Test du clavier Razer Cynosa V2 : les membranes à la sauce Razer

C'est mou et c'est cher !

 

Introduction

Si Razer se traine une réputation de marque "premium" avec des tarifs élevés, la marque propose également des produits beaucoup plus accessibles comme le clavier Razer Cynosa V2 que nous testons aujourd'hui.

Razer Cynosa V2

Le Razer Cynosa V2 // Source : Edouard Patout pour Frandroid

Le Razer Cynosa V2 est un clavier gamer à membrane assez simple et proposé au prix de 69,99 euros à sa sortie. Il dispose d’un éclairage RGB touche par touche ainsi que de différentes touches dédiées au contrôle des contenus multimédias.

Avec un tel placement, il rentre donc logiquement en confrontation directe avec le K55 de Corsair ou encore à certains modèles mécaniques et abordables que l’on peut retrouver chez d’autres constructeurs.

Un design sans saveur

En ce qui concerne le design, Razer a fait dans la simplicité. On profite ici d’un châssis entièrement en plastique noir rendant le clavier relativement léger. Cette simplicité se traduit également par un ensemble plutôt imposant qui prend malheureusement beaucoup de place sur le bureau avec son cadre très large.

Comme souvent avec les claviers à membrane, les touches prennent ici place dans des renfoncements permettant de limiter leur hauteur. Cette conception, associée à la plaque réfléchissante présente en dessous, permet également d’améliorer la diffusion de l’éclairage RGB des touches.

 

Les touches ont ici l’avantage de ne pas être trop hautes ce qui permet à l’ensemble de rester assez homogène et discret, surtout si on compare le Cynosa V2 à des modèles un peu « excentriques » comme le Roccat Vulcan. On apprécie également les découpes des caractères qui sont parfaitement exécutées et qui facilitent la lecture. Malheureusement, cette expérience est quelque peu entachée par la qualité du plastique de ces touches qui ont tendance à glisser au bout des doigts. On profite néanmoins d’un éclairage RGB touche par touche qu’il est assez appréciable de retrouver sur un modèle à ce prix.

Razer Cynosa V2

Le clavier dispose de raccourcis multimédias // Source : Edouard Patout pour Frandroid.com

Le Cynosa V2 est également équipé de touches dédiées aux contrôlés multimédias. Disposées en haut à droite du châssis, elles permettent de naviguer entre nos morceaux ainsi que de contrôler le volume sonore. Même si cela commence à devenir la norme sur les claviers pour joueurs, on apprécie de retrouver ces petits « plus » sur l’entrée de gamme du constructeur. À noter qu’avec cette disposition, les indicateurs d’état ont ici été déplacés au-dessus des touches directionnelles.

Si l’on regrette l’absence d’un repose-poignet, les utilisateurs apprécieront la présence de pieds escamotables autorisant 3 inclinaisons différentes. La relative finesse du clavier permettra également de ne pas trop se casser les poignets durant de longues sessions d’utilisation.

Razer Cynosa V2

Le système de gouttière se révèle très pratique // Source : Edouard Patout pour Frandroid.com

Restons justement sous le clavier où Razer a eu la bonne idée de mettre en place un système de gouttière pour permettre de passer le câble où on le souhaite. Il est ainsi possible de faire sortir le câble à gauche, au centre ou à droite du clavier. Le câble d’environ 1,80 mètre n’est malheureusement pas amovible ni tressé et Razer semble avoir été à l’essentiel sur ce point.

Sur le plan du design et de l’ergonomie, Razer nous livre ici un clavier sans saveur et qui va à l’essentiel. Sa conception plastique lui permet d’être assez léger et discret tout en proposant une résistance aux éclaboussures. On appréciera ici particulièrement la liberté offerte par ses pieds escamotables et les gouttières présentes sous le châssis.

Des fonctionnalités très complètes avec Synapse

Comme tous les périphériques Razer, le potentiel du Cynosa V2 sera entièrement libéré grâce au pilote Synapse. Le logiciel fait partie des plus complets du marché avec notamment une compatibilité avec les éclairages Philips Hue ou encore Amazon Alexa. On profite également du Chroma Studio, permettant de configurer et synchroniser finement tous les éclairages RGB compatibles.

Revenons à l’interface de notre clavier dont le premier onglet permettra la configuration des différentes touches. Comme souvent, on aura ici la possibilité de réattribuer les touches une à une avec des fonctionnalités diverses et variées : touches de souris, touches de claviers, macros, fonctionnalités Windows, les possibilités sont quasi infinies.

Razer Cynosa V2

Tout comme Roccat sur sa Kova AIMO notamment, Razer propose une fonctionnalité permettant de doubler les attributions des touches. Nommée HyperShift, cette fonctionnalité permet grâce à une touche de raccourci dédiée, d’attribuer une seconde fonction à toutes les touches du clavier. Une fonctionnalité toujours aussi intéressante qui pourra combler les besoins de certains utilisateurs.

Le second onglet est quant à lui dédié à la gestion de l’éclairage RGB. L’interface est ici très succincte et Razer pousse clairement à l’utilisation du Chroma Studio. Nous profitons ici d’une simple liste d’effets préconfigurés assez efficaces, mais pour aller plus loin, il convient donc de s’orienter vers Chrome Studio.

Razer Cynosa V2

On retrouve alors une interface plus classique où l’on peut choisir les touches une à une pour y appliquer les effets de notre choix. Le fonctionnement en calque très pratique autorise une flexibilité bienvenue et l’ensemble des étapes est guidé grâce à un petit tutoriel. Ici, chacun pourra donc personnaliser le clavier et tous les appareils compatibles en fonction de ses goûts.

Tous les réglages pourront évidemment être enregistrés dans des profils. Ces profils devront logiquement être associés à des jeux ou des applications pour pouvoir basculer automatiquement en fonction de l’utilisation qui est faite du clavier. Synapse se révèle au final être un très bon allier du Cynosa V2 avec des fonctionnalités complètes et une interface plutôt intuitive.

Razer Cynosa V2

Quelques raccourcis sont disponibles directement sur le clavier // Source : Edouard Patout pour Frandroid.com

À noter enfin que le clavier propose quelques raccourcis grâce à la touche « fn ». Il est alors possible de gérer l’intensité de l’éclairage, d’activer le mode jeu ou encore de mettre rapidement notre PC en veille.

Des performances logiquement en retrait

Difficile de vanter les performances du Razer Cynosa V2 puisqu’il est équipé de touches à membrane tout à fait classiques. Si on apprécie le silence lors de la frappe, la mollesse de l’ensemble reste le principal point négatif de ce clavier.

Razer Cynosa V2

Le Cynosa V2 ne remplacera pas un clavier mécanique // Source : Edouard Patout pour Frandroid.com

Les touches offrent donc un toucher très mou et typique des claviers à membranes. Les performances sont donc bien en deçà de ce que peut offrir un clavier doté d’interrupteurs mécaniques ou optiques. Aucune surprise sur ce point et il n’est pas nécessaire d’aller plus loin dans nos explications puisqu’il n’y a rien de plus à dire.

En revanche, si le choix des membranes peut être justifié pour un placement tarifaire raisonnable, Razer semble quand même avoir eu la main lourde sur la calculatrice. En effet, pour 70 euros, il est aujourd’hui possible de trouver des claviers mécaniques ou même certains claviers à membrane plus intéressants que ce Cynosa V2.

Prix et disponibilités du clavier Razer Cynosa V2

Le clavier Razer Cynosa V2 est disponible au prix conseillé de 69,99 euros.

Note finale du test
6 /10
Le clavier Razer Cynosa V2 propose un design (trop) basique et entièrement en plastique tout en état finalement assez imposant avec ses larges bordures. Si la présence des touches multimédia est appréciable, on regrette l'absence d'un repose-poignet.

Malgré les efforts consentis par Razer sur la partie RGB du clavier, le Cynosa V2 déçoit par ses piètres performances et son design plus que basique. Son tarif élevé ne rattrape malheureusement pas ces défauts et il pourra être intéressant de se tourner vers d'autres références plus convaincantes.
Points positifs
  • Éclairage RGB de qualité
  • Touches multimédias
  • Ergonomie globale convaincante
  • Pilote complet et efficace
Points négatifs
  • Performances en retrait
  • Design insipide
  • Entièrement en plastique
  • Tarif élevé

Les derniers articles

  • Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    Apple

    Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    27 septembre 202027/09/2020 • 16:00

  • Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1
    6 /10

    Fairphone

    Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1

    27 septembre 202027/09/2020 • 14:00