Au CES 2016, Holî vient vous dire Bonjour

 

Au rayon très fourni des objets connectés dévoilés lors du CES 2016, on retrouve le nouvel appareil du Français Holî, Bonjour. Un réveil connecté qui promet de vous obéir à la voix, et de vous réveiller intelligemment.

holi-bonjour-2

Spécialisée dans les ampoules connectées – on connaît déjà son SleepCompanion – Holî fait cette année également partie de la très nombreuse délégation française présente au CES. Et comme la marque ambitionne de lancer son prochain produit aux États-Unis, elle a choisi un petit nom tout simple pour mieux mettre en avant l’origine de son savoir-faire : il s’agira donc du Bonjour. Un réveil connecté, chez lequel on retrouve quelques éléments liés à la lumière, est en effet prévu d’ici la fin de l’année.

holi-bonjour

Qu’est-ce donc que ce Holî Bonjour ? Ce réveil à l’allure inspirée de ses homologues à l’ancienne dispose naturellement d’un écran, tout rond, et d’un système de commande vocale. Connecté au smartphone et aux services de Google (ou à leurs homologues d’Apple), le Bonjour pourra ainsi aller chercher les informations trafic sur Google Maps, la météo du jour ou les rendez-vous inscrits à l’agenda de l’utilisateur. L’idée est de créer des scénarios de réveil grâce à la commande vocale : vous pourrez donc indiquer au Bonjour de vous réveiller plus tôt s’il y a des bouchons sur le chemin de votre travail, de ne pas sonner le dimanche s’il pleut, ou de vous afficher chaque matin un résumé de vos rendez-vous de la journée. Un fonctionnement à la IFTTT prometteur, si Holî tient son pari, d’autant que l’appareil pourra être lié à d’autres appareils connectés, type Nest, pour que les objets de la maison accordent enfin leurs violons. Cerise sur le gâteau : le Bonjour devrait jouer sur la lumière et intégrer une fonction simulateur d’aube.

Tandis que son produit est déjà à l’état de prototype, Holî compte en effet lancer le Bonjour par le biais d’une campagne Kickstarter qui, nous a expliqué Grégoire Gérard, le fondateur de Holî, lui permettra autant de se faire connaître aux États-Unis, où la plateforme de financement est très populaire, que de valider auprès des backers certaines fonctionnalités. Si tout se déroule comme prévu, il faut s’attendre à une livraison à partir de décembre pour les backers du Bonjour, qui devront dépenser environ 200 euros, et à une disponibilité pour tous d’ici janvier 2017. Rendez-vous est donc pris au prochain CES.

Les derniers articles