Test du Razer Blade 15 Advanced : puissant, compact, mais chaud, chaud, chaud !

PC portables • 2021

Ce test est valable pour les variantes suivantes :

Points positifs du Razer Blade 15 Advanced
  • Un design signé Razer, toujours aussi agréable
  • Dalle IPS rapide et fidèle
  • De bonnes performances, entachées par un refroidissement insufisant
  • Clavier effiace pour la saisie comme en jeu / Rétroéclairage
  • Connectivité (Wi-Fi 6E, Bluetooth 5.2, Thunderbolt 3)
Points négatifs du Razer Blade 15 Advanced
  • Ça chauffe, Marcel !
  • Autonomie faiblarde
  • 360 Hz jamais exploité ou presque
  • Pas de G-Sync
  • Pas de port Ethernet
 

Introduction

On n’y échappe pas, le lancement des cartes graphiques RTX 3000 mobile a déclenché le renouvellement de la grande majorité des gammes de laptops gaming. C’est donc au tour de Razer de signer son retour, un fabricant habitué à rafraichir ses séries très régulièrement. Il s’agit donc, avec ce test, de savoir si le Razer Blade 15 Advanced parvient à tirer son épingle du jeu avec les nouvelles cartes Nvidia.

Le Razer Blade 15 Advanced, ici dans une version avec écran QHD à 240 Hz, avec RTX 3070 et processeur i7-10875H. Source : Anthony Wonner

Le Razer Blade 15 Advanced, ici dans une version avec écran QHD à 240 Hz, avec RTX 3070 et processeur i7-10875H. Source : Anthony Wonner

Alors que le fabricant californien a décliné pour la première fois un ultrabook non destiné au gaming avec le Razer Book 13, son cœur de métier (si on peut le dire ainsi) reste de concevoir des laptops qui se démarquent par leurs performances et leur look, des machines qui se destinent principalement aux créateurs de contenus et aux joueurs.

La série Blade le prouve ; déclinée en plusieurs gammes selon le format, elle réunit de nombreuses configurations avec des prix allant du simple au double. Positionnée entre les séries Blade Stealth (13,3 pouces) et Blade Pro (17,3 pouces), celle qui se cofntente du nom de Blade se concentre sur un format de 15,6 pouces. Toutefois, à la différence des autres, elle qui tente de séduire tout particulièrement les gamers se décline avec un total de 8 configurations, réparties entre le Blade 15 « Base » et le Blade 15 « Advanced ». C’est ce modèle « avancé » qui retient notre attention aujourd’hui, avec une solide configuration puisque Razer nous a fait parvenir une machine équipée d’une RTX 3080, d’un processeur Core i7-10875H, 32 Go de RAM, ou encore un écran Full HD au refresh rate de 360 Hz !

Test du Razer Blade 15 Advanced : puissant, compact, mais chaud, chaud, chaud !

Avant d’entrer dans le vif du sujet, précisons que les différences entre les modèles Base et Advanced se situent surtout au niveau du processeur et de l’écran. Les trois configurations Base se contentent en effet d’un i7-10750H, la suite des différences se trouve dans le tableau ci-dessus.

Fiche technique du Razer Blade 15 Advanced

Modèle Razer Blade 15 (2021)
Taille de l'écran 15.6 pouces
Définition 3840 x 2160 pixels
Technologie d'affichage OLED
Écran tactile Non
Processeur (CPU) Core i7-10875H
Puce Graphique (GPU) NVIDIA GeForce RTX 3080
Mémoire vive (RAM) 16 Go, 32 Go
Mémoire interne 1 To
Norme Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax)
Version du Bluetooth 5.2
Système d'exploitation (OS) Microsoft Windows 10
Dimensions 235 x 16,99 x 355 mm
Prix 2 299 €
Fiche produit

Le PC a été prêté par Razer pour ce test.

Un objet raffiné pour un design qui frôle l’excellence

Au fil des années, Razer nous a habitués à des produits que l’on reconnait au premier coup d’œil, qu’il s’agisse de périphériques ou de laptops. Le fabricant a en effet réussi à créer un catalogue cohérent où l’identité de la marque tient une place centrale. Malgré tout, bien de ses créations conservent une allure sobre et discrète, loin des clichés gaming et d’une concurrence qui en fait parfois un peu trop.

Le laptop d’Elliot Alderson dans Mr. Robot, un Razer Blade 14, a continué de gagner en maturité depuis. Avec des bordures plus fines et un écran de 15,3 pouces qui occupent une bonne partie de l’espace disponible, malgré une bordure inférieure (et supérieure) encore un peu épaisse.

Il y a peu de changement notablement visuellement parlant par rapport au précédent modèle, mais un design qui semble plus moderne et élégant que la plupart des laptops, ainsi qu’une compacité incroyable en tenant compte qu’il s’agit d’une machine de jeu très bien équipée. Avec une épaisseur de seulement 16,99 mm, le Razer Blade 15 Advanced se ferait presque passer pour un ultraportable, d’autant plus que son poids ne culmine qu’à 2,01 kg.

Le sentiment d’avoir un objet raffiné sous les doigts est présent sous toutes les coutures. D’abord grâce à un châssis fait d’une pièce d’aluminium brossé, résultant sur une conception bien rigide et solide, par l’absence totale de distraction, si ce n’est le logo Razer qui s’illumine en vert à l’ouverture du PC, mais aussi une fois le capot ouvert avec un large trackpad, un clavier parfaitement intégré, et encore une fois un écran qui laisse pas mal de place à l’image.

D’un point de vue esthétique, nous n’avons pas grand-chose à reprocher au Blade 15 Advanced ! Toutefois, si le revêtement noir mat est très agréable, il reste très sensible aux traces de doigts. Hélas, Razer ne propose pour le moment que cet unique coloris pour ce renouvellement de gamme.

Clavier et touchpad

Logé entre les deux haut-parleurs, le clavier du Blade Advanced se veut très plaisant en jeu comme à la saisie. Ses contacteurs chiclets sont réactifs et silencieux, alors que la course de la touche est très faible. Cela induit parfois des erreurs de frappe, et pour le jeu on regrette l’étroitesse de certaines touches (Ctrl et Maj entre autres).

Le rétroéclairage est toujours aussi réussi, avec des niveaux de luminosité qui parviennent à être très faible à l’une extrémité et très intense à l’autre, et un grand nombre de paliers entre les deux. Cela dit, le réglage le plus fort n’est pas des plus agréables et en deviendrait presque éblouissant, mais on apprécie d’avoir la possibilité d’ajuster avec précision ce rétroéclairage.

Avec le clavier, le trackpad est l’un des points forts du Blade Advanced. Généreux, il est aussi précis et pratique à utiliser au quotidien.

La connectique

Malgré la compacité du châssis, Razer ne fait pas l’impasse sur une connectique qui nous semble complète, bien que l’on regrette toutefois l’absence d’un port RJ45, qui est pourtant bien présent sur le modèle Base. Cela s’explique-t-il par l’épaisseur un peu plus prononcée du modèle de base (0,3 mm de plus) ? Reste que son absence est préjudiciable, selon nous, pour un laptop gaming.

 

À côté de cela, on retrouve à droite un port USB-C 3,2 Gen, un USB-A 3.2 Gen 2, la fameuse sortie HDMI 2.1 qui permet de profiter d’un téléviseur 4K à 120 Hz ou 8K à 60 Hz, ainsi qu’un lecteur de cartes SD. À gauche, on profite de deux autres ports USB-A 3,2 Gen 2, d’un connecteur Thunderbolt 3, et d’un combo jack pour micro-casque.

Section audio et webcam

La recette n’évolue pas du côté de l’audio, avec deux haut-parleurs stéréo placés de part et d’autre du clavier. Ceux-ci offrent un son suffisamment clair, puissant et détaillé par rapport à certaines offres concurrentes. Si le son est plutôt satisfaisant pour une machine aussi compacte, il montre malgré tout ses limites et on y aura surtout recours pour un usage multimédia occasionnel, ou simplement pour entendre les sons systèmes sans devoir porter un casque. Le volume permet malgré tout d’en profiter en jeu, il parvient en effet à couvrir correctement le bruit de la ventilation. Ce système audio ne remplacera cependant pas un micro-casque pour le jeu.

La caméra est quant à elle assez mauvaise, elle se limite en effet à une définition de 720p pour une résolution de 1 MP ; la référence est la même que celle du Razer Book 13 et le rendu en tout point similaire. C’est trop peu pour en profiter dans de bonnes conditions. La compatibilité Windows Hello est quant à elle bienvenue, mais la reconnaissance faciale a bien du mal à être efficace dès lors que la luminosité baisse un peu dans la pièce.

Une dalle extrêmement rapide et précise

Razer nous gratifie, avec ce modèle, d’une dalle IPS avec le plus haut refresh rate possible (360 Hz), mais aussi d’une fidélité que l’on retrouve assez rarement en sortie de carton.

Le premier point à soulever à propos de cet écran est toutefois l’impossibilité de vraiment profiter de ce refresh rate dans la majorité des jeux récents. Elle donne certes un avantage en réduisant la latence liée à l’affichage, mais il est relativement maigre par rapport à une dalle de 240 Hz par exemple. L’autre point ennuyant selon nous n’est autre que l’absence de support pour le G-Sync, qui va de pair avec celle d’Advanced Optimus. Pour un tel écran, qui se voit associé à une RTX 3080, c’est bien dommage.

Test du Razer Blade 15 Advanced : puissant, compact, mais chaud, chaud, chaud !

L’écran du Blade 15 Advanced fait néanmoins plaisir à voir. Sa colorimétrie et ses capacités d’affichage font partie des meilleures parmi les dalles IPS que nous avons récemment analysées. Le calibrage d’usine est en effet bien maitrisé, comme nous pouvons le voir ci-dessous. On profite d’une balance RGB bien stable avec une température de couleur moyenne de 6 436 K, très proche de la référence (6 500 K). La courbe Gamma est légèrement moins bonne, mais suit tout de même la courbe de référence, avec cependant un pic au alentours de 90 % de luminosité.

La couverture sRGB est quasiment complète, cet espace y est représenté à 98,3 %. Le Delta E moyen est quant à lui de seulement 2,01, avec une valeur maximale à 3,65, ce qui résulte sur des dérives chromatiques pour ainsi dire inexistantes.

La luminosité maximale est bonne, avec une mesure à 322 cd/m². L’écran est facile à vivre, même dans un environnement lumineux. Il est cependant certain que les reflets viendront gâcher le plaisir dans un environnement beaucoup trop lumineux, en extérieur notamment. Cette dalle IPS s’autorise également d’offrir un contraste supérieur à la moyenne avec un ratio de 1332:1, une valeur qui reste limitée certes, mais très correcte pour une dalle de type IPS.

Synapse est dans la place

Razer nous fait le plaisir de n’intégrer aucun logiciel tiers sur ces différentes gammes de laptops. C’est une nouvelle fois le cas avec cette mouture 2021 du Blade Advanced.

Test du Razer Blade 15 Advanced : puissant, compact, mais chaud, chaud, chaud !

L’inévitable Razer Central est toujours de la partie avec Synapse, il permet d’avoir la main sur un grand nombre de réglages, esthétique bien sûr avec la gestion de l’éclairage via Chroma Studio et sa synchronisation avec les autres périphériques Razer via Chroma Connect, mais aussi sur les performances du PC, les modes d’alimentation, ou encore la configuration du clavier avec une fonction HyperShift qui peut s’avérer bien pratique.

Performances

Sans grande surprise, la mise à niveau de la série Blade 15 se concentre surtout sur les nouvelles puces mobiles Nvidia.

Test du Razer Blade 15 Advanced : puissant, compact, mais chaud, chaud, chaud !

Du côté des processeurs, Razer conserve une offre cohérente à l’aide d’un Core i7-10875H pour ces modèles Advanced. Sans doute l’une des puces d’Intel parmi les plus en vue chez les fabricants de laptops gaming, elle profite de 8 cœurs et 16 threads, pour des fréquences comprises entre 2,3 et 5,1 GHz, le tout avec un cache unifié de 16 Mo et une enveloppe thermique de 45 W.

Sous Cinebench R23, nous avons obtenu un score de 1 250 points en single-core, et 8 689 points en multi-core. C’est naturellement mieux que les résultats de différents PC munis de processeur Intel que nous avons pu tester jusque-là, notamment le MSI GE76 Raider (i7-10870H), ou le HP Omen 15 (i7-10750H). Il faut toutefois nuancer ce résultat, comme nous pouvons le voir avec la deuxième capture de Cinebench.

Cette dernière est effet obtenu en conservant le profil « équilibré » au sein de Synapse, tandis que première profite d’un profil personnalisé qui met l’accent sur les performances. Pour être clair, le profil équilibré permet de conserver des performances stables, mais beaucoup moins élevées en multi-core. Notre profil personnalisé montre de bien meilleurs résultats en multi-core, mais dans ce cas de figure le processeur chauffe beaucoup trop en jeu, nous évoquons ce sujet un peu plus bas.

Test du Razer Blade 15 Advanced : puissant, compact, mais chaud, chaud, chaud !

Toujours avec notre mode de performances personnalisé, nous avons obtenu un score de 6 696 points sous le benchmark de PCMark 10. Les différents scores nous montrent que le Blade 15 s’en sort bien pour la majorité des activités, avec également de bons résultats en création de contenus. Cette année, seul l’Asus TUF Gaming A15 nous a pour le moment offert un meilleur score.

Test du Razer Blade 15 Advanced : puissant, compact, mais chaud, chaud, chaud !

Le SSD NVMe de 1 To qui équipe ce Blade 15 est fourni par LiteOn. Il montre d’excellents débits, à la hauteur des promesses, notamment avec 3,1 Go/s en lecture séquentielle et 2,1 Go/s en écriture séquentielle.

Test du Razer Blade 15 Advanced : puissant, compact, mais chaud, chaud, chaud !

Performances en jeu

Notre modèle de test arrive avec une RTX 3080 mobile qui profite d’un TDP de 95 W en lui associant le Dynamic Boost 2.0. Il s’agit de l’une des configurations les plus légères avec cette carte dont le TDP peut monter à 150 W avec d’autres modèles. On retrouve cependant les technologies Max-Q de 3e génération, avec le Dynamix Boost 2.0, déjà cité, mais aussi le Resizable BAR et le Whisper Mode 2.0. La technologie Optimus est bien présente, mais pas dans sa version Advanced Optimus. Précisons enfin que nos benchmarks ont été effectués avec la version 466.11 du pilote Nvidia Game Ready.

3D Mark

À l’aide du benchmark Time Spy Extreme, notre Blade 15 obtient un score global de 4 703 points, avec respectivement 4 930 points et 3 731 points pour la partie graphique et le CPU. Les performances sont ici supérieures d’environ 18 % par rapport à une RTX 3070 au TDP de 95 W.

Test du Razer Blade 15 Advanced : puissant, compact, mais chaud, chaud, chaud !

Le Blade 15 se place également devant (d’un petit pour cent) le GS66 Stealth, équipé du même GPU. Les résultats sur Time Spy sont similaires, avec une montée en puissance toutefois moins marquée. Le stress test de Time Spy s’est quant à lui déroulé sans accroche, il évalue la stabilité du frame rate à 97,8 %. Les performances en ray tracing sont au rendez-vous, avec un framerate moyen de 27,60 FPS avec le DirectX Ray Tracing feature test, et un score de 6 199 points sur Port Royal.

Nous avons également tenu à évaluer les performances de la partie graphique intégrée Intel UHD Graphics, qui sont sans surprise loin d’atteindre ce qui se fait avec Iris Xe. Le score graphique est ici seulement de 6 199 points.

Apex Legends

Les résultats de nos benchmarks sont prometteurs avec Apex Legends. Certes, la dalle de 360 Hz nous semble sous-exploitée, mais la fluidité est au rendez-vous, quand bien même la compatibilité G-Sync est absente. En parcourant Olympus, nous avons relevé une cadence moyenne de 163 FPS en ajustant tous les paramètres graphiques au maximum. En tentant d’obtenir le framerate le plus élevé possible, nous sommes parvenus à tenir une moyenne de 239 FPS. Hélas, cela ne tient pas bien long puisque le processeur entre rapidement en thermal throttling après avoir atteint le seuil fatidique des 100 °C.

Red Dead Redemption 2

La définition Full HD réussit parfaitement à cette configuration, comme nous l’avons constaté avec le titre de Rockstar. Le benchmark intégré au jeu nous révèle une moyenne de 75 FPS en ultra, une belle performance sur ce jeu gourmand en ressource.

Test du Razer Blade 15 Advanced : puissant, compact, mais chaud, chaud, chaud !

Benchmarks dans les jeux avec Ray Tracing

Le Blade 15 Advanced montre d’excellentes performances une fois le ray tracing activé. Il s’agit à ce jour du laptop le plus performant que nous ayons eu entre les mains sur ce point. Naturellement, la définition Full HD aide beaucoup ; les ressources nécessaires sont largement moindres par rapport à un écran QHD, comme nous l’avions constaté avec le MSI GS66 Stealth.

Control

Control tourne ici à 105 FPS en moyenne lorsque nous le lançons en ultra. Une fois le ray tracing activé, le framerate moyen ne tombe pas en dessous de 65 FPS. Le DLSS permet de profiter des effets de lumière avec une très bonne fluidité et un framerate moyen de 107 FPS.

Watch Dogs Legion

Le constat est similaire sur Watch Dogs : Legion. De 99 FPS moyen en qualité « très élevée », nous passons à 56 FPS avec le ray tracing et 81 FPS une fois le DLSS activé.

Dissipation thermique et bruit

Disons-le clairement : les nuisances sonores ne sont pas un problème avec le Blade 15 Advanced, mais le refroidissement de la machine semble sous-dimensionné, et ce malgré la présence d’un système de chambre à vapeur censé être plus efficace, mais dont nous ne parvenons pas à voir la différence par rapport à de classiques caloducs.

Le Blade 15 Advanced s’ouvre très facilement, ce qui permettra de faire évoluer cette configuration à l’aide d’un SSD jusqu’à 4 To, et d’une mémoire vive non soudée qui peut accueillir jusqu’à 64 Go de RAM. Source : Matthieu Legouge

Le Blade 15 Advanced s’ouvre très facilement, ce qui permettra de faire évoluer cette configuration à l’aide d’un SSD jusqu’à 4 To, et d’une mémoire vive non soudée qui peut accueillir jusqu’à 64 Go de RAM. Source : Matthieu Legouge

Dès lors que nous lançons des jeux ou des applications plus gourmands que la moyenne, le Blade 15 se met à chauffer très rapidement, si bien que les performances chutent de manière bien notable. Après 10 minutes sur Cyberpunk 2077, le clavier est devenu très chaud tandis que la température sous le châssis empêchait pratiquement d’y poser la main.

Il y a néanmoins un remède à cette chauffe somme toute logique pour un laptop aussi compact : conserver le mode de performance équilibré, en ajustant la vitesse de ventilation au maximum. Dans ce cas, le PC parvient à conserver une température moyenne correcte, sans atteindre de pic problématique au niveau du processeur ; les performances sont plus stables, mais aussi bien moins séduisantes ! Malgré tout, on apprécie le « silence » de la ventilation, même à pleine vitesse ; mais nous aurions sans doute davantage aimé disposer de quelque chose de plus bruyant, mais aussi plus performant sur la durée.

Autonomie

Le Blade 15 Advanced est doté d’une batterie de 80 W/h, accompagné par un chargeur de 230 W. L’autonomie est, comme souvent avec ce genre de machine, trop courte pour en venir à transporter ce laptop sans son chargeur, et surtout sans une prise secteur à proximité.

Le benchmark « Modern Office » de PC Mark 10, fait partie des tests les plus cléments pour la batterie. Pourtant l’autonomie ne dépasse pas 3h36 ici. L’indice de performance fourni par PC Mark est de 5 800 points, une valeur qui reste correcte, mais inférieure à bien d’autres laptops testés. Dommage que Razer n’ait pas fait évoluer son offre en matière d’autonomie, cela aurait pu être vu comme un point fort autrement, et une volonté de rafraichir sa série par d’autres biais que le simple renouvellement avec de nouvelles options de cartes graphiques.

Prix et disponibilité du Razer Blade 15 Advanced

La gamme Razer Blade 15 débute à 1 799 euros et laisse le choix entre trois configurations. Le prix est bien supérieur en ce qui concerne la série « Advanced », qui débute à 2 899 euros pour la version qui embarque entre autres RTX 3070, Core i7-10875H, 16 Go de RAM et un écran QHD de 240 Hz. Notre modèle de test est quant à lui commercialisé à 3 399 euros, mais il ne s’agit pas du plus onéreux puisque la version équipée d’une dalle OLED tactile 4K se vend 3 699 euros. Des tarifs très épicés sur le segment haut de gamme, comme c’est souvent le cas chez Razer.

Notre avis sur Le Razer Blade 15 Advanced

design
9
La série Blade 15 est, en toute subjectivité, un vrai bijou en matière de design. Sobre et raffiné, ce laptop est aussi léger et très compact. Hélas, cela joue sur les performances en matière de refroidissement, mais si l’on s’en tient à l’esthétique et aux finitions, c’est un sans-faute ou presque.
écran
8
La dalle IPS de notre modèle de test (FHD, 360 Hz) tient toutes ses promesses. On regrette l’absence du G-Sync, mais hormis cela nous sommes ravis de constater les bonnes capacités de la dalle, avec une vitesse de rafraichissement folle, mais surtout une colorimétrie fidèle et un contraste supérieur à la moyenne.
caméra
6
La webcam n’affiche qu’une image de faible qualité, tandis que la reconnaissance faciale montre souvent des loupés. Quoi qu’il en soit, ces deux éléments font le « job ».
performances
7
C’est sans doute là que le bât blesse, car si les performances du Blade 15 Advanced sont globalement très bonnes, elles sont rapidement limitées par un système de refroidissement trop peu efficace sur la durée et une chauffe importante. Il s’agit donc de préférer choisir des performances contenues avec le mode « équilibré », plutôt que de tenter de tirer le potentiel maximal de cette configuration, auquel cas la chaleur aura bien du mal à s’évacuer.
logiciel
9
Avec l’édition de Windows 10 Famille, Razer livre un système dénué de tout logiciel tiers. Seul Razer Central est de la partie avec ses différents modules que nous pouvons choisir ou non d’installer. Synapse permet de gérer un grand nombre de paramètres de manière simple et rapide.
autonomie
6
L'autonomie est bien courte avec ce Blade 15 Advanced, un point faible assez impactant lorsque l'on pense que ce laptop a pour vocation de nous suivre un peu partout grâce à son poids et sa compacité. Il est nécessaire de toujours être à proximité d'une prise secteur !
Note finale du test
8 /10
Comme chaque année, la gamme Blade 15 n’évolue qu’en douceur avec des machines qui n’apportent rien de vraiment neuf à l’équation, si ce n’est les nouvelles solutions graphiques mobiles de Nvidia. Grâce à un design très attachant et raffiné, le Blade 15 Advanced tape à l’œil sans pour autant avoir besoin d’afficher des courbes agressives et du RGB partout. La solidité de cette conception en aluminium et ses finitions sont un argument fort, tout comme sa compacité.

Du côté hardware, le Blade 15 est surprenant de puissance pour un châssis aussi contenu, mais c’est sans compter sur un système de refroidissement que nous jugeons trop peu efficace lorsqu’il s’agit de tirer parti de ce potentiel. La chauffe est trop importante, sauf à conserver un profil équilibré et une ventilation poussée de façon permanente au maximum de ses capacités. Heureusement, le Blade 15 s’en sort bien dans cette situation, mais on n’exploite alors pas ses pleines capacités. Le constat est mitigé à propos de l’autonomie avec une durée de vie trop courte pour la batterie. Dommage que Razer n’ai pas ici tenté de placer une batterie de plus haute capacité, se limitant à 80 W/h.

Pour le reste, ce laptop livre d’excellentes prestations, comme le montrent sa dalle IPS, son clavier rétroéclairé, son large trackpad et ses options de connectivité. Au final, nous avons à faire à une machine qui ne manquera pas de diviser les opinions, mais qui, dans l’ensemble, reste une belle pièce d’orfèvre qui conjugue puissance et compacité.

Points positifs du Razer Blade 15 Advanced

  • Un design signé Razer, toujours aussi agréable

  • Dalle IPS rapide et fidèle

  • De bonnes performances, entachées par un refroidissement insufisant

  • Clavier effiace pour la saisie comme en jeu / Rétroéclairage

  • Connectivité (Wi-Fi 6E, Bluetooth 5.2, Thunderbolt 3)

Points négatifs du Razer Blade 15 Advanced

  • Ça chauffe, Marcel !

  • Autonomie faiblarde

  • 360 Hz jamais exploité ou presque

  • Pas de G-Sync

  • Pas de port Ethernet

Les derniers articles