En France aussi, Xiaomi dépasse Samsung et devient leader du marché des smartphones

« Hue Canalys » (vous avez la réf ?)

 

Selon l'analyse du cabinet Canalys, le nombre de smartphones vendus par Xiaomi dépasse celui de Samsung en France ce trimestre. C'est la première fois que le géant chinois s'invite à cette place du classement dans l'Hexagone.

Xiaomi Mi 11 Ultra

Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Xiaomi est arrivé officiellement en France en avril 2018. Et selon le cabinet d’études Canalys, le géant chinois est parvenu à s’octroyer la première place sur le marché des smartphones lors de ce deuxième trimestre. C’est d’ailleurs une première.

Dans le détail, Xiaomi assure 30 % des parts de marché lors de cette période, ce qui représente une progression de 82 % par rapport à l’année dernière. Résultat, Samsung, en plus de perdre sa place de leader, recule de 42 % par rapport au deuxième trimestre de 2020 et s’arroge aujourd’hui 22 % des parts de marché, assez loin derrière, toujours selon Canalys.

Les chiffres des ventes de smartphones au second trimestre selon Canalys.

Les chiffres des ventes de smartphones au second trimestre selon Canalys. // Source : Canalys

Xiaomi caracole en tête

Cette première place de Xiaomi n’est pas tant une surprise, tant le constructeur chinois a surperformé ces derniers mois.

Sur le plan mondial, Canalys place toujours Samsung en premier, avec 19 %, mais Xiaomi est en embuscade avec 17 % des ventes, et surtout une hausse insolente de 83 %.

Mais un autre cabinet d’analyses, Counterpoint Research, place carrément Samsung derrière Xiaomi lors du mois de juin au niveau mondial.

Xiaomi Redmi Note 10S

Xiaomi Redmi Note 10S // Source : Anthony Wonner – Frandroid

En Europe, la situation n’est pas très différente : Xiaomi est premier des ventes selon le cabinet Strategy Analytics, toujours devant Samsung.

À propos de Canalys

Rappelons-le encore une fois, les analyses de Canalys sont à prendre avec quelques pincettes. En effet, le cabinet édite des estimations, et il ne se base pas sur des chiffres donnés par les constructeurs. De plus, ces estimations s’intéressent aux appareils expédiés depuis les entrepôts des constructeurs à destination des revendeurs.

Bien entendu, si les constructeurs envoient des smartphones, c’est qu’ils prévoient un volume de ventes important, mais il peut y avoir quelques disparités tout de même avec les ventes enregistrées auprès des utilisateurs finaux. Il n’empêche que les chiffres de Canalys ou d’autres cabinets d’études sont un bon indicateur de l’état du marché des smartphones.

Le reste du podium

Au passage, on remarque aussi une belle percée de Oppo, qui fait +125 % par rapport à l’an dernier et qui assure 10 % des ventes ce trimestre, se plaçant ainsi à la quatrième place.

Pour le reste, Apple se maintient solidement en troisième place avec 15 % des ventes, malgré une perte légère de 6 %, et Wiko est assis à la cinquième place, avec 7 % de parts de marché et une baisse de 3 %.

Les derniers articles