Samsung ne propose pas les mises à jour silencieuses avec les Galaxy S9 et Galaxy S9+, mais est-ce vraiment grave ?

Une fonction optionnelle qui n’intéresse pas Samsung

Le projet Treble n’est pas le seul changement d’architecture apporté par Google à Android au cours des dernières années. La firme propose également d’implémenter un système de mise à jour silencieuse, permettant d’installer des mises à jour en tâche de fond et de n’avoir à effectuer qu’un simple redémarrage de quelques secondes, plutôt qu’une phase d’installation plus laborieuse.

Contrairement à Treble, dont l’implémentation est obligatoire pour les téléphones sortant sous Android 8.0 Oreo ou plus, le support des mises à jour silencieuses ne sont pas imposés aux fabricants. Samsung a donc choisi de s’en passer avec ses nouveaux fleurons, les Galaxy S9 et S9+.

De l’espace de stockage réservé pour un confort occasionnel

L’installation de mise à jour système sur Android reste quelques chose de très occasionnel dans la vie d’un smartphone. Pourtant cette fonction oblige à utiliser le double d’espace pour Android, un espace de stockage que des fabricants préfèrent réserver à leurs interfaces, ou laisser aux utilisateurs.

En effet, pour proposer des mises à jour silencieuses, le système mis en place par Google repose sur un jeu de partition. Android est installé en double, une fois sur la partition A et une seconde fois sur la partition B.

Lorsque le système reçoit une mise à jour, il l’installe en tâche de fond sur la partition B, sans toucher à la partition A. L’utilisateur peut ensuite redémarrer l’appareil qui choisira la partition B. À la mise à jour suivante, c’est la partition A qui sera mise à jour, et ainsi de suite.

Samsung n’est pas une exception

Google a lancé l’idée des mises à jour silencieuse depuis Android 7.0 Nougat en 2016. Deux ans plus tard, rares sont les fabricants à avoir implémenté cette idée. On peut mentionner les smartphones Google Pixel, le Motorola Moto Z2 Force, l’Essential Phone, le Xiaomi Mi A1 et les smartphones Xperia XA2 et XZ2.

À première vue, le support semble donc concerner les bons élèves de l’écosystème Android qui utilisent l’interface Google et s’appliquent à suivre les mises à jour de la firme. On peut toutefois dire qu’il s’agit de quelques exceptions et que la majorité des appareils sous Android, même haut de gamme, sont loin de prendre en charge les mises à jour silencieuses.

À lire sur FrAndroid : Test du Samsung Galaxy S9+ : toujours plus, même un peu trop