Pénurie de puces : sur le plan financier Samsung s’en frotte les mains

Un troisième trimestre très profitable 💰

 

Dans un contexte de pénurie et de production en flux tendu, Samsung a récemment revu à la hausse le prix de ses puces... Cette décision lui permet de signer son meilleur trimestre en trois ans.

Les derniers résultats trimestriels de Samsung sont excellents, en partie grâce à la hausse du prix de ses puces

Les derniers résultats trimestriels de Samsung sont excellents, en partie grâce à la hausse du prix de ses puces // Source : Kote Puerto – Unsplash

La pénurie de semi-conducteurs n’a pas que des inconvénients. Pour Samsung, elle est actuellement synonyme d’une hausse du prix des puces. Cela lui permet d’annoncer un bond de 28% de son bénéfice d’exploitation au troisième trimestre 2021. Concrètement, le géant coréen estime son bénéfice trimestriel à hauteur de 15,8 trillions de wons (soit un peu plus de 11,5 milliards d’euros). De solides résultats que Samsung doit aussi à la vente d’écrans pour smartphones, notamment à Apple pour ses iPhone 13.

Comme le souligne Reuters, Samsung signe ici son bénéfice trimestriel le plus élevé réalisé depuis le troisième trimestre 2018. Il s’agit par ailleurs d’un résultat meilleur qu’anticipé : Samsung avait initialement pressenti une hausse de « seulement » 26% de son bénéfice d’exploitation sur le troisième trimestre 2021, lit-on.

D’excellents résultats, mais des perspectives peu réjouissantes pour la suite

Toujours selon Reuters, le bénéfice d’exploitation de la division semi-conducteurs de Samsung a augmenté de près de 79% par rapport à l’an dernier, grâce à la hausse des prix et des livraisons, notamment de puces mémoire. D’ailleurs c’est bien simple, les ventes de semi-conducteurs représentaient la moitié du bénéfice d’exploitation de Samsung sur le semestre trimestre 2021, rappelle l’agence de presse britannique.

Ces excellents chiffres méritent toutefois d’être tempérés tant que Samsung n’aura pas publié (plus tard en octobre) ses résultats détaillés. Certains analystes, comme Park Sung-soon, pour Cape Investment & Securities, estiment en effet que « la marge d’exploitation de l’activité mobile pourrait avoir été inférieure aux attentes du marché ». « Nous devrons voir les coûts de marketing et la répartition des produits vendus par Samsung », nuance-t-il.

Ici Galaxy Z Flip 3 de Samsung, pour illustration

Ici Galaxy Z Flip 3 de Samsung, pour illustration // Source : Frandroid – Anthony Wonner et Arnaud Gelineau

On apprend en outre que le prix des puces mémoire devrait chuter sur le trimestre qui s’annonce. L’une des raisons de cette chute pourrait être un début de baisse de la demande en ordinateurs personnels, induit par l’amélioration du contexte sanitaire à l’échelle mondiale. Même dynamique pour le marché du smartphone, qui pourrait lui aussi subir une baisse des ventes à l’avenir.

Samsung pourrait néanmoins contrebalancer ces quelques déconvenues grâce à l’introduction de sa gravure en 3 nm, prévue début 2022. L’idée étant, comme toujours, de se poser en alternative à TSMC pour rafler des clients. Les ventes des propres smartphones de Samsung, portées par le succès de ses derniers modèles pliants, pourraient également permettre au géant coréen de maintenir de bons résultats financiers à court terme.

Les derniers articles