Ford imagine un cocon gonflable solaire pour recharger son véhicule électrique

Mode cocooning activé

 

Dans un brevet récemment publié, le constructeur Ford s’est laissé tenter à une nouvelle méthode de chargement pour véhicule électrique : un cocon gonflable solaire enveloppant l’ensemble de la voiture.

Le SUV électrique Ford Mach E en guise d’image d’illustration

L’idée de recharger son véhicule électrique grâce à l’énergie solaire n’est pas nouvelle. Plusieurs constructeurs l’ont déjà expérimenté au cours des dernières années : la start-up hollandaise Lightyear avec son véhicule Lightyear One, Toyota sur sa Toyota Prius ou alors Karma et son hybride Karma Revero. Voilà maintenant que Ford s’intéresserait aussi à ce concept, à en croire un brevet déposé le 8 novembre 2019, mais publié le 14 mai dernier.

Recouvert de la tête aux pieds

Repéré par la communauté Mach E Club, en référence au SUV électrique Ford Mach E, le document fait référence à un cocon gonflable solaire. Activable grâce à un simple bouton, cette structure viendrait envelopper le véhicule de la tête aux pieds pour le recouvrir entièrement. Par-dessus, des « cellules solaires flexibles à couche fine » capteraient alors l’énergie de notre étoile pour recharger le quatre roues, précise Electrek.

Le cocon gonflable solaire imaginé par Ford // Source : UK Motor

Le groupe américain aurait ainsi jugé la surface du toit trop petite pour y installer suffisamment de cellules capables de recharger comme il se doit les batteries de l’automobile. D’où l’idée de ce « cocon gonflable », capable ensuite de se rétracter automatiquement dans un compartiment de stockage.

Quid de la température intérieure ?

Le site UK Motor soulève cependant quelques limites : la température intérieure pourrait considérablement augmenter en peu de temps une fois le système déployé. L’utilisateur aurait alors tendance à activer la climatisation… qui utiliserait une bonne partie de l’électricité produite. Le fait est qu’un brevet n’a pas toujours vocation à se transformer en un véritable projet : ici, Ford cherche peut-être juste à protéger une idée à laquelle la concurrence aurait pu aussi penser.

Les derniers articles