Intel finalise le Thunderbolt 4, la connectique pour les gouverner tous

L'avenir sera également filaire

 

Le Thunderbolt 4 est au menu des dernières annonces d'Intel. Cette nouvelle génération de connectique fera son entrée directement dans la plateforme Tiger Lake. Au-delà de ses caractéristiques améliorées, le Thunderbolt 4 semble offrir plus de clarté par rapport au Thunderbolt 3. Il reste néanmoins des questions sans réponses... pour le moment.

Le Thunderbolt 4 pour les gouverner tous

Le Thunderbolt 4 pour les gouverner tous

La connectique informatique est en plein bouleversement… depuis déjà de nombreuses années et ce n’est pas près de se terminer. Entre la démocratisation de l’USB-C, l’arrivée de l’USB4 et désormais l’officialisation du Thunderbolt 4, l’avenir ne sera pas tout à fait sans fil.

Mais il convient peut-être de rappeler ce qu’est le Thunderbolt à la base. Créé par Intel et Apple, il s’agit d’une connectique multiprotocole très performante et qui permet de chaîner les périphériques.

Le Thunderbolt de première génération, inauguré en 2011, autorisait un débit maximum de 10 Gbit/s pour le transfert de données (protocole PCI Express) et la gestion d’un écran de 2 560 x 1 600 à 60 Hz (protocole DisplayPort 1.1). Il y a eu ensuite le Thunderbolt 2 qui a multiplié par deux le débit de transfert des données avec la gestion des écrans 4K (DisplayPort 1.2). Ensuite, le Thunderbolt 3 est passé à 40 Gbit/s de débit, avec la gestion de deux écrans 4K à 60 Hz et surtout le fonctionnement avec le connecteur USB-C accompagnée de la prise en charge de l’USB 3.1 (Gen 1 et 2).

Qu’est-ce que le Thunderbolt 4 ?

Avec le Thunderbolt 4, Intel propose toujours une seule norme pour les gouverner tous. En réalité, l’avenir est toujours très compliqué et vous ne saurez sans doute pas ce qu’un connecteur USB-C peut renfermer. Vous allez devoir encore plisser les yeux sur ce connecteur qui peut supporter de très nombreuses spécifications USB, y compris l’USB4 qui prend en charge le Thunderbolt… Sachant que le Thunderbolt comprend également les normes PCIe, DisplayPort et USB Power Delivery.

Les câbles Thunderbolt sont étiquetés avec l’icône de l’éclair et un numéro « 4 »

Les câbles Thunderbolt sont étiquetés avec l’icône de l’éclair et un numéro « 4 » // Source : Intel

Premièrement, il faudra chercher la petite icône représentant un éclair qui signifie que le port prendra en charge tout, de l’USB 3.2 à l’USB4. Il vous faudra également un câble Thunderbolt 4 qui doit supporter toute la bande passante nécessaire. Et il ne faudra pas confondre l’USB4 et le Thunderbolt 4. Bien que Thunderbolt 4 et USB4 partagent le même protocole sous-jacent, le Thunderbolt 4 inclut plus d’exigences de compatibilité que l’USB4.

Le Thunderbolt 4 pour les gouverner tous

Le Thunderbolt 4 pour les gouverner tous // Source : Intel

Qu’est-ce que permet le Thunderbolt 4 ?

Le Thunderbolt 4 cherche à corriger certains problèmes de son prédécesseur, le Thunderbolt 3. Par exemple, Thunderbolt 3 était censé fournir suffisamment de bande passante pour piloter deux d’écrans 4K à 60 Hz ou un seul moniteur 8K à 60 Hz. Malheureusement les exigences minimales ont entraîné des abus de la part des constructeurs et donc de la complexité pour les utilisateurs qui ne pouvaient pas faire ce qu’ils voulaient.

Le Thunderbolt 4 est beaucoup plus exigent, il est capable d’atteindre une vitesse de transfert de 32 Gbit/s en PCIe et il est également entièrement compatible USB4.

Le Thunderbolt 4 est aussi un argument de vente pour la plateforme Tiger Lake d’Intel. On devrait retrouver du Thunderbolt 4 relativement rapidement sur de nombreux produits Intel, y compris sur les ultrabooks via le projet Athena d’Intel. Pour rappel, ce projet vise à développer des ordinateurs portables légers, avec une autonomie plus confortable et une connectique complète.

Intel évoque également les nouvelles capacités des stations de travail (les docks multi-interface) qui pourront accueillir jusqu’à 4 prises Thunderbolt 4 sans sourciller. Enfin, les câbles ne seront plus limités en longueur à 80 centimètres, Intel a prévu des câbles jusqu’à 2 mètres et plus tard jusqu’à 5 mètres de longueur.

Bonne nouvelle pour les fabricants qui résistaient au Power Delivery via USB-C. Si un fabricant de PC portables conçoit un ordinateur qui consomme moins de 100 Watts, il sera obligé de proposer la charge via Thundebrolt 4 s’il intègre cette connectique.

Quand est-ce que le Thunderbolt 4 arrive ?

Le Thunderbolt 4 devrait arriver dès l’automne 2020. Comme le Thunderbolt 3, il sera certainement cantonné à des ordinateurs portables premium et aux PC fixes équipés par les solutions Intel de nouvelle génération.

 

Et quid du Thunderbolt 4 avec AMD et ARM ?

Comme le Thunderbolt 3, il est fort à parier qu’AMD boude le Thunderbolt 4. L’une des exigences de Thunderbolt 4 est qu’un fabricant d’ordinateurs portables doit prendre en charge différents protocoles comme l’accès direct à la mémoire (en anglais DMA pour Direct Memory Access) basé sur Intel VT-d, une mesure de sécurité qui protège le système. Étant donné que le DMA basé sur VT-d est une technologie Intel, cela crée une barrière pour AMD.

Selon PCWorld, AMD estime que les fabricants de PC portables ne sont pas intéressés par cette connectique. AMD peut néanmoins fournir des solutions personnalisées à ses partenaires, ils l’ont déjà fait avec la carte mère ASRock Phantom Gaming ITX TB3 qui combine Thunderbolt 3 avec un chipset AMD X570 (Ryzen).

Précisons aussi qu’Intel reste ouvert à ses partenaires, ils ont conçu des contrôleurs TB4 indépendants qui pourront être utilisés avec des processeurs AMD et ARM. Apple pourrait donc proposer du Thunderbolt 4 sur ses futurs Mac ARM, si vous vous posiez la question.

Les derniers articles