagnon santé

    30 novembre 202030/11/2020 • 18:30