Le consortium USB-IF a profité du MWC 2019 pour présenter l’USB 3.2, la nouvelle génération de la très célèbre norme. Une nouveauté qui va semer la confusion.

Saviez-vous qu’il existe deux normes USB 3.1 ? La première, USB 3.1 Gen 1 propose en fait les mêmes débits que l’USB 3.0, alors que la seconde, l’USB 3.1 Gen 2, amène une vraie augmentation des débits. Cela permet aux fabricants de facilement faire passer des appareils USB 3.0 pour des appareils USB 3.1 (en précisant Gen 1, souvent dans les petites lignes).

Avec la nouvelle norme USB 3.2, l’USB-IF qui gère ce standard a bien décidé de continuer dans cette voie, au risque de créer encore plus de confusion.

USB 3.2 Gen 1, USB 3.2 Gen 2 et USB 3.2 Gen 2×2

L’USB 3.2 reprend donc les principes de l’USB 3.1, c’est à dire ramener sous son nom toutes les normes, en ajoutant une nouvelle vitesse maximum, le véritable USB 3.2 en quelque sorte.

On a donc l’USB 3.2 Gen 1, limité à 5 Gb/s comme l’USB 3.1 Gen 1 et l’USB 3.0.  L’USB 3.2 Gen 2 à 10 Gb/s comme l’USB 3.1 Gen 2 et enfin l’USB 3.2 Gen 2×2 dont le débit monte à 20 Gb/s, la véritable nouvelle norme.

Voici un tableau récapitulatif pour y voir plus clair.

Nom 1Nom 2Nom 3Débit maximum théorique
USB 3.0USB 3.1 Gen 1USB 3.2 Gen 15 Gb/s
USB 3.1 Gen 2USB 3.2 Gen 210 Gb/s
USB 3.2 Gen 2x220 Gb/s

Rappelons également que l’arrivée de ce nouveau protocole USB n’a aucune implication sur le connecteur USB Type-C, qui reste un connecteur universel pouvant faire transiter d’autres protocoles comme Thunderbolt 3, ni sur l’USB Power Delivery, qui permet la recharge rapide des smartphones et ordinateurs portable.

On aurait aimé voir l’USB-IF faire les mêmes efforts de simplification que la Wi-Fi Alliance qui a récemment les noms abscons comme Wi-Fi 802.11n ou ac, au profit du Wi-Fi 4, ou Wi-Fi 5, plus simple à comprendre.