Plusieurs propriétaires de Galaxy S10 ont remonté un problème commun et embêtant : le capteur de proximité de leur téléphone bug. Conséquences : une fois dans une poche de pantalon, le terminal s’allume tout seul et tente de se déverrouiller. Au grand dam des utilisateurs.

Un retard observé au niveau des livraisons, un capteur d’empreintes digitales à améliorer, et cette fois-ci, un capteur de proximité visiblement en proie à certains bugs : si le Galaxy S10 est sûrement l’un des meilleurs flagships du moment sur le papier, il n’en reste pas moins confronté à quelques difficultés depuis son lancement. Et la dernière anomalie observée par la communauté ne devrait pas faire plaisir aux dirigeants du groupe sud-coréen.

Quand le S10 essaye de se déverrouiller… dans votre poche

Plusieurs internautes ont en effet remonté un problème relatif au capteur de proximité, ce capteur qui, lorsque l’appareil mobile se trouve dans votre poche, l’empêche de s’allumer inopinément. Sauf que son efficacité semble remise en cause : des utilisateurs Reddit (ici et ), tout comme des membres de la communauté Samsung (puis et ) relatent les mêmes événements pour le moins gênants.

Selon eux, leur Galaxy S10 se « réveille » tout seul une fois dans leur poche. Celui-ci tente même de se déverrouiller par le biais du lecteur d’empreintes digitales intégré sous l’écran, entraînant une vibration au niveau de la jambe de l’utilisateur. Sauf que ce défaut a de lourdes conséquences : la batterie tend à se vider à la vitesse de la lumière, le smartphone étant régulièrement sollicité, même dans une poche.

Une protection d’écran inutile ?

Les clients Samsung pointent également du doigt la protection d’écran, jugée inutile dans ce cas précis. L’un d’eux à même suivi les conseils d’un technicien, puis réinitialisé son Galaxy S10 aux paramètres d’usine, en vain. En clair : les personnes concernées par ce problème se sentent complètent bernées par Samsung, qui vendrait ici un produit proche des 1000 euros mais incapable de fonctionner correctement. Qui plus est lorsqu’un capteur pourtant basique fait des siennes.

Samsung n’a pas encore réagi à ce bug et on ignore encore si la multinationale asiatique va corriger l’anomalie via une mise à jour logicielle.