Les caractéristiques de l’USB4 on été dévoilées. Cette nouvelle génération d’USB se base sur l’Intel Thunderbolt 3 et s’annonce comme le protocole idéal pour beaucoup d’usages.

Les responsables du protocole USB ont décidément un agenda chargé. Après avoir présenté l’USB 3.2 et ses choix de désignation un peu curieux, le groupe USB-IF annonce à présent les caractéristiques de l’USB4. Il s’agit d’une première base de travail, alors que la norme devrait être finalisée au milieu de l’année 2019.

USB4 ou USB 4.0

Vous avez bien lu, le nouveau protocole USB qui succédera à l’USB 3.2 se nomme USB4. Ses promoteurs aiment décidément les facéties, mais il reste à savoir si ce nom évoluera ou non d’ici à la finalisation du protocole. Il sera également intéressant de voir si les fabricants suivront, ou préféreront plutôt le nommer USB 4.0.

Débit, compatibilité et format

Le Thunderbolt 3 d’Intel comme base de travail

L’annonce qui nous intéresse dans cet article a surtout été faite pour officialiser l’utilisation du Thunderbolt 3 développé par Intel comme base de travail. Pour autant, l’USB4 restera compatible avec les solutions USB 2 et USB 3, il sera ainsi possible de brancher un périphérique USB 2.0 sur un port USB4, en utilisant une connectique compatible évidemment.

Cela permet à l’USB 4 de bénéficier des avantages du Thunderbolt 3, qui s’était généralisé sur les PC haut de gamme au cours des dernières années :

  • débit jusqu’à 40 Gb/s (au lieu de 20 Gb/s pour l’USB 3.2 2×2)
  • format USB Type-C
  • compatibilité avec DisplayPort, HDMI, USB, Thunderbolt 3, et d’autres protocoles

À ce titre, l’USB 4 va enfin permettre à l’USB de devenir le format universel à travers le port USB Type-C déjà largement répandu.

Intégration native dans Windows

Intel est donc le premier concerné par cette annonce, puisque c’est cet acteur qui pousse le Thunderbolt 3 depuis plusieurs années. Désormais il sera possible pour d’autres fabricants de développer des puces intégrant le Thunderbolt 3, sans reverser de royalties à Intel. Cela devrait permettre de faire exploser le nombre d’appareils et de périphériques compatibles, et enlever un gros frein à l’adoption de cette technologie.

C’est aussi pour cela que le Thunderbolt 3 sera nativement intégré dans Intel Ice Lake, la prochaine architecture attendue d’ici la fin de l’année.

Sur son site, Intel annonce travailler avec Microsoft pour une meilleure intégration native de Thunderbolt 3 dans Windows 10. Cela permettrait d’éviter aux fabricants d’installer des pilotes supplémentaires pour gérer le protocole, et assurerait une gestion optimale par le système.

Sortie des appareils en 2021

The Verge rapporte qu’après la publication de la version définitive du protocole avant la fin de l’année 2019, il faudra compter entre 1 an et 18 mois pour que les premiers appareils compatibles arrivent en production. On peut donc estimer la sortie des produits en 2021.

Le consortium USB-IF promet également de reparler de l’USB Type-C et de l’USB Power Delivery, qui permet de facilement recharger nos smartphones, lors des USB Developers Day 2019 à la fin de l’année, sans plus de précision pour le moment.