Après deux concepts encore au stade de développement, le fabricant espagnol Seat a levé le voile sur son tout premier véhicule électrique, la Mii. Destiné à un usage urbain, ce modèle sortira d’usine d’ici la fin de l’année 2019, à un prix qualifié « d’abordable ».

Après les concepts Minimó — une sorte de Renault Twizy — en février et l’el-Born en mars à l’occasion du salon automobile de Genève, le constructeur espagnol Seat s’offre une nouvelle fenêtre médiatique avec la Mii, toute première voiture électrique du groupe destinée à une commercialisation au cours des prochains mois. Cette citadine électrifiée aura pour objectif de séduire les citadins à la recherche d’une solution verte et respectueuse de l’environnement.

Seat Mii : des caractéristiques modestes

« L’objectif est d’offrir un véhicule prêt à relever les défis de la conduite en ville, et de répondre aux besoins d’une nouvelle génération de clients », explique la filiale de Volkswagen dans un communiqué de presse publié le 4 juin 2019. Déjà déclinée en version thermique, dont la production s’achèvera en juillet 2019, la Mii ouvrira la voie à d’autres modèles électrifiés et plug-in hybrides : de la Tarraco à la Leon en passant par la CUPRA Formentor.

Rentrons dans le vif du sujet, à savoir ses performances. Si son accélération — de 0 à 50 km/h en 3,9 secondes — se veut honorable, son autonomie de 260 kilomètres reste un peu faible, malgré un usage exclusivement urbain. Le reste de ses caractéristiques est disponible ci-dessous :

  • Puissance du moteur : 61 kW (83 chevaux) et 212 Nm de couple
  • Accélération : de 0 à 50 km/h en 3,9 secondes
  • Vitesse de pointe : 130 km/h
  • Batterie : lithium-ion, 36,8 kWh
  • Autonomie : 260 kilomètres selon le cycle WLTP
  • Temps de chargement : 80 % de sa capacité en 4h (courant alternatif de 7,2 kW) ou 80% de sa capacité en 1h (courant continu 40 kW)
  • Coffre : capacité de 250 litres (jusqu’à 923 litres avec les sièges arrière rabattus)
  • Dimensions : longueur de 3557 mm, largeur de 1645 mm, hauteur de 1478 mm et empattement de 2420 mm.

La Seat Mii arbore également des jantes en alliage gris mat cosmique de 16 pouces, tout comme des sièges sports chauffants, un volant sport, un pommeau de levier de vitesse et un frein à main en cuir noir, ainsi qu’un éclairage d’ambiance. Sans oublier un assistant au maintien de file « Lane Assist ». Côté connectivité, l’application Seat Connect offrira tout un tas d’informations à l’utilisateur.

Via son application, l’usager aura par exemple accès aux données de conduite, à son lieu de stationnement ou encore à l’état du véhicule. Activer à distance la climatisation, tout comme vérifier la bonne fermeture des portes et la désactivation des phares font partie des fonctionnalités proposées. Le produit de la firme ibérique bénéficiera aussi de cinq coloris : Deep Black (noir), Candy White (blanc), Tornado Red (rouge), Costa Blue (bleu) et Tungsten Silver (argent).

Sur nos routes avant 2020

Fabriquée à Bratislava (Slovaquie) à partir du quatrième trimestre 2019, la Mii n’attendra pas 2020 pour prendre le chemin de la commercialisation sur une kyrielle de marchés : Allemagne, Pays-Bas, Norvège, Espagne, Autriche, Royaume-Uni, Suisse, Italie, Belgique, Danemark, Finlande, Suède et la France, de toute évidence. Le mois de septembre marquera quant à lui l’ouverture des précommandes.

Si la compagnie d’outre-Pyrénées insiste sur un prix abordable, aucune grille tarifaire n’est pour autant communiquée. Cette dernière se calquerait en revanche sur celle d’un véhicule thermique de son segment. Pour les férus de location, sachez que la Mii sera disponible sous ce format en échange d’une facturation mensuelle.