COVID-19 : Samsung ferme (temporairement) sa plus grosse usine au monde

Oppo et Vivo aussi concernés...

 

À la demande des autorités indiennes, Samsung, mais aussi les constructeurs chinois Oppo et Vivo, ont été contraints de fermer temporairement certaines usines en prévention du COVID-19. Parmi ces sites de production... La plus grosse usine du géant coréen, avec 120 millions de smartphones produits sur place chaque année.

Crédit illustration : Chung Sung-Jun / Getty Images 

120 millions de smartphones par an. C’est la capacité de production de la plus grosse usine Samsung au monde. Située dans la province d’Uttar Pradesh, dans le nord de l’Inde, cette dernière sert aussi à la production en masse de téléviseurs, de climatiseurs, ou encore d’appareils électroménagers.

Un site de production éminemment stratégique pour Samsung… que le géant coréen a pourtant été contraint de fermer de manière temporaire afin de respecter les consignes des autorités indiennes dans la région, la plus peuplée du pays, qui ont appelé à un arrêt provisoire des activités commerciales. Cette mesure impacte également les constructeurs chinois Oppo et Vivo, qui comptent aussi sur des sites de production dans l’Etat d’Uttar Pradesh.

Une fermeture jusqu’au 25 mars minimum

Comme l’indique XDA Developers, les mesures prises par les autorités indiennes prévoient une mise à l’arrêt des chaînes de production jusqu’au 25 mars minimum. Un délai qui pourrait tout à fait être étendu au regard de la situation sanitaire mondiale et qui risquerait alors d’avoir un impact majeur sur les capacités de production de Samsung, même si pour l’heure la marque se veut rassurante.

« Conformément à la politique du gouvernement indien, nous arrêterons temporairement les activités de notre usine de Noida jusqu’au 25 mars », a notamment indiqué Samsung par l’intermédiaire d’un communiqué. « Nous travaillerons dur pour faire en sorte qu’il n’y ait pas de retard dans l’approvisionnement de nos produits », est-il promis. Un vœu pieux ? Possible. La firme a en effet été également forcée de suspendre la production d’une autre de ses usines, située cette fois à Gumi, en Core du Sud, alors qu’un employé du site était testé positif au COVID-19.

LG, Nokia et Ericsson également touchés

En contrepartie, une partie de la production a été transférée au Vietnam, où les usines de Samsung sont toujours libres d’opérer. Le fabricant a également demandé à ses employés en R&D (Recherche et Développement) travaillant habituellement en usine de poursuivre leurs activités chez eux. Même démarche pour Vivo, qui a pour sa part étendu cette consigne à l’ensemble de ses employés ne travaillant pas sur ses lieux de production.

Parallèlement, LG compte également au rang des marques touchées par les décisions du gouvernement indien, mais cette fois jusqu’au 31 mars. À l’inverse, les équipementiers européens Ericsson et Nokia, dont les usines sont situées ailleurs en Inde, maintiennent une production, mais fortement réduite. Contacté par The Economic Times, Ericsson a par exemple indiqué que son usine fonctionne actuellement avec 50% seulement de ses effectifs normaux, en vertu d’une « dérogation accordée par les autorités compétentes », rapporte le média.

Les derniers articles