NIO déploie son alternative aux Superchargeurs pour charger une voiture en moins de 5 minutes

 

NIO, un des constructeurs automobiles chinois les plus ambitieux, a décidé d’importer son service d’échange de batteries en Europe. Un sacré pari, car cette technologie n’est pas utilisée par les autres fabricants de véhicules électriques sur le Vieux Continent.

NIO déploie son alternative aux Superchargeurs pour charger une voiture en moins de 5 minutes

Un des freins à l’achat des voitures électriques est la charge électrique pour deux raisons principalement. La première, c’est la difficulté de charger sa voiture chez soi, surtout lorsque l’on habite dans des copropriétés. Il faut passer par l’installation d’une wall box ou au moins d’une prise domestique. Ensuite, les grandes distances font peur, car il faut multiplier les arrêts qui peuvent être longs en fonction des capacités de la borne et de sa voiture. Un vrai casse-tête… Mais NIO a une solution efficace.

NIO n’a été créée qu’en 2014, mais sa valorisation est désormais supérieure à celle de BMW. L’entreprise chinoise est très populaire sur son marché domestique. Début 2021, l’entreprise a présenté une berline 100 % électrique qui l’amènera à se confronter à la référence du secteur sur le segment des berlines : la Tesla Model S. Jusque là, NIO ne faisait que du SUV électrique.

Pour aller plus loin

La Norvège va bénéficier de 20 stations de « remplacement de batterie »

Le fabricant chinois a installé, en Chine, plus de 500 stations d’échange de batteries et son parc automobile approche les 150 000 voitures. Au lieu de proposer de la charge très rapide, comme les Tesla Superchargeurs ou les chargeurs Ionity, NIO fait de l’échange de batteries. L’entreprise a ainsi enregistré 4 millions d’échanges en octobre, rien que dans son pays d’origine.

C’est désormais la Norvège qui va accueillir ce type de station. Au total, 20 points de recharge seront construits d’ici fin 2022. Le pays scandinave s’y prête très bien, la voiture électrique est désormais majoritaire dans les ventes de véhicules neufs. Ces stations sont gérées de manière entièrement automatisée, l’échange prend 5 minutes chrono.

Premier modèle à en profiter en Norvège, le SUV ES8, un modèle 5 portes pouvant accueillir 7 passagers avec un empattement annoncé de plus de 3 mètres. Le groupe motopropulseur électrique du NIO ES8 est développé par TATA Technologies, un constructeur indien, tandis que NIO coopère avec la société allemande Bosch sur la batterie.

Quand vous achetez votre véhicule sur le site officiel de la marque, vous pouvez choisir deux formules : un abonnement ou un achat unique. Si vous choisissez l’abonnement, cela vous coûtera 140 euros/mois, mais vous économisez 9 000 euros. Cette formule Battery as a Service (BaaS) est donc très plébiscitée, étant donné que la batterie neuve revient à plus de 5 ans d’abonnement. Cela améliore la valeur résiduelle de la voiture, car les utilisateurs n’ont pas à supporter le coût de la dégradation de la batterie. Selon le constructeur, 92 % des clients norvégiens de NIO ont choisi d’acheter le SUV électrique avec la formule Battery as a Service (BaaS).

NIO déploie son alternative aux Superchargeurs pour charger une voiture en moins de 5 minutes

Si les clients norvégiens apprécient le swap de batterie, cela va être un premier test grandeur nature pour NIO en vue de son arrivée en Allemagne attendue en 2022 avec la berline électrique ET7. Le fabricant chinois croit fermement à la technologie d’échange de batteries. Son objectif serait d’atteindre environ 4 000 stations d’ici 2025, dont un millier hors de Chine, probablement presque toutes en Europe.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles