Test du Dell XPS 13 9310 : le passage à la 11e gen. de processeurs Intel Core (Tiger Lake)

Avec Tiger Lake, Intel sort ses griffes

Le XPS 13 9310 est l'itération 2020 de la gamme qui introduit un nouveau design. L'écran avec des bords encore plus minces est désormais de 13,4 pouces avec un ratio d'affichage 16:10. Il embarque un processeur Intel de 11ème génération couplé à 16 Go de RAM et 1 To de SSD.

Où acheter le
Dell XPS 13 9310 au meilleur prix ?
 

Introduction

Quelques mois après l'arrivée du Dell XPS 13 9300, voici le Dell XPS 13 9310. Ce modèle 9310 utilise la 11e génération de processeurs Intel Core (Tiger Lake) avec l'architecture graphique Xe et la plateforme Evo. Elle vient tout juste d'être annoncée par Intel.

Dell XPS 13 9310 

Dell XPS 13 9310 // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Contrairement à Apple, Dell est capable de commercialiser plusieurs modèles de son XPS à des intervalles très courts. Difficile de s’y retrouver entre tous ces modèles très similaires sur le papier. C’est en fait la troisième fois que Dell actualise le XPS 13 ces 12 derniers mois. L’entreprise américaine a précédemment mis à jour le XPS 13 en septembre 2019 pour utiliser les processeurs Intel Core de 10e génération, mais vraisemblablement en raison de l’offre limitée de la nouvelle plateforme Intel Ice Lake, Dell a choisi de lancer une itération avec les processeurs Comet Lake-U en avril 2020. Quant à ce modèle 9310 sorti en octobre 2020, il utilise la 11e génération de processeurs Intel Core (Tiger Lake) avec l’architecture graphique Xe et la plateforme Evo.

Ici, il n’est pas question de retester entièrement le XPS 13, étant donné que vous avez déjà accès au test complet du modèle 9300 en avril 2020. Nous vous proposons donc un test express, où nous allons nous intéresser essentiellement aux différences de performances entre les deux modèles, que ce soit les performances du CPU, du iGPU, mais aussi de l’autonomie.

L’exemplaire testé a été acheté par Frandroid

Les caractéristiques de l’exemplaire testé

  • Processeur : Intel Core i7-1165G7 de 11e génération (12 Mo de mémoire cache, jusqu‘à 4,7 GHz)
  • Puce graphique : Intel Iris Xe avec mémoire graphique partagée
  • Écran : InfinityEdge FHD+ (1 920 x 1200 pixels) de 13,4″, non tactile, antireflet, 500 cd/m²
  • Mémoire vive : 16 Go de mémoire LPDDR4x à 4 267 MHz, soudée
  • Stockage : SSD M.2 PCIe NVMe de 1 To
  • Coloris : Platinum Silver avec repose-poignets en fibre de carbone noir, extérieur en aluminium
  • Appareil photo : Webcam HD (720p)
  • Son et haut-parleurs : Haut-parleurs stéréo (2,5 W x 2 = 4 W en crête)
  • Connectivité sans-fil : Killer AX1650 (2×2) compatible Wi-Fi 6 et Bluetooth 5.1
  • Batterie : 4 cellules, 52 Wh, non amovible

Un design emblématique

Quand Apple a commencé à repenser son MacBook Air autour de l’écran Retina, Dell avait déjà repensé son XPS autour de l’écran InfinityEdge… bien avant Apple. Son point fort est donc l’intégration de cet écran IPS avec très peu de bordures : le rapport écran/châssis est de 91,5 %. Pour rappel, le « Nouveau » XPS 13 utilise une dalle de 13,4 pouces avec un ratio 16:10, il offre donc davantage de hauteur que les écrans 16:9 traditionnels sur les ordinateurs portables. Vous pouvez le choisir en définition Full HD en finition mate (non tactile) ou en 4K UHD en finition brillante (tactile). Malheureusement, Dell n’offre pas d’option OLED, ce que l’on peut trouver chez Razer ou encore HP.

On continue d’apprécier ce large touchpad efficace ou encore le clavier à mécanisme à ciseaux, qui, à défaut de la finesse (1 mm de débattement, ça reste acceptable), a l’avantage de la fiabilité. L’ensemble est bien construit et donne une impression très premium. Le Dell XPS n’a rien à envier aux MacBook.

Dell XPS 13 9310 

Dell XPS 13 9310 // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Dell a évité l’utilisation de ports USB Type-A, offrant à la place un seul port USB Type-C de chaque côté de l’ordinateur portable. Heureusement, on a toujours une prise casque 3,5 mm à droite et à un lecteur de carte micro SD à gauche. Bien que le XPS 13 souffre d’une connectique légère, cela est compensé avec ces deux ports USB-C qui prennent en charge la technologie Thunderbolt 4, on y reviendra plus tard. Notez que Dell inclut un adaptateur Type-C vers Type-A dans la boîte.

Autre avantage de cette configuration : le XPS 13 peut être chargé de chaque côté.

Dell XPS 13 9310 

Dell XPS 13 9310 // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Le seul bémol de ce laptop est la webcam 720p, au bon emplacement au-dessus de l’écran, qui reste vraiment très mauvaise en matière de qualité d’image. Étant donné que nous sommes rentrés dans une période où le télétravail est très répandu, c’est dommage de ne pas en avoir profité pour améliorer cette caméra frontale.

La coque extérieure en aluminium est sobre

La coque extérieure en aluminium est sobre // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Le passage à la 11e génération de processeurs Intel Core (Tiger Lake)

En avril 2020, le passage de Comet Lake à Ice Lake a été un gros changement. Le XPS 13 a ainsi pu bénéficier de la nouvelle architecture de processeur Sunny Cove d’Intel, ainsi que la puce graphique Gen 11 améliorée. Le passage à Ice Lake avait également apporté une prise en charge de la mémoire LPDDR4X.

Le dernier changement, celui qui nous intéresse dans ce test, est le passage à Tiger Lake (11e génération d’Intel Core) qui date de septembre 2020. Intel a annoncé un processeur à quatre cœurs à destination des ultrabooks avec une enveloppe thermique de 12 à 28 W. À l’intérieur se trouvent quatre cœurs basés sur l’architecture Willow Cove d’Intel, la génération post-Sunny Cove. Ces quatre cœurs sont couplés à un iGPU de 96 unités d’exécution de la nouvelle architecture graphique Xe.

Par rapport à la 10e génération d’Intel Core, Ice Lake, le nombre de cœurs de processeur reste le même, mais nous passons d’une conception de cœur de Sunny Cove à une conception de cœur de Willow Cove, ce qui présente des avantages au niveau des performances. La partie graphique est boostée étant donné que le nombre d’unités d’exécution (UE) passe de 64 à 96. Tiger Lake inclut également une prise en charge de nouvelles technologies telles que le Thunderbolt 4, USB 4, PCIe 4.0 ou encore le LPDDR5.

Le Dell XPS XPS 13 9310 ne profite pas de toutes ces améliorations, mais il bénéficie du Thunderbolt 4.0. Ce sont 2 ports Thunderbolt 4 avec alimentation que l’on retrouve dessus, un de chaque côté. Pour rappel, le Thunderbolt 4 permet d’atteindre une vitesse de transfert de 32 Gbit/s en PCIe et il est également entièrement compatible USB4. Il peut piloter deux d’écrans 4K à 60 Hz ou un seul moniteur 8K à 60 Hz.

Bref, passons à la pratique. Le Core i7-1165G7 (avec une fréquence turbo de 4,7 GHz et 12 Mo de cache L3) de notre configuration offre en théorie une enveloppe thermique (TDP) variable comprise entre 12 W à 28 W. En fait, c’est le constructeur d’ordinateurs portables qui choisit le minimum ou le maximum, ou quelque chose entre les deux. En tant qu’utilisateur, vous ne pourrez pas le savoir, sauf si vous le mesurez. Ce choix du constructeur a évidemment des conséquences sur les performances mesurées de votre laptop. En d’autres termes, les performances mesurées sur le XPS 13 9310 ne reflètent pas les performances de la plateforme Intel Core 11e gen., et donc les performances que vous pourrez observer sur d’autres laptops équipés de cette solution.

Les performances du Dell XPS 13 9310

Alors, que donne le Core i7 1165G7 ? Les différences sont significatives par rapport au XPS 13 9300 équipé d’Ice Lake. Au quotidien, vous ne verrez sans doute pas de grosses différences, néanmoins nos différents tests de benchmarks montrent une vraie hausse des performances globales.

Benchmark très classique qui exploite l’application Cinema4D. Il permet de tester si une machine est stable malgré une charge CPU importante, si le système de refroidissement d’un ordinateur de bureau ou d’un portable est suffisamment dimensionné pour des tâches à longue durée.

Benchmark très classique qui exploite l’application Cinema4D. Il permet de tester si une machine est stable malgré une charge CPU importante, si le système de refroidissement d’un ordinateur de bureau ou d’un portable est suffisamment dimensionné pour des tâches à longue durée.

Nous avons mené plusieurs tests, y compris des tests très axés Web, mais aussi des tests de compression et de décompression d’archives. Dans tous ces tests, le Dell XPS 13 9310 était au-dessus du 9300. Intel, avec son Tiger Lake, a donc fait un bond en avant significatif. Mais Intel reste derrière le Ryzen 5 4500U et le Ryzen 7 4700U que l’on retrouve sur de plus en plus de références.

Speedomoter simule une utilisation du web, c’est un benchmark conçu par les ingénieurs de WebKit (Apple) et Chromium (Google)

Speedomoter simule une utilisation du web, c’est un benchmark conçu par les ingénieurs de WebKit (Apple) et Chromium (Google)

Quant au passage au iGPU Intel Xe (Gen12), nous avons également observé des améliorations très significatives. C’est le cas sur les benchmarks traditionnels, mais aussi sur les performances observées lors de nos sessions de gaming.

Grosse amélioration sur le benchmark Fire Strike. Un PC portable avec une puce graphique dédiée aura plus de 12 000 points pour comparaison. Sur un PC fixe conçu pour le jeu, c’est 22 000 points minimum en 2020.

Grosse amélioration sur le benchmark Fire Strike. Un PC portable avec une puce graphique dédiée aura plus de 12 000 points pour comparaison. Sur un PC fixe conçu pour le jeu, c’est 22 000 points minimum en 2020.

Au final, on se retrouve avec de nombreux jeux jouables en définition HD 720p, mais aussi en définition Full HD pour certains. Nous vous conseillons de configurer les jeux en qualité graphique moyenne, vous aurez souvent au moins 25 à 30 ips. Ce PC portable peut donc servir ponctuellement à vous détendre sur un jeu PC, mais ce n’est pas une machine conçue dans cette optique. Si vous voulez jouer régulièrement, il faudra vous tourner vers des machines qui ont des puces graphiques dédiées, c’est le cas des PC équipés de Nvidia GeForce même dans la gamme XPS 15 de Dell.

Par exemple avec Gears 5 configuré en « Moyen » en définition Full HD

Par exemple avec Gears 5 configuré en « Moyen » en définition Full HD

Nous avons également mesuré la chauffe lors des grosses sessions de calcul. L’ordinateur chauffe modérément au niveau des touches R et T, on peut poser la main à cet endroit. La chauffe est donc très caractérisée, ce qui signifie que vous pouvez manipuler votre ordinateur sans vous brûler les mains.

Dernier test, celui du SSD en NVMe. Pour le coup, ce sont des performances supérieures à celles mesurées sur notre test du Dell XPS 13 9300, mais équivalentes aux performances du Dell XPS 15 9500.

Quant à l’autonomie, après une semaine d’utilisation intensive, nous pouvons confirmer qu’il peut tenir aisément plus de 10 heures en navigation web avec la luminosité de l’écran à 200 nits environ (sur 500 max.). Dell communique sur une autonomie exceptionnelle de 18 heures et 49 minutes sur ce modèle. Notre constat est que vous pouvez certainement dépasser les 12 heures d’utilisation en bureautique, soit une très grosse journée de travail.

Quant à la charge, nous sommes déçus, car le chargeur de 45 Watts met plus de 2 heures et 30 minutes pour une charge complète. C’est long… Dell propose une option ExpressCharge qui chargera la batterie à 80 % en une heure et se chargera complètement en deux heures, mais vous devez l’activer spécifiquement à l’aide du logiciel Dell Power Manager.

Prix et disponibilité du Dell XPS 13 9310

Il existe plusieurs configurations possibles du Dell XPS 13 9310. Notre configuration testée coûte 1 900 euros, mais Dell propose souvent des réductions qui permettent d’obtenir de 100 à 300 euros de remise.

Où acheter le
Dell XPS 13 9310 au meilleur prix ?
Note finale du test
9 /10
La gamme XPS de Dell est l'une des plus solides sur le marché du PC portable. C'est vrai, ce sont des produits plus chers que ceux que l'on trouve chez Lenovo, Asus, Huawei, Honor... mais ce Dell XPS 13 9310 est irréprochable sur de très nombreux points. L'écran InfinityEdge est fabuleux, même s'il n'est pas OLED. Les performances du Core i7 1165G7 sont au rendez-vous. Les finitions sont impressionnantes. Sans oublier une fiche technique haut de gamme de la mémoire vive au SSD NVMe.

On regrettera cette webcam HD, au bon endroit, mais vraiment de piètre qualité. Notez également qu'il n'y a pas d'évolution possible, le SSD ne peut pas être changé et la mémoire vive est soudée.
Points positifs
  • Amélioration des performances de Tiger Lake
  • Finitions impressionnantes et écran InfinityEdge au format 16:10
  • Fiche technique solide
  • Dell fournit un support pour Ubuntu en plus de Windows 10
Points négatifs
  • Plus cher que la concurrence
  • Webcam HD
  • Pas d'évolution possible, même la mémoire vive est soudée

Les derniers articles