L’Eeyo 1s arrive en France : ce vélo électrique de 12 kg peut recevoir des mises à jour à distance

 

À l’occasion son lancement européen, la société taïwanaise Gogoro a jeté son dévolu sur le marché français pour commercialiser son vélo électrique haut de gamme Eeyo 1s. Ce deux-roues branché se distingue par son poids ultra léger de 11,9 kilos, combiné à la Gogoro Eeyo™ Smartwheel, une technologie internet lui permettant de recevoir des mises à jour à distance.

Le vélo électrique Gogoro Eeyo 1

Le vélo électrique Gogoro Eeyo 1 // Source : Gogoro

Si la firme taïwanaise Gogoro est avant tout célèbre pour ses scooters électriques abordables et son concept de batteries interchangeables, son récent positionnement sur le marché des vélos électriques a également reçu un fort écho médiatique il y a quelques mois. À l’époque, l’Eeyo 1 et l’Eeyo 1s avaient clairement marqué les esprits en raison de leur poids ultra léger : 12,4 et 11,9 kilos, respectivement.

Poids plume

Et pour son implantation sur le vieux continent, Gogoro a sélectionné la France en guise de première cible, nous apprend un communiqué de presse officiel publié le 14 octobre 2020. Au départ, seul l’Eeyo 1s — le plus haut de gamme des deux modèles — fera l’objet d’une commercialisation. Il sera suivi dans les prochains mois de l’Eeyo 1, qui s’invitera également en Belgique, à Monaco, en Allemagne, en Suisse, en Autriche et en République tchèque.

L’Eeyo sera relativement facile à porter grâce à son poids léger

L’Eeyo sera relativement facile à porter grâce à son poids léger // Source : Gogoro

La grande particularité de l’Eeyo 1s réside donc dans son poids, parmi les plus bas dans le secteur des vélos électriques. En général, ce type d’engin tutoie davantage les 20 kilos. Si son design respire le haut de gamme grâce à un look aussi épuré qu’élégant, le cadre classique — fabriqué en fibre de carbone, renforcé avec du Kevlar — et son tube supérieur ne constituent généralement pas le choix le plus pertinent pour un vélo qui se dit urbain.

Roue intelligente et connectée

Surtout, l’Eeyo 1s bénéficie d’une technologie développée en interne répondant au nom de Gogoro Eeyo™ Smartwheel. Cette roue intelligente regroupe le moteur, la batterie, les capteurs et la connectivité dans un même boîtier, placé sur le moyeu de roue arrière. Le tout est connecté à une application mobile pour déployer des mises à distance capables d’améliorer les capacités du vélo électrique. Un peu à la manière de Tesla, en somme.

Deux modes d’assistance sont proposés à l’utilisateur : Sport et Eco, pour une autonomie oscillant entre 60 et 90 kilomètres. La marque précise que ces résultats ont été calculés selon des conditions précises : cycliste de 75 kilos, vitesse moyenne de 18 km/h, côte inférieure à 3 %, température ambiante de 25 degrés. Au quotidien, l’autonomie va donc forcément varier dans des conditions plus réelles.

Disponible en finition mate blanc, le vélo électrique Eeyo 1s est vendu au prix de 4699 euros TTC, contre 4599 pour l’Eeyo 1 classique. D’un poids de 12,4 kilos, ce dernier est décliné en coloris Lobster orange et Cloud Blue. Le 1s est disponible à l’achat dans les magasins Fnac, Darty et Les Cyclistes Branchés.

Les derniers articles

  • Test du Honor MagicBook Pro : le premier PC flagship killer
    8 /10

    Honor

    Test du Honor MagicBook Pro : le premier PC flagship killer

    18 octobre 202018/10/2020 • 14:00