Devant le tout nouveau magasin Xiaomi sur les Champs-Élysées, nous avons pu discuter avec deux fans qui ont attendu près de 20 heures devant la boutique pour pouvoir y entrer.

Le thermomètre affiche un peu moins de cinq degrés Celsius. Le ciel bleu et le soleil naissant ont quelque chose de réconfortant, mais peinent à faire oublier le froid tandis que les respirations se transforment en volutes semi-transparentes. Sur des Champs-Élysées encore relativement peu fréquentés dans ces premières heures de la journée, une petite foule se presse devant le magasin Xiaomi flambant neuf qui n’a, à ce moment-là, pas encore ouvert ses portes.

Emmitouflées dans leurs vestes, doudounes et coupe-vent, un bonnet orange donné par la marque vissé sur la tête, ces personnes attendent l’heure à laquelle ils pourront enfin investir le magasin. Parmi eux, Messali et Anthony sont en tête de file. Le premier me précise qu’il est arrivé la veille en tout début d’après-midi. Voilà donc environ 20 heures qu’il patiente.

La règle du jeu est simple : les premiers arrivés ont droit à quelques cadeaux tandis qu’un tirage au sort va avoir lieu pour donner la possibilité à trois chanceux de prendre gratuitement tout ce qu’ils souhaitent dans le magasin pendant une minute. Les deux gaillards espèrent repartir avec de jolis lots et j’ai pu discuter avec eux pendant leur attente.

Rapport qualité/prix agressif

Ce qui m’a surpris, c’est que mes deux interlocuteurs ne sont pas forcément des inconditionnels de Xiaomi. Messali a eu vent de l’ouverture du magasin et de cette opération spéciale via un post Facebook publié par FrAndroid tandis qu’Anthony l’a appris grâce à d’anciens collègues. Cela ne les empêche pas d’être très intéressées par la marque chinoise. Du moins sont-ils assez fans pour venir le jour d’avant.

« Ils sont très agressifs sur le rapport qualité/prix. J’ai l’impression que Xiaomi c’est un peu le Free des smartphones. Ce n’est pas comme Samsung ou Apple qui font payer un SMIC », raconte Messali. Ce dernier précise qu’il n’a actuellement plus de téléphone et qu’il voulait à tout prix être sûr de pouvoir s’en procurer un nouveau gratuitement sans avoir à jouer des coudes. C’est pourquoi il s’est posté devant le magasin avec autant d’avance.

Si on lui offre l’occasion de prendre plusieurs produits, il avoue que la trottinette M365 lui fait de l’œil, ainsi que le vélo QiCycle ou le projecteur à très courte focale Mi Laser Projector. Pour sa part, Anthony mentionne plusieurs fois le Xiaomi Mi Mix 3 dans notre conversation. Même s’il est satisfait de son appareil Honor, le flagship à slider lui plaît beaucoup.

Anthony, dans la file d’attente

Une nuit d’attente

Je leur demande s’il n’était pas trop compliqué d’attendre toute une nuit devant un magasin. À cela, ils me répondent que les différentes personnes présentes ont sympathisé entre elles et que les discussions ont fait passer le temps.

Pour finir cet article, on rappellera simplement que Xiaomi a l’habitude de miser sa communication sur la force de sa communauté. Néanmoins, même si nous n’étions qu’à quelques heures seulement de l’ouverture officielle du magasin, la foule devant la boutique n’était pas extrêmement grande. On y comptait une cinquantaine de personnes. On se souvient avoir vu beaucoup plus de monde à l’inauguration du tout premier magasin. Ce qui est assez normal. Et pour sortir du cadre de Paris, soulignons aussi que le patron de Xiaomi France a pour ambition d’étendre son expansion à d’autres villes françaises.

NB : après rédaction de cet article, Messali m’a indiqué avoir gagné le Xiaomi Mi Mix 3.

Le magasin Xiaomi sur les Champs-Élysées en images