Le dernier projet du designer californien James Gawley repose sur une moto électrique baptisée Tesla Model M, dont le résultat final a de quoi en faire rêver plus d’un.

Si les modèles de moto électrique poussent comme des champignons — de la LiveWire de Harley-Davidson à la Novus en passant par la Smart Old — , aucun d’entre eux n’arriverait à la cheville de la Tesla Model M, concept imaginé par le designer professionnel James Gawley. Car le californien a littéralement fait du Tesla pour imaginer son produit : un design futuriste aux lignes élégantes, et l’accent définitivement mis sur les nouvelles technologies.

Présenté sur la plateforme Behance, le travail de l’intéressé a rapidement attiré l’œil des médias spécialisés, laissant présager un écho médiatique important. Il faut dire que James Gawley n’a pas chômé : l’Américain a monté un dossier béton constitué d’une série de photos et textes explicatifs revenant sur le fonctionnement de la fameuse Tesla Model M.

Dalle tactile incurvée

« La Model M reprend le design à la fois élégant et classe de la Model S, et s’inspire de l’esthétisme globale d’une moto standard et sport touring », peut-on lire sur le document. D’après les schémas, la batterie a été placée dans la partie basse du deux-roues, vraisemblablement pour lui assurer une bonne stabilité. Toute la partie électronique serait quant à elle située sous le guidon.

Mais c’est bien au niveau des technologies intégrées que la Model M vend du rêve. Une imposante dalle tactile incurvée s’inviterait ainsi en lieu et place du bouchon du réservoir d’essence. Du pur Tesla : la Model S et Model 3, à titre d’exemple, accueillent toutes deux un large écran tactile placé entre le conducteur et le passager avant. Sur la moto, un mode jour et nuit garantirait une bonne visibilité au motard.

Rétroviseurs virtuels

Ce dit écran offrirait, de toute évidence, toute une série d’informations et de services : vitesse, durée de la batterie, autonomie restante, mode de conduite, date, heure ou encore GPS. Le tout pourrait être relié à un téléphone portable pour consulter l’ensemble des données à distance.

Clou du spectacle : les reposes pieds seraient capables de détecter à distance la présence de la clé, de sorte à se déployer automatiquement à l’approche de celle-ci. Pour garantir la sécurité du conducteur, des clignotants y seraient intégrés. Sans oublier les deux caméras arrières diffusant un flux vidéo sur deux écrans situés au-dessus de la tablette tactile. Un peu ce que peut proposer l’Audi e-tron, mais à la sauce moto électrique.

Un choix de coloris étoffé

La Tesla Model M proposerait également des suspensions pneumatiques intelligentes, qui ajusteraient la hauteur de la moto en fonction de sa vitesse, de sorte à améliorer son aérodynamisme. Un moyen d’économiser de la batterie, et de faire perdurer l’autonomie du bolide. Dans l’idée, cinq coloris composeraient le catalogue : blanc, argent, gris, noir et rouge.

Rappelons toutefois qu’il s’agit ici d’une vision d’artiste. Ceci étant, elle a tout le potentiel d’inspirer Tesla.