Le Samsung Galaxy P30 devait être, selon la rumeur, le premier smartphone de la marque à intégrer un lecteur d’empreintes sous écran. Au final, la TENAA nous dévoile un smartphone plutôt commun.

La rumeur concernant Samsung et ses prochaines sorties s’accélérait ces derniers temps, voulant qu’un certain Galaxy P30 soit le premier smartphone de la marque à intégrer un lecteur d’empreintes sous écran.

Plus encore, ce dernier devait aussi profiter d’un triple capteur photo au dos de l’appareil, et être positionné sur le milieu de gamme. Au final, sa certification par la TENAA nous indique tout l’inverse.

Le Samsung Galaxy P30 passe à la TENAA

Le SM-G6200 est en effet passé auprès de l’organisme chinois, et est attendu comme étant le fameux P30. Sauf que les images de l’appareil dévoilées à cette occasion risquent d’en décevoir plus d’un.

On peut en effet voir que le scanner d’empreintes est bien présent à l’arrière du téléphone, tandis que le listing ne fait pas état d’un second lecteur. De plus, sa caméra à l’arrière ne dispose « que » de deux capteurs. Notons que le listing fait état d’une batterie de 3 300 mAh.

L’espoir fait vivre

La TENAA étant une source plus que sûre, tout espoir est-il mort dans l’œuf avec cette découverte ? Pas totalement, mais il faudra tout de même se tempérer.

Déjà, il est tout à fait possible que le numéro de modèle ne corresponde finalement pas au fameux P30. De même, il est possible que ce P30 existe en plusieurs variantes, dont une intégrant le fameux lecteur d’empreintes sous écran.

Tout cela dit, il est quand même peu probable que Samsung choisisse d’appeler l’un de ses smartphones « P30 » face à Huawei, et toujours plus improbable qu’un milieu de gamme profite d’une telle avancée avant son Galaxy S10. La TENAA ne semble finalement que confirmer qu’Internet s’est un petit peu emballé.