Samsung plancherait sur Private Share, un transfert de fichiers sécurisé basé sur la blockchain

 

Si la blockchain est principalement associée à l'usage des cryptomonnaies, son dispositif décentralisé permet également d'assurer le transfert des fichiers. Samsung se serait essayé à cette idée avec une nouvelle application dédiée.

Le Samsung Galaxy S20

Le Samsung Galaxy S20 // Source : Frandroid

Qu’il s’agisse d’empêcher la collecte de données par des annonceurs publicitaires, de se protéger de hackers malintentionnés ou d’échapper à des agences de renseignement un peu trop curieuses, les raisons pour protéger sa vie privée ne manquent pas. On trouve aujourd’hui plusieurs boites mail sécurisées clé en main, ainsi que diverses messageries chiffrées de bout en bout. Samsung souhaite s’occuper des fichiers.

Quels avantages pour Private Share ?

L’envoi de fichiers confidentiels, même en pièce jointe d’un email chiffré, reste problématique. Une fois téléchargé, ce dernier reste sur la machine ou l’appareil du destinataire et l’expéditeur n’en a plus aucun contrôle. Face à ce constat, Samsung entend proposer Private Share.

SamMobile, qui rapporte l’information, explique que ces transferts sécurisés ne pourront être opérés qu’au travers de l’application Private Share. Les deux parties devront donc l’avoir sur leur téléphone. Samsung y greffera plusieurs options permettant d’obtenir un meilleur contrôle.

Ainsi, l’expéditeur d’un message sera en mesure d’attribuer une date d’expiration pour la consultation d’un fichier. Après cette dernière, le document disparaîtra du téléphone du destinataire. Par ailleurs, le destinataire ne sera pas en mesure d’effectuer une capture d’écran du fichier.

Afin d’assurer des transferts sécurisés, Samsung opterait pour un modèle décentralisé reposant sur la blockchain. D’ailleurs, pour ses Galaxy S10, la société avait déjà introduit un portefeuille de cryptomonnaies.

Une exclusivité pour le Galaxy S21 ?

Samsung devrait annoncer en janvier ses nouveaux smartphones de la gamme Galaxy S21. Il y a donc fort à parier que ces derniers soient livrés avec l’application Private Share. Reste à savoir si Samsung en fera un service exclusif ou si les autres terminaux de la marque pourront également en profiter.

Il est également possible que Samsung présente Private Share comme une fonctionnalité réservée aux entreprises et venant s’installer aux côtés de Knox.

Les utilisateurs intéressés par le concept, mais souhaitant trouver une alternative pourront se tourner vers l’application Axel Go reposant également sur la blockchain pour le partage de fichiers. Chez BitTorrent, avec Resilio Sync, on planche depuis des années sur une approche décentralisée similaire basée toutefois sur le protocole peer-to-peer.

Les derniers articles