Le barème kilométrique intègre les voitures électriques avec une belle majoration à la clé

 

Le nouveau barème kilométrique a été publié au Journal officiel et prend désormais en compte les véhicules électriques. Avec un avantage à la clé pour ces derniers : une majoration de 20 % du barème.

Le barème kilométrique intègre les voitures électriques avec une belle majoration à la clé

Chaque début d’année, l’administration française publie au Journal officiel ses nouveaux barèmes kilométriques qui s’appliquent aux dépenses effectuées l’année précédente. Les indemnités kilométriques permettent aux salariés d’ajouter à leur déclaration de revenus les frais automobiles dépensés avec leur véhicule personnel dans le cadre d’un déplacement professionnel. Cela leur permet de payer moins d’impôts.

Ces indemnités concernent aussi bien les voitures, les deux-roues inférieurs à 50 cc et les motos. Les barèmes sont calculés en fonction de la puissance de l’automobile et le nombre de kilomètres parcourus. Aussi, ils tiennent compte de « la dépréciation du véhicule, les frais de réparation et d’entretien, les dépenses de pneumatiques, la consommation de carburant et les primes d’assurances ».

Un bonus de 20 % pour l’électrique

Concernant les dépenses relatives à 2020, les nouveaux coefficients viennent d’être publiés. Et le barème prend désormais en compte les voitures électriques qui étaient jusque-là exclues du dispositif. « Ces barèmes 2021 restent identiques à ceux de 2020 sauf pour les véhicules électriques qui bénéficient désormais d’une majoration de 20 % ».

Le nouveau barème kilométrique. Pour les voitures électriques, ajoutez 20 % à chaque coefficient

Le nouveau barème kilométrique. Pour les voitures électriques, ajoutez 20 % à chaque coefficient // Source : Service-public

C’est une bonne nouvelle pour les propriétaires d’un véhicule branché utilisé pour des déplacements professionnels. L’idée ici est d’amortir l’investissement effectué pour l’achat d’une voiture électrique, qui coûte généralement plus cher qu’une voiture thermique.

Prenons l’exemple de la voiture électrique la plus vendue en France en 2020 : la Renault Zoé, d’une puissance fiscale de 4 CV. Si un utilisateur parcourt moins de 5000 kilomètres durant l’année, le barème appliqué s’élève à 0,628 euro par kilomètre au lieu de 0,523 par kilomètre pour une thermique.

Depuis le 1er juillet 2021, les règles concernant le bonus écologique ont changé. Si ce dernier est encore d’actualité aujourd’hui, tous les indicateurs indiquent que d’ici quelques années, celui-ci devrait être revu à de maintes…
Lire la suite

Les derniers articles