Qualcomm : « nous n’avons pas prévu de créer un smartphone »

 

À l'occasion du Snapdragon Tech Summit, Cristiano Amon, président de Qualcomm, a pris le temps d'infirmer une rumeur passée : aucun smartphone n'est dans les cartons de la firme de San Diego.

Qualcomm vient de lever le voile sur le Snapdragon 888, en partie tout du moins. Il faudra attendre encore un peu pour avoir tous les détails sur cette puce, mais le Snapdragon Tech Summit était pour nous l’occasion d’interroger Cristiano Amon, président de Qualcomm, sur certains sujets autour de cette puce, de la 5G, mais aussi d’autres sujets, plus divers.

Qualcomm n’a pas l’intention de faire des smartphones

C’était bien sûr l’occasion de questionner le responsable de la firme de San Diego au sujet de la rumeur apparue en octobre dernier concernant un possible smartphone conçu en partenariat avec Asus. Selon ce bruit de couloir, Qualcomm aurait pu sortir de son rôle de simple fournisseur et concevoir un téléphone complet, main dans la main avec le constructeur taïwanais.

Cristiano Amon a cependant tenu à réaffirmer le modèle économique de sa société, en précisant que si Qualcomm conçoit bien des smartphones « reference design » pour des questions de tests internes, pour le moment, il n’est pas question d’aller plus loin dans la conception de smartphones. « Nous sommes fiers de notre communauté et de nos partenaires autour de Snapdragon », a-t-il indiqué, « mais notre modèle économique repose aujourd’hui sur la conception de plateformes uniquement ».

Qualcomm est déjà présent sur de nombreux marchés

Il faut dire que Qualcomm couvre déjà de nombreux marchés avec ses puces. Les smartphones représentent bien sûr la majorité des appareils équipés d’une puce Snapdragon, mais on peut également citer les PC Always-Connected, mais aussi l’automobile, des lunettes connectées, des casques de réalité virtuelle et plus encore, le tout quasi sans concurrence.

Autant dire que si Qualcomm s’amuse à présenter des appareils lors de ses conférences, comme des voitures téléguidées contrôlées en 5G depuis un smartphone, le spécialiste américain des SoC a déjà beaucoup à faire avant de se lancer sur un marché aussi compétitif que celui des smartphones.

Les derniers articles