Déjà évoqué plus tôt cette année, le pick-up électrique de General Motors devrait débarquer dans le courant du cru 2021. Pour ainsi croiser le fer avec de sérieux concurrents.

Décidément, la journée du vendredi 22 novembre semble être celle des pick-up électriques : Tesla a levé le voile sur son intriguant, mais ô combien excitant Cybertruck, Lordstown a tenté de lui couper l’herbe sous le pied en présentant quelques heures plus tôt son produit aux caractéristiques inconnues, mais à un prix « raisonnable », et voilà maintenant que General Motors ajoute son petit grain de sel en évoquant la date de sortie de son futur modèle.

À la faveur de l’automne

La directrice générale du groupe, en la personne de Mary Barra, aurait en effet abordé le sujet lors d’une réunion d’investisseurs peu avant la conférence d’Elon Musk. « General Motors comprend les propriétaires de pick-up. Et nous comprenons également les néophytes du marché qui considèrent le pick-up comme un véhicule lifestyle », a-t-elle déclaré sur le plateau télévisé de CNN.

Quant à la date de sortie, l’automne 2021 aurait été privilégié par la firme d’outre-Atlantique. Ce véhicule s’inscrit d’ailleurs dans un plan d’investissement global de sept milliards de dollars, comme le relayait Reuters le 17 septembre dernier. La société a aussi tenu à rappeler ses objectifs sur le court terme, matérialisés par la commercialisation de vingt nouveaux véhicules zéro émission d’ici 2023.

Du pick-up, en veux-tu, en voilà

Le fait est que son pick-up aura fort à faire sur un marché prisé par d’autres acteurs. Ford devrait s’armer d’une version électrique du populaire F-150, quand Rivian catapultera sur le marché son futur R1T pour le moins prometteur à l’automne 2020. Sans oublier l’incontournable Cybertruck de Tesla, attendu pour 2022, et l’onéreux Bollinger B2, prévu pour le cru 2021. Bref, les férus de pick-up ne manqueront pas de choix d’ici les trois prochaines années.