Test de l’Ecovacs Winbot W1 Pro : le robot laveur de vitres chic et choc

La transparence absolue

 

L'une des plus fastidieuses tâches ménagères peut être sous-traitée à un robot. Nous avons testé l'Ecovacs Winbot W1 Pro, un robot lave-vitres. Voyons maintenant si c'est réellement efficace et surtout à qui s’adresse ce produit.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Ecovacs est surtout connu pour ses robots aspirateurs. Il propose pourtant une petite gamme de robots laveurs de vitres réunis sous le nom de Winbot. L’Ecovacs Winbot W1 Pro est le dernier-né de la famille et se démarque par la présence de buses qui vont automatiquement projeter un produit de nettoyage sur la surface à traiter. Son ambition est de rendre leur transparence virginale à toutes vos fenêtres et baies vitrées. Nous l’avons donc testé et poussé dans ses derniers retranchements.

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par le constructeur.

Design

Ecovacs soigne l’allure de son Winbot W1 Pro avec des lignes douces, habillées d’une robe blanche ponctuée par une surface argentée et ronde. Sa poignée en cuir, avec surpiqûres, apporte une dernière touche de style à un robot qui se révèle élégant malgré sa fonction.

Un robot laveur de vitres qui a du style ? Vous en rêviez, ou pas, Ecovacs le fait // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

À l’avant de la surface supérieure de la machine, nous avons le bouton Power. Nous reviendrons sur son utilisation plus bas. Juste sur sa droite se trouve un cache en caoutchouc qui donne accès au réservoir du produit de nettoyage Ecovacs.

Ecovacs nous propose ici un robot aux finitions de très bon niveau // Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Deux paires de buses sont situées à l’avant et à l’arrière du produit. Elles réalisent une projection croisée du liquide de nettoyage pour recouvrir un maximum de surface.

La projection croisée permet de mieux répartir le liquide de nettoyage qu’une projection directe // Source : Yazid Amer – Frandroid

Retournons maintenant le robot pour découvrir une structure en deux parties. La plus à l’extérieur, surface grise, affiche deux chenilles et des zones plus foncées qui servent à maintenir les lingettes de nettoyage. La partie centrale, surface blanche, affiche le système d’aspiration en son centre ; c’est lui qui va maintenir le robot contre la vitre. Nous avons en plus un commutateur rouge Power (à activer avant le bouton sur le dessus), et en bas à droite un indicateur du niveau de liquide de nettoyage.

La puissance d’aspiration de 2 800 Pa assure un maintien parfait du robot contre les surfaces vitrées // Source : Yazid Amer –  Frandroid

Vous noterez les deux câbles qui sortent de l’arrière du robot. Un est lié à l’alimentation, le second est une corde qui permet de sécuriser le robot à l’aide d’un mousqueton.

La mallette de rangement de l’Ecovacs Winbot W1 Pro

Avec des dimensions de 27 x 27 x 7,75 cm, ce robot n’affiche pas de dimensions excessives. Autant un robot aspirateur trouve facilement sa place dans un intérieur et s’utilise très régulièrement, autant un robot laveur est d’un usage plus ponctuel. Pour nous simplifier le quotidien, Ecovacs propose une mallette de rangement plutôt réussie. Elle est recouverte d’un joli et doux tissu gris, qui recouvre une coque rigide. Vous pourrez très aisément le transporter à votre maison de campagne ou en faire la démonstration chez un ami.

Cette mallette est aussi pratique que bien pensée // Source : Yazid Amer – Frandroid

La mallette est spacieuse et propose trois espaces de rangement. Le plus grand est dédié au robot, le second pour l’alimentation et le liquide de nettoyage. Enfin, ajoutez le filet pour y stocker le manuel et les deux lingettes de nettoyages en microfibres qui sont livrés avec.

Les capteurs embarqués

Oubliez les télémètres laser et autres capteurs sophistiqués. Ici, il s’agit de garantir que le robot parcoure des surfaces vitrées et rien d’autre. Nous avons donc deux types de capteurs. Le premier est l’équivalent d’un pare-choc sur un robot aspirateur. Au nombre de quatre, un par coin, ils vont amortir un choc contre un bord de fenêtre et indiquer au robot qu’il ne peut aller plus loin.

Les quatre pieds du robot servent de bumper et intègrent chacun un détecteur de vide // Source : Yazid Amer – Frandroid

Le second type de capteur est placé au même niveau, mais sur la partie inférieure. Il s’agit d’une technologie de détection des bords antireflet, qui permet au robot de nettoyer des fenêtres sans cadre. Si le robot détecte du « vide » et non de la transparence, il reculera.

Application et gestion

Niveau app, nous utilisons la même que celle dédiée au robot aspirateur de la marque. Nous n’avons donc pas de mauvaises surprises, avec une interface déjà connue.

Le processus d’installation est le même que pour les robots aspirateurs. Vous devez choisir votre robot dans la liste des produits proposés par Ecovacs, allumer l’appareil et suivre les indications de l’app. Nous sommes réellement pris par la main et le processus ne prend pas plus de cinq minutes.

L’installation terminée, vous n’avez plus qu’à sélectionner le robot dans la page d’accueil de l’app. Comme pour un robot aspirateur Ecovacs, vous devrez appuyer sur Accéder Nett. intell pour prendre les commandes du Winbot W1 Pro.

L’icône en haut à droite agrège tous les messages que peut vous envoyer le robot // Source : Yazid Amer – Frandroid

Nous retrouvons alors une interface très proche de celle des robots aspirateurs. Si ce n’est que la carte est remplacée par une image fixe qui ne sert à rien, si ce n’est à illustrer le mode de nettoyage choisi. En dessous, vous avez trois onglets qui correspondent aux trois différents modes de nettoyage disponibles : Rapide, En profondeur et Spécifique. Dans ce dernier cas, le robot réalise un seul passage vertical à partir du point de départ de votre choix.

 

Pour chacun de ces modes, vous pourrez spécifier le nombre de passages (1 ou 2) et si le robot doit, ou non, pulvériser automatiquement le liquide de nettoyage. De part et d’autre du bouton Lecture, qui sert à lancer le traitement de la vitre, vous avez deux fonctions très pratiques. La première, icône de gauche, donne accès à une télécommande pour contrôler manuellement le robot. La seconde icône, à droite, ordonne au robot de se rendre dans un coin de la vitre de votre choix.

Enfin, si nous avons bien un menu des Paramètres, il ne propose aucune option de configuration, si ce n’est changer la langue du robot.

Entretien de l’Ecovacs Winbot W1 Pro et accessoires

L’entretien est minimal sur ce robot. Néanmoins, il y a deux points sur lesquels vous devez rester vigilant pour profiter pleinement de votre Winbot W1 Pro. Le premier concerne les buses qui peuvent s’encrasser et voir leur efficacité réduite. Pour éviter cela, il suffit de les nettoyer régulièrement avec un chiffon humide.

L’accumulation de produit de nettoyage autour des buses peut nuire à leur efficacité // Source : Yazid Amer – Frandroid

Second point, laver ses vitres avec des chiffons sales est peu efficace, idem avec les lingettes livrées avec le robot, il faut donc bien les laver après chaque usage. Si vous avez de grandes surfaces à traiter, celles qui accompagnent le produit seront alors en nombre insuffisant pour garantir un nettoyage de qualité.

Performances et usages

À la différence d’un robot aspirateur qu’il suffit de poser au sol pour qu’il commence son office. Un robot laveur de vitres demande un peu plus de préparation.

Avant l’usage

Le robot doit être alimenté électriquement et, pour cela, nous avons à notre disposition un câble de 4,5 m. Il est bien sûr possible de le compléter par une rallonge légère si vous en ressentez le besoin. En cas de coupure de courant, une mini batterie de secours (650 mAh) prend la relève. Attention, elle n’est là que pour maintenir quelques minutes le robot sur la surface vitrée, le temps que vous interveniez.

Un câble de 1,5 m, avec un mousqueton au bout, est relié à l’appareil. Il est là pour empêcher une chute brutale au sol du robot. Ce qui peut être pratique quand vous traitez la partie intérieure d’une véranda par exemple. Dans le cas de fenêtres, l’attacher est souvent inutile et encore faut-il avoir un point d’ancrage à disposition.

Ensuite, vous devrez remplir le robot de liquide de nettoyage Ecovacs. Le constructeur déconseille d’utiliser une marque différente, donc à vos risques et périls. La bouteille fournie avec le robot contient 240 ml et le robot dispose d’un réservoir de 60 ml. Cette capacité suffit en théorie à traiter une surface de 20 m² ou de 10 à 15 m² si vous traitez des surfaces très sales. Il faut donc ajouter au prix d’achat du robot, celui du liquide de nettoyage : 9,99 euros pour 240 ml ou 24,99 euros pour 1 litre.

Enfin, placez la lingette nettoyante en microfibres, préalablement humidifiée et essorée, sous le robot. Allumez le robot et posez-le contre la surface à traiter, que le robot détectera automatiquement. Il lancera alors le processus d’aspiration qui le maintient contre la surface. Si vous appuyez une seconde fois sur le second Power, le dernier mode de nettoyage sélectionné dans l’app sera lancé.

Pour éteindre le robot, il faut tout d’abord le tenir par la poignée et seulement après appuyer cinq secondes sur le bouton Power.

Navigation et détection d’obstacle

Le robot effectue un mouvement en zigzag assez lent, mais qui se révèle très précis. Lorsque le robot rencontre un bord de fenêtre, il le détecte et change sa trajectoire. Si vous avez des surfaces sans bords, il aura le bon goût de ne jamais dépasser les bornes et de bien rester sur la vitre.

À aucun moment nous n’avons peur que le robot tombe // Source : Yazid Amer – Frandroid

Toutefois, il est incapable de passer de petits obstacles. Ainsi, si vous traitez une véranda et qu’elle n’est pas d’un seul tenant, il vous faudra recommencer l’opération pour chaque partie. Pour une fenêtre de 45 x 175 cm, comptez environ 8 à 10 minutes en mode En profondeur et deux passages. Approximativement la moitié de ce temps en mode Rapide.

Efficacité du nettoyage

Ce produit propose trois modes de nettoyage, celui nommé Rapide suffira pour les fenêtres qui ne sont pas trop sales et nous obtenons alors un résultat très satisfaisant. Il peut rester de légères traces et dans ce cas une finition manuelle ou relancer un cycle de nettoyage suffira à les éliminer. Le mode En profondeur est celui que vous privilégierez si vos fenêtres sont très sales. Ce qui inclut les agressions extérieures comme des feuilles qui se collent à la surface, des déjections d’oiseaux, sans oublier les traces de doigts de nos charmants bambins.

Nous avons ensuite reproduit ce que des incidents domestiques ou des enfants peuvent infliger à nos fenêtres, comme des traces de doigts, de mains ou celles que laissent les pattes d’un chat. Nous avons corsé la chose en étalant une noix de beurre, de la confiture d’abricot et enfin gribouillée la surface avec un feutre. Nous avons ensuite laissé sécher l’ensemble quelques heures.

Nous espérons que vos fenêtres ne subissent pas tous ces outrages // Source : Yazid Amer – Frandroid

Le mode de nettoyage Rapide est ici clairement insuffisant. Le mode En profondeur va nettoyer l’essentiel au premier passage, mais cela génère de grosses traces sur la fenêtre. Si vous optez pour un second passage, les traces ne feront que s’agrandir. En effet, la lingette est alors trop sale pour réaliser son office efficacement. Nous vous conseillons alors de la remplacer et de lancer un second nettoyage. Si vous optez pour deux passages, les traces devraient totalement être éliminées. Seul bémol, les morceaux de fruit de la confiture peuvent se retrouver sur le bord des vitres. Si nous avons utilisé cette matière, c’est pour simuler les fientes d’oiseaux et vous éviter des photos peu ragoûtantes. Nous avons testé le robot sur une véranda en bord de mer et en reprenant le même processus, nous nous sommes débarrassés de toutes les déjections d’oiseaux. Toutefois, il est nécessaire d’intervenir manuellement pour retirer les résidus qui peuvent s’accumuler sur les bords.

La projection croisée du liquide de nettoyage par les doubles buses permet à la lingette d’agir sur toute sa largeur // Source : Yazid Amer – Frandroid

Face à des situations extrêmes, ce Winbot W1 Pro se comporte très bien. Il simplifie réellement la vie et après son passage les fenêtres sont impeccables. Il peut rester quelques traces et des portions de bords mal traités, mais cela reste à la marge.

Prix et disponibilités du Ecovacs Winbot W1 Pro

L’Ecovacs Winbot W1 Pro au prix de 449 euros sur le site de Ecovacs, ainsi que chez Amazon, la Fnac, Darty, Rakuten et auprès d’autres revendeurs partenaires.

Note finale du test
7 /10
Ecovacs nous propose ici un robot laveur de vitres aussi compact qu’efficace. Assez séduisant, il est livré avec une mallette de transport qui se révèle aussi jolie que pratique. Une fois que vous aurez intégré le processus d’utilisation, ce produit se révèle très simple à l’usage. Nous obtenons des fenêtres vraiment propres, et cela, presque sans effort.

Avec un prix public de 449 euros, il ne s’agit pas d’une dépense anodine. Alors qu’un aspirateur peut avoir un usage quotidien. Combien de fois par mois lavez-vous vos fenêtres ? Un nettoyage manuel sera souvent tout aussi efficace et bien plus rapide, mais plus fastidieux surtout si vous avez une véranda. Il ne faut pas négliger non plus le prix du produit de nettoyage Ecovacs, qui est très supérieur à la moyenne de ce que nous propose le supermarché du coin.

Un robot pensé pour ceux qui ont de grandes surfaces vitrées ou de nombreuses fenêtres et qui peuvent se payer le luxe de sous-traiter cette tâche domestique à un robot qui frise les 500 euros.

Points positifs
Ecovacs Winbot W1 Pro

  • Design

  • Efficacité

  • Traite les fenêtres sans bord

  • La pulvérisation croisée

  • La mallette de transport

Points négatifs
Ecovacs Winbot W1 Pro

  • Le câble d'alimentation un peu court dans certains cas

  • Seulement deux lingettes livrées

  • Les surfaces très sales demandent à changer de lingette régulièrement

  • Le prix du liquide de nettoyage Ecovacs