Nio ES7 : jusqu’à 850 kilomètres d’autonomie et une arrivée probable en Europe

 

Après les ES8, ET7 et ET5, Nio dévoile son deuxième SUV électrique, baptisé ES7. Décliné en plusieurs versions, il devrait arriver en Europe sous peu.

Nio ES7 2022

Nio serait-il le futur Tesla ? Si la firme chinoise, créé en 2014 est encore loin de la firme d’Elon Musk en termes de ventes, elle commence toutefois à se faire une très belle place sur le marché, tandis que sa valorisation dépasse déjà celle de BMW. Aujourd’hui, la gamme compte déjà trois modèles, à savoir un grand SUV baptisé ES8, ainsi que deux berlines, ET7 et ET5 rivales des Tesla Model 3 et Model S.

Mais la jeune marque est ambitieuse et veut aller encore plus loin, en étoffant son catalogue et en commercialisant ses véhicules en Europe, ce qui est déjà le cas pour la Norvège avec l’ES8. C’est dans ce contexte que vient donc d’être officiellement révélé le nouveau Nio ES7, un SUV électrique situé sous l’ES8 et déjà disponible en pré-commande en Chine.

Un design inédit

Dans son communiqué, Nio dévoile son nouveau SUV sous toutes ses coutures. Si celui-ci arbore une face avant proche des autres modèles de la gamme, avec ses petits feux à LED et sa calandre pleine, la firme précise que c’est la première fois que le langage stylistique « Design for AD » est appliqué à un SUV, alors que l’ES8 se distingue par un faciès très différent et bien plus chargé.

Affichant un empattement de 2,96 m, le nouveau Nio ES7 se veut très habitable, alors que la firme décrit son poste de conduite comme un « second salon ». Si la marque ne précise pas si elle utilise ou non du cuir d’origine animal dans le poste de conduite du SUV, elle souligne tout de même la présence d’un matériaux insolite, à savoir du rotin durable récolté manuellement et fourni par la société allemande karuun. A noter que les sièges sont chauffants, ventilés et massants, tandis que la température de la banquette arrière peut être réglée entre 23 et 31°.

Un véritable concentré de technologie

Ce nouvel ES7 est livré de série avec le sytème PanoCinema, un combiné numérique compatible avec la réalité augmentée et la réalité virtuelle. La firme chinoise a d’ailleurs noué un partenariat avec NREAL, une société spécialisée dans ce domaine, afin de concevoir des lunettes pouvant projeter un écran de 201 pouces à six mètres. Si Nio n’a pas précisé les fonctionnalités précises de cette technologie, celle-ci devrait sans doute servir à afficher la vitesse ainsi que la navigation directement devant les yeux du conducteur.

Comme le précise le communiqué du constructeur, le SUV électrique est également équipé d’un système de conduite autonome, qui devrait évoluer au fil des années. À terme, il sera alors possible de laisser la voiture rouler seule sans intervention du conducteur sur les routes et voies rapides, mais aussi sur les parkings et dans les aires de remplacement de batteries. Pour cela, l’ES7 est équipé de 33 capteurs, dont un LIDAR ainsi que huit caméras.

Une batterie amovible

Si Nio ne l’a pas détaillé dans son communiqué, tout porte à croire que le nouvel ES7 sera compatible avec le système d’échange de batterie conçu par la marque, bien plus rapide que la charge traditionnelle. Déjà déployé en Chine dans plus de 500 stations et prêt à arriver en Europe, ce dispositif permet de remplacer la batterie de l’un des modèles de la marque en cinq minutes chrono. Le tout, de manière automatisée.

Une vingtaine de stations devraient être implantées en Norvège d’ici à la fin de l’année, alors que le premier modèle de la marque à en profiter sera le SUV ES8. Le nouvel ES7 devrait donc également être compatible avec cette solution, qui rencontre déjà un fort succès avec plus de 4 millions d’échanges enregistrés en Chine en octobre 2021.

Jusqu’à 850 kilomètres d’autonomie

Premier modèle de la marque à reposer sur la nouvelle plateforme NT 2.0, le nouveau Nio ES7 se décline en plusieurs versions, avec des batteries de 75, 100 et 150 kWh. Les deux premières permettent au SUV électrique de parcourir respectivement 485 et 620 km selon le cycle CLTC utilisé en Chine, plus optimiste que notre cycle WLTP. La dernière, coiffant la gamme, permet quant à elle d’atteindre une autonomie de 850 km en une seule charge. Une performance que l’on doit par ailleurs au coefficient de trainée de seulement 0.263, tandis que le 0 à 100 km/h est réalisé en 3,9 secondes. Pas moins de 10 modes de conduite sont disponibles.

Livré de série avec les suspensions pneumatiques, le nouveau Nio ES7 est également capable de tracter jusqu’à 2 000 kilos grâce à la barre de remorquage proposée en option. Il est aussi équipé de la fonction V2L. Celle-ci permet d’utiliser l’énergie stockée par le véhicule afin d’alimenter des appareils électroniques, tels qu’une cafetière ou un sèche-cheveux. À noter que le SUV dans sa version de 150 kWh devrait logiquement être équipé de batteries semi-solides, comme les ET7 et ET5.

Nio ES7 2022

Lancement en fin d’année

Déjà disponible en pré-commande sur son marché natal, le nouveau Nio ES7 est affiché à partir de 69 700 $, soit environ 66 960 € au taux de change actuel, dans sa version d’entrée de gamme équipée de la batterie de 75 kWh. Deux formules seront proposées : l’achat et l’abonnement de la batterie. Dans ce dernir cas, les clients devront alors débourser 51 800 $, soit approximativement 49 764 €, tandis que les mensualités de la batterie ne sont pas encore connues.

Si les premières livraisons sont attendues d’ici à la fin du mois d’août en Chine pour les versions 75 et 100 kWh, aucune date n’a encore été annoncée pour l’Europe ni pour le modèle doté d’une batterie de 150 kWh. Ce modèle ne devrait pas être disponible avant la fin de l’année du fait de l’utilisation d’une batterie semi-solide, pas encore prête.

Où acheter le
Nio ES7 au meilleur prix ?

Il n'y a pas d'offres pour le moment


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles