Test du Asus TUF Gaming A15 : le bon PC gamer au bon prix

AMD montre ses muscles

Le PC portable Asus TUF Gaming A15 (TUF566IV-AL155T) est orienté gaming. Avec sa dalle IPS de 15.6 pouces (taux de rafraîchissement de 144 Hz), il est équipé de processeurs AMD Ryzen 5 4600H, du Ryzen 7 4800H ou du Ryzen 9 4900H, épaulé par 32 Go de RAM, d'un SSD de 256 Go, 512 Go ou 1 To et d'un HDD de 1 To. Il possède une carte graphique NVIDIA GeForce RTX 2060 ou GTX 1660Ti.

Ce test est valable pour les variantes suivantes :

 

Introduction

Le TUF Gaming A15 fait la part belle à la plateforme AMD Renoir avec un Ryzen 7 4800H couplé à une GeForce RTX 2060. Voici notre test complet de ce PC de jeu.

Le TUF Gaming A15

Le TUF Gaming A15 // Source : Frandroid

Avec le TUF Gaming 15 pouces, Asus souhaite proposer un ordinateur portable doué pour les jeux vidéo, tout en gardant un design relativement sobre et surtout sans faire s’envoler la facture. Nous avons demandé un exemplaire en test pour voir ce que ce nouveau PC, souvent trouvable avec de bonnes promotions, pouvait réellement offrir.

Fiche technique

Modèle Asus TUF Gaming A15
Taille de l'écran 15.6 pouces
Définition 1920 x 1080 pixels
Technologie d'affichage LCD
Écran tactile Non
Processeur (CPU) Ryzen 9 4900H
Puce Graphique (GPU) NVIDIA GeForce RTX 2060
Mémoire vive (RAM) 32 Go
Mémoire interne 2000 Go
Norme Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Version du Bluetooth 5.0
Système d'exploitation (OS) Microsoft Windows 10
Dimensions 359.0 x 24.9 x
Poids 2300 grammes
Fiche produit

Notre exemplaire de test a été prêté par Asus.

Entre sobriété et LEDs flashy

Au premier abord, ce TUF Gaming fait partie de la nouvelle gamme d’Asus qui s’adresse aux joueurs exigeants en termes de performance, mais aussi en termes de design.

Hormis le logo de TUF et sans ouvrir la machine, on a le droit à un ordinateur au design finalement assez passe-partout, avec un coloris ici gris sombre et des finitions en métal brossé plutôt réussies. Le capot de la machine est, lui, complètement lisse, mais sans attraper particulièrement les traces de doigts. Sans pouvoir être qualifié d’ultraportable, il faut noter l’effort que la marque semble avoir fait à rendre son produit le plus portable possible. Avec un poids de 2,3 kg, le PC n’est pas un poids plume, mais n’est clairement pas le produit le plus lourd dans la catégorie gaming.

On commence à noter l’accent mis sur les performances en remarquer les très nombreuses ouvertures laissées pour la ventilation, de chaque côté et surtout sous la machine. C’est aussi là qu’Asus propose à l’utilisateur de changer plusieurs composants, notamment la RAM et le stockage SSD. Un deuxième emplacement M.2 est d’ailleurs libre, pour pouvoir ajouter un stockage supplémentaire. Attention toutefois, il faudra quand même passer par une dizaine de vis à retirer pour soulever le capot, mais tout cela est détaillé dans la documentation officielle de la marque.

Une fois que l’écran de l’ordinateur relevé et la machine allumée, le clavier brillant de mille feux et les nombreux stickers vantant les composants de l’ordinateur nous rappellent que l’on a bien affaire à un PC visant les gamers. Autour du clavier, on retrouve la finition effet métal brossé (le châssis est lui en plastique) déjà présente à l’extérieur, et qui permet de reposer ses poignets, là encore sans prendre la moindre trace de doigt. Sur ce point, la machine semble bien conçue pour durer dans la longueur sans trop se salir.

L’écran présente des marges relativement réduites comparées à la moyenne du marché, mais on est loin des meilleurs dans ce domaine. À noter que la caméra est intégrée au-dessus de l’écran dans une encoche qui ressort non pas sur l’écran, comme on peut l’avoir connu sur smartphone, mais au-dessus du châssis. Un choix de design assez audacieux, qui permet d’ouvrir la machine plus facilement d’un seul doigt.

Clavier et touchpad

Pour un PC destiné au jeu, le clavier est un élément particulièrement important à prendre en compte. Les touches doivent arriver naturellement sous le doigt, avec une taille suffisante pour éviter les mauvaises manipulations, et une course assez longue pour avoir un bon retour physique.

Les touches Z Q S D se distinguent

Les touches Z Q S D se distinguent // Source : Frandroid

De ce côté-là le contrat est plutôt rempli sur ce PC TUF, avec un clavier qui prend la largeur de la machine, se permet d’intégrer un pavé numérique (assez rare sur cette taille de machine) et avec des touches assez bien espacées. Les gamers apprécieront les touches Z, Q, S et D mises en surbrillance par le fabricant, comme pour rappeler une nouvelle fois le public cible de cette machine.

Les seuls reproches que nous pourrons formuler concernent la taille des touches sur la partie droite du clavier : la touche entrée n’a pas sa pleine hauteur, la touche suppr est reléguée dans un coin du clavier, et les flèches directionnelles sont assez petites, mais sont au moins bien différenciées des autres touches dans l’espace.

On sera plus critique à l’égard du touchpad sur lequel Asus semble avoir fait le service minimum. Le touchpad est assez petit, avec une texture effet verre assez agréable avec des boutons physiques pour le clic gauche et droit, assez rare pour être signalé. Ce choix des boutons physiques a sans aucun doute été fait pour mieux servir les joueurs qui auront besoin de ce feedback s’ils décident d’utiliser le touchpad pour jouer. Le touchpad suffit sur une utilisation portable de la machine, mais on ne saurait trop recommander l’utilisation d’une souris en complément. C’est logique puisque c’est un périphérique essentiel au jeu sur PC, en plus d’une manette.

La connectique

Asus a mis le paquet sur les ports intégrés à son PC de jeu. On retrouve en effet un port RJ45 Ethernet, qui assurera une excellente connexion pendant les LAN, un port jack 3,5 mm, un port HDMI 2.0b, deux ports USB Type-A (USB 3.0) et un port USB-C (USB 3.2) sur la tranche gauche.

Comme toutes les machines sur plateforme AMD, le port USB-C doit malheureusement se passer du Thunderbolt 3 développé par Intel. On retrouve également un port USB Type-A supplémentaire sur le côté droit de l’ordinateur.

Écran : la fréquence au détriment du reste

Faut-il sacrifier tous les autres critères pour s’offrir un écran fait pour le jeu ? C’est en tout cas le compromis qu’impose ce TUF Gaming A15. En effet, notre configuration intègre un écran de 15,6 pouces Full HD (Panda LM156LF2F01 pour être précis) avec un taux de rafraichissement à 144 Hz, mais c’est bien le seul élément qualitatif de cette dalle.

Les couleurs ne sont pas très bien calibrées

Les couleurs ne sont pas très bien calibrées

D’après nos tests réalisés avec Calman, la dalle affiche à peine 63% du spectre sRGB, pour 42% du spectre DCI-P3. Ces résultats correspondent aux promesses du fabricant de la dalle (66% du sRGB et 49% du DCI-P3). Ce sont des résultats vraiment médiocres en 2020. De plus, la calibration des couleurs laisse à désirer avec un deltaE moyen de 7 et une température moyenne des couleurs de 7500K, loin des 6500K visés qui représentent la lumière blanche du soleil. Une luminosité maximale bloquée à 265 cd/m² et un taux de contraste de 1180:1 finissent de peindre un bien sombre tableau.

Ceux qui sont peu regardants sur la qualité de l’écran seront tout de même satisfaits du taux de rafraichissement élevé, qui permettra une bonne expérience, mais il devient possible en 2020 de proposer des dalles affichant à la fois de belles couleurs bien calibrées, et une bonne fluidité d’affichage. On espère que les futures générations de machines corrigeront le tir sur ce point.

Windows 10, bloatware et Armoury Crate

Machine de jeu oblige, le TUF Gaming A15 tourne sous Windows 10, avec la mise à jour de fin 2019 installée. Au niveau du suivi logiciel, Asus et ses partenaires jouent le jeu et propose des mises à jour de pilote et de firmware directement dans Windows Update, ce qui est la meilleure pratique possible pour le fabricant. La marque propose aussi son application Armoury Crate, dont les mises à jour passe par le Microsoft Store, qui permet de gérer tout l’aspect « gaming » du PC : niveaux de puissance, overclocking et évidemment la gestion des magnifiques LED du clavier.

La machine intègre des bloatwares à désinstaller

La machine intègre des bloatwares à désinstaller // Source : capture d’écran

Tout n’est pas parfait côté logiciel, malheureusement Asus continue d’intégrer la suite McAfee en version d’essai, même sur des machines plutôt haut de gamme. D’une part la solution de Microsoft intégrée à Windows 10 est aujourd’hui largement suffisante pour un usage du quotidien et d’autre part, il ne s’agit ici que d’une version d’essai de 30 jours qui va surtout tenter d’effrayer l’utilisateur jusqu’à ce qu’il achète ou désinstalle le logiciel. L’intégration de ce genre de bloatware permet aux fabricants de subventionner un peu le prix de leur machine, mais on parle ici d’un PC à plus de 1000 euros et on imagine mal la différence de tarif être significative. Heureusement, une simple réinstallation de Windows 10 permet de s’en débarrasser.

Le logiciel Armoury Crate

Le logiciel Armoury Crate // Source : capture d’écran

Malheureusement, le TUF Gaming A15 ne gère pas l’authentification biométrique. Pas de lecteur d’empreinte ou de caméra infrarouge, il faudra absolument taper son mot de passe ou un code pin pour déverrouiller sa session.

Webcam : on peut compter les pixels

La caméra intégrée au TUF Gaming A15 laisse pour le moins à désirer. C’est malheureusement une critique assez généralisée à la grande majorité des PC du marché qui ne bénéficient pas de ce que l’on peut retrouver sur les autres appareils modernes, que ce soit smartphone ou tablettes.

Sans rappeler l’absence d’authentification biométrique mentionnée plus haut, la webcam du PC ne produit que des clichés en basse définition d’une qualité médiocre. Ca suffira pour dépanner, mais pas plus.

AMD est le nouveau roi du rapport performance/prix

Une configuration équilibrée avec AMD et Nvidia

Notre exemplaire de test utilise un processeur AMD Ryzen 7 4800H, 8 coeurs et 16 threads gravés en 7 nm et basé sur la plateforme AMD Renoir, avec une puce graphique Nvidia GeForce RTX 2060 et 16 Go de RAM. Le stockage se fait sur un SSD PCIe Gen 3 de 500 Go signé Kingston. En utilisant la plateforme AMD, Asus peut jouer sur le prix de sa machine sans compromis sur les performances, et ça se voit. Face à Intel, l’inconvénient de la plateforme AMD est l’utilisation d’une carte Wi-Fi 5 uniquement. Dommage alors que le Wi-Fi 6 se répand de plus en plus, surtout sur cette gamme de prix.

Performances en bureautique

On commence par le plus simple pour un PC performant : les applications de bureautiques. La machine se montre évidemment parfaitement fluide que ce soit en utilisant Word, pour de la navigation web ou encore de la lecture vidéo. Sur des applications n’utilisant qu’un seul cœur, l’architecture Intel garde encore l’avantage, mais dès qu’un logiciel en utilise plusieurs, AMD prend l’avantage. Aujourd’hui cela correspond à la majorité des applicatifs. Si l’on ramène ce TUF Gaming A15 à son tarif, il propose des performances en avance sur ce qu’Intel peut proposer.

Sur CineBench, le TUF Gaming A15 atteint un score de 3482 points, l’un des meilleurs enregistrés lors de nos tests. À titre de comparaison, le HP Omen X 2S équipé du Core i9-9880H atteignait 3135 points et il s’agit pourtant de l’un des meilleurs processeurs Intel de 9e génération.

Le SSD se défend bien et peut dépasser 1 Go/s en lecture ou manquer de justesse ce palier en écriture. Avant de passer aux jeux, on peut déjà conclure de ces premiers tests que le TUF Gaming A15 est une machine véloce qui sera capable d’abattre des tâches complexes en général reléguées aux machines pro avec du montage photo ou vidéo, notamment.

Performances en jeu

Si pour la bureautique il est possible d’utiliser le PC en mode portable, sur batterie, il est plus que recommander de brancher l’ordinateur à son alimentation pour les jeux. D’une part, car le PC n’aurait de toute façon pas assez d’autonomie pour faire grand-chose dans ce cas de figure, mais également pour débloquer le mode performance du PC, qui demande obligatoirement l’alimentation électrique.

Pour faire tourner les jeux, on peut utiliser la puce graphique AMD Vega intégrée avec le processeur Ryzen 7 4800H. Cette puce se montre plus performance que ce que propose Intel jusqu’à présent sur ces processeurs, mais c’est loin d’être suffisant pour vraiment jouer confortablement. Heureusement c’est là qu’intervient la GeForce RTX 2060. Pour un test détaillé de ce que peut donner la dernière génération de processeur Ryzen avec une GeForce RTX, je vous recommande la lecture du test du ROG Zephyrus G14. Les résultats sont similaires sur le TUF Gaming A15.

Gears 5 tourne en ultra

Gears 5 tourne en ultra // Source : Frandroid

Par exemple, même après plusieurs itérations du benchmark de Gears 5, et donc une limitation potentielle des performances (en particulier durant les premiers jours de chaleur de l’été, quand ce produit a été testé), le TUF Gaming A15 se montre parfaitement capable de faire tourner le jeu en Full HD à 60 images par conde et avec tous les paramètres réglés au maximum. Les jeux en ligne compétitifs comme Overwatch, Fortnite ou Valorant tournent également parfaitement.

Tout l’intérêt d’une puce graphique RTX est aussi l’accès à toutes les nouvelles technologies développées par Nvidia pour son architecture. On pense évidemment au DLSS qui prend tout son sens sur PC portable et permet, grâce à l’intelligence artificielle, d’activer certaines fonctions comme le ray tracing tout en bénéficiant d’excellentes performances en jouant avec la définition du rendu. Cette puce graphique est pleinement compatible avec DirectX 12 Ultimate, qui va servir de base aux jeux next-gen.

Dissipation et bruit

Une machine puissante demande de la ventilation. Le bruit et la chaleur dégagée restent le grand talon d’Achille des machines de jeux, et ce TUF ne fait pas exception. Le port d’un casque audio est obligatoire pour jouer dans de bonnes conditions tant la machine se montre bruyante, « ah qu’est-ce qu’il en fait du bruit » commentera mon conjoint une fois la machine repartie en veille, et le silence revenu dans la pièce. J’ai aussi constaté que la zone tout autour du PC, à droite et à gauche, chauffait assez rapidement à cause de l’air chaud dégagé par la ventilation. Il faudra donc éloigner la main qui tient la souris pour ne pas avoir le droit à un petit bronzage des doigts.

Dans mes tests, la machine a en revanche était capable de tenir correctement les performances sur la durée, même sur des sessions de jeux de plusieurs heures. La ventilation me semble donc efficace sur ce point.

Une bonne autonomie pour un PC de jeu

Avec une batterie de 48Wh, mais un écran consommant relativement peu et surtout un processeur AMD gravé en 7 nm, le TUF Gaming A15 s’en sort bien en autonomie, pour un PC de jeu. On a été capable de tenir une bonne demi-journée sur batterie dans des usages web et bureautique avec plusieurs onglets simultanément. Un résultat plus difficile à atteindre sur ce type de machines performantes, les ultraportables utilisent des processeurs qui consomment beaucoup moins, avec des batteries souvent plus volumineuses. Évidemment, au moindre lancement d’un jeu, la batterie fond comme neige au soleil, et cet usage reste cantonné au branchement de l’alimentation, qui permet par ailleurs de débloquer tout le potentiel de la machine.

Pour bénéficier d’une meilleure autonomie, tout en gardant un bon niveau de performances, il faudra se tourner vers le ROG Zephyrus G14 par exemple.

Un PC régulièrement en promotion

Depuis sa sortie, le TUF Gaming A15 fait régulièrement l’objet de promotions. On peut par exemple trouver notre configuration à 1300 euros, et d’autres sous la barre des 1000 euros en rognant un peu sur les performances de la machine. La meilleure version du PC, avec une puce Ryzen 9 4900H et un stockage de 1 To, peut aussi se trouver à moins de 1500 euros.

On l’a déjà constaté avec d’autres machines AMD Ryzen, le choix de cette alternative à Intel permet de faire baisser les prix et de proposer des machines avec des rapports performance/prix assez intéressants.

Le verdict du Asus TUF Gaming A15

design
7
Le design est souvent une affaire de choix et de compromis. Dans le cas du TUF Gaming A15, Asus a privilégié l'expérience de jeu avec un clavier particulièrement agréable à utiliser et des touches physiques au niveau du touchpad. En évitant de totalement céder aux sirènes du design adolescent que l'on retrouve sur certaines machines de jeu, le PC garde un design relativement sobre et passe-partout. Le châssis en plastique nous rappelle tout de même que le budget est plutôt parti dans d'autres composants.
écran
5
Pour les joueurs, le grand argument de l'écran est sa fréquence d'affichage à 144 Hz qui permet d'atteindre une grande fluidité dans les jeux comme Valorant. Malheureusement, c'est le seul point positif de cet écran qui propose des couleurs mal calibré, mais surtout une gamme de couleurs vraiment maigre pour un PC de 2020.
logiciel
7
Windows 10 reste aujourd'hui la meilleure solution pour les PC de jeux. Les logiciels comme Armoury Crate sont bienvenus pour gérer l'expérience de la machine, et les mises à jour de pilotes et firmware passent par Windows Update, un bon point. Dommage de devoir désinstaller McAfee pour profiter d'une expérience optimale.
caméra
5
La webcam du TUF Gaming A15 laisse à désirer, mais c'est le cas de la plupart des caméra sur PC portable.
performances
9
Le rapport performance/prix de la machine est réellement excellent. Avec sa GeForce RTX 2060 et son CPU Ryzen 4000, la configuration que nous avons testée permet de faire tourner la plupart des jeux dans la meilleure qualité possible. Les jeux compétitifs tournent sans problème à 144 FPS. Tout cela aurait été parfait si la machine ne faisait pas autant de bruit en jeu. La ventilation est sur ce produit particulièrement bruyante et demandera un casque pour jouer.
autonomie
6
6/10 peut sembler être une mauvaise note, mais une autonomie seulement moyenne est quelque chose de normal pour un PC portable dédié au jeu. Ici, on a même un PC portable qui s'en sort plutôt bien, notamment dans les usages web et bureautiques. À performances égales, il faudra augmenter le budget pour avoir une meilleure autonomie et aller regarder la gamme Zephyrus.
Note finale du test
8 /10
Le TUF Gaming A15 est la vitrine idéale pour mettre en valeur le retour en force d'AMD avec sa gamme Ryzen. Non seulement AMD peut proposer de meilleures performances qu'Intel sur cette gamme de produits, mais en plus la marque permet aux fabricants de construire des machines moins chères. Couplée avec l'excellente GeForce RTX 2060 de Nvidia, notre configuration est venue à bout de tous les jeux que l'on a testés, avec les meilleurs paramètres graphiques.

Pour proposer cet excellent rapport performances/prix et une machine pensée pour les jeux, Asus a fait quelques concessions sur l'autonomie, le choix des matériaux, ou encore sur des critères sans doute moins importants pour les joueurs. On pense ici au bruit de la ventilation, à l'écran dont la calibration laisse à désirer, mais aussi à l'absence de biométrie Windows Hello.

Reste que le Gaming A15 est une excellente machine, que l'on n’aura pas de mal à recommander. Elle est en plus régulièrement trouvable en promotion, lui donnant un avantage sur le rapport performances/prix encre plus intéressant.
Points positifs
  • Processeur performant
  • Un GPU next-gen (DirectX12 Ultimate, RTX, DLSS)
  • La fluidité du 144 Hz sur portable
  • Connectique complète
  • l'accès aux composants interne
Points négatifs
  • Espace de couleurs vraiment petit
  • Ventilation bruyante
  • Pas de Wi-Fi 6, pas de Thunderbolt 3
  • Pas de biométrie Windows Hello

Les derniers articles

  • Avez-vous réussi à précommander la PS5 ?

    Sony

    Avez-vous réussi à précommander la PS5 ?

    19 septembre 202019/09/2020 • 18:00