C’est l’annonce que personne n’avait vue venir, Sony (PlayStation) et Microsoft (Xbox) ont signé un partenariat autour du cloud gaming. L’ombre d’Amazon et Google plane sur le jeu vidéo.

Voici une actualité qui paraissait inimaginable il y a quelques années, alors que la fameuse « guerre des consoles » faisait rage entre la PlayStation 4 de Sony et la Xbox One de Microsoft.

Sony et Microsoft ont annoncé un partenariat jeudi 16 mai autour du cloud gaming.

Du cloud contre des capteurs photo

Ce partenariat devrait permettre à Sony de tirer partie de la grande infrastructure de Microsoft Azure pour étendre son offre de cloud gaming PS Now, pour le moment plutôt limité en termes de couverture.

Les deux entreprises exploreront des développements conjoints autour du cloud dans Microsoft Azure pour proposer leurs jeux et services de streaming de contenu.

C’est bien sûr un gros coup commercial pour Microsoft qui sécurise ici un nouveau client important pour ses services de cloud Azure, face à Amazon AWS et Google.

Avec cet accord, Microsoft pourra également profiter des meilleurs produits de Sony : ses capteurs photo. La firme de Redmond explore en effet l’utilisation de caméras dans le cloud avec Azure Kinect.

Quel avenir pour PlayStation et Xbox ?

Cette annonce ne signifie pas pour autant que les jeux PlayStation seront un jour disponible sur le service xCloud de Microsoft, ou qu’à l’inverse Microsoft proposera ses jeux sur le PS Now.

On peut toutefois noter un rapprochement des acteurs historiques de la console de jeu : Microsoft et Nintendo travaillent ensemble, et c’est désormais le cas de Sony et Microsoft. Les représentants des trois géants s’étaient affichés côte à côte lors des derniers Game Awards.

Tout cela arrive alors que l’ombre de nouveaux acteurs plane sur le marché du jeu vidéo. Google a déjà annoncé le lancement de Stadia pour la fin de l’année 2019, même si le géant sera absent de l’E3, et Amazon préparait son propre service pour 2020 avec Twitch.

Google Stadia, PlayStation Now, Shadow : tout savoir sur le cloud gaming, le futur du jeu vidéo