Test du Decathlon R500Elec : un longtail électrique au rapport qualité-prix imbattable

Vélos électriques • 2023

Decathlon, notre fleuron français dans le domaine des articles de sport, s’est lancé dans le marché en plein essor des vélos cargo électriques, très prisés par les familles. Pour son premier modèle, Decathlon a choisi de commercialiser un longtail, un vélo dont la structure est allongée à l’arrière pour pouvoir transporter des personnes ou des marchandises. Decathlon frappe un grand coup en proposant son vélo à moins de 3000 euros, soit bien en dessous du prix moyen d’un vélo cargo électrique. Est-ce que ce R500E est un pari réussi ? La réponse dans ce test complet.

Source : Chloé Pertuis - Frandroid
Source : Chloé Pertuis - Frandroid
 

Decathlon est une entreprise française créée en 1976 par Michel Leclercq. La marque est aujourd’hui une référence dans le domaine des articles de sport. Depuis quelques années, la mobilité électrique – propulsée par les vélos électriques – fait partie intégrante de la stratégie du groupe.

Fort du succès de sa marque B’twin, Decathlon a lancé en juillet 2022 son premier vélo cargo longtail, le R500 Electrique à un prix défiant toute concurrence.

L’avantage de l’entreprise par rapport à ses concurrents est son implantation en France. L’enseigne compte 325 points de vente dans tout le pays et donc autant de services après-vente pour pouvoir réparer facilement ses produits.

Nous avons pu tester le Decathlon R500 Electrique pendant trois semaines. La version que nous avons eue entre les mains est celle de 2022. À noter qu’une nouvelle version est prévue pour l’été 2023 avec quelques améliorations et une augmentation du prix de cent euros. Voici notre test complet du Decathlon R500E de 2022.

Fiche technique

Modèle Decathlon Longtail R500Elec
Dimensions 220 cm x 68 cm x 108 cm
Puissance du moteur 250 watts
Nombre d'assistances 3
Autonomie annoncée 90 km
Temps de recharge annoncé 280 min
Batterie amovible Oui
Bluetooth Non
GPS Non
Écran Oui
Poids 38 kg
Couleur Bleu
Poids maximal supporté 170 kg
Phares Oui
Feu arrière Oui
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un modèle prêté par la marque.

Un design tout en longueur

Le Decathlon R500E arbore un design somme toute classique. Rien d’extravagant hormis la couleur bleu pastel qui le reconnaissable immédiatement. Le vélo est imposant avec des lignes à la fois angulaires et arrondies.

Ce Decathlon R500E est un vélo de type cargo. C’est-à-dire que sa structure sert à transporter des objets ou des personnes. Il est clairement conçu comme un vélo familial avec la possibilité de transporter un adulte ou deux enfants sans entraver le confort du conducteur.

Il existe plusieurs types de vélos cargo. Ce R500E est un longtail, c’est-à-dire qu’il profite d’une structure allongée pour transporter des objets ou des personnes à l’arrière. L’avantage majeur de ce type de vélo, c’est son aspect pratique. Il est bien plus simple à stationner et à conduire en ville qu’un biporteur qui sera, lui, plus large et plus difficile à manier.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Le Decathlon R500E est un mastodonte sur le marché des vélos cargo électriques longtail. Il mesure 2,20 mètres quand la plupart des concurrents dépassent à peine les 2 mètres. Le Gaya Cargo, vendu à un prix très proche de ce Decathlon R500E, mesure 1,95 mètre. L’avantage d’une telle longueur est l’espace offert par ce R500E.

Quelle que soit la configuration, les passagers à l’arrière ne manqueront pas de place y compris lorsque deux sièges enfants sont installés. En contrepartie, le R500E demande un temps d’adaptation pour être manié convenablement. Au cours de notre test, nous avons, à plusieurs reprises, raté nos manœuvres et percuté légèrement l’arrière du vélo.

Le R500E est équipé d’un pneu à l’avant de 26 pouces et d’un pneu arrière de 20 pouces. C’est un choix intéressant de la part de Decathlon. Le pneu de 26 pouces donne la sensation de conduire un vélo de taille standard. Le pneu de 20 pouces à l’arrière, plus petit, assure une bonne stabilité et facilite, dans le même temps, l’installation des enfants ou des marchandises sur le porte-bagages.

Le vélo bénéficie d’une qualité de fabrication très convenable compte tenu de son prix. Le cadre est en aluminium. La structure est solide et renforcée par une deuxième barre se trouvant entre le guidon et la tige de selle. L’inconvénient de cette deuxième barre est qu’elle rend compliqué l’enjambement du vélo.

Ce R500E ne brille pas par ses finitions et sa gestion des câbles. Mais sur ce segment de prix, ce n’est pas du tout choquant et nous n’attendions pas plus. L’important, c’est la robustesse de la structure et à ce niveau, il est plus que satisfaisant.

Le R500E est disponible en une seule taille et conviendra à toutes les personnes mesurant entre 1,55 et 1,95 mètre. En termes de poids, le vélo pèse 38 kilogrammes avec sa batterie. C’est un poids élevé, proche de celui du Riese & Muller Multitinker que nous avons testé. Ce poids s’explique par sa structure renforcée, sa longueur, et ses équipements déjà installés de série.

Équipements de série : un modèle à suivre

Le Decathlon R500E est vendu avec des garde-boue recouvrants, un carter de chaîne, une béquille centrale en aluminium, un pare jupe à l’arrière et un cadenas sur la roue arrière. Jusque là, rien de transcendant. Mais Decathlon a décidé de prendre de court tous ses concurrents en offrant également un panier à l’avant, des barres de maintien pour protéger les enfants à l’arrière et des repose-pieds.

À 2899 euros, c’est un équipement plus que complet et qui n’a pas à rougir face à des vélos vendus parfois plus de 6000 euros. À noter que le cadenas sur la roue arrière est difficilement accessible et s’est avéré laborieux à l’utilisation. Decathlon, à l’écoute de ses clients, a corrigé ce problème sur la nouvelle version en déportant le cadenas sur la roue avant.

Les clients ont également remonté un problème de serrage de la béquille. La béquille sur le modèle actuel est vissée. Sur le nouveau modèle, elle sera boulonnée, donc bien plus résistante. Nous n’avons pas rencontré de problème lors de notre test et Decathlon n’a pas été en mesure de nous préciser si notre béquille avait été changée ou non pour la nouvelle version.

Le R500E dispose d’un autre avantage : il est muni d’une fourche suspendue de la marque Suntour. Le vélo absorbe donc parfaitement les chocs à l’avant et procure ainsi un grand confort à son conducteur. À l’arrière, aucune suspension n’est présente. Pour transporter les passagers confortablement, il faudra prévoir des assises suspendues. La selle, quant à elle, allie un peu de confort et de sportivité. C’est dans la philosophie du modèle : à la fois dynamique et confortable.

Les feux avant et arrière sont de la marque Spanninga. Nous avons été déçus par la puissance de ces deux feux et notamment par celle du feu avant. Ce sont des modèles de puissance moyenne qui seront suffisants pour un usage urbain.

Le feu arrière est équipé d’un feu-stop prévenant les autres usagers de la route lorsque le conducteur du vélo freine. C’est un équipement de plus en plus répandu, sécurisant à la fois pour le conducteur et pour ses passagers. À noter que la nouvelle version prévue été 2023 intègre un nouveau feu avant plus puissant.

À propos du feu avant, ce dernier est déporté devant le panier. Le panier est fixé au cadre et ne bouge donc pas avec le guidon. Le feu restera statique et n’accompagnera pas le cycliste dans les virages. Petit et bas, le panier peut transporter jusqu’à 10 kilogrammes, mais s’avère peu pratique à l’utilisation.

Decathlon a entendu les critiques de ses clients et la nouvelle version de ce R500E intégrera un panier plus large. C’est un bon point sachant qu’en tant que parents, nous sommes souvent très chargés et avons donc besoin d’espaces de rangement sur le vélo.

Technologies embarquées : le choix de la sobriété

Le R500E n’est pas un vélo connecté. Décathlon a pourvu son modèle du strict minimum en matière de technologie embarquée. L’écran situé sur la gauche du guidon est le seul élément de modernité que l’on peut trouver sur ce vélo. C’est un large écran affichant la vitesse, la distance parcourue, le niveau d’assistance ou encore l’autonomie restante. Il sert également au choix du niveau d’assistance grâce aux larges boutons « + » et « -» se trouvant juste à gauche de l’écran.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Avec une telle largeur d’écran, il aurait été intéressant d’afficher l’heure. C’est une donnée que les constructeurs omettent souvent d’inclure alors que c’est une information particulièrement utile. Les boutons ne sont pas rétroéclairés, ce qui est dommage notamment sur une route peu éclairée. Dernier point concernant cet écran, il ne mémorise pas le dernier niveau d’assistance sélectionné entre deux utilisations du vélo. Il faut systématiquement remettre manuellement le niveau d’assistance précédemment utilisé.

Le vélo ne dispose d’aucun système de sécurité : pas de puce GPS ni de système d’alarme pour prévenir le vélo contre le vol. Ce sont des technologies toujours intéressantes à avoir, notamment sur des vélos commercialisés à des prix élevés. Ici, il n’y a rien de tout ça.

Une conduite très dynamique

C’est la bonne surprise de ce Decathlon au regard de son prix. L’assistance est épatante et la marque a opté pour des choix intelligents qui procurent d’excellentes sensations de conduite.

Le moteur se situe dans la roue arrière du vélo. Il est accompagné d’un capteur de couple pour une assistance progressive et qui se déclenche dès le premier coup de pédale. Le moteur de 250 watts délivre 48 volts pour un couple de 58 Nm. Les moteurs de 48 volts ne sont pas légion sur les vélos électriques et cela offre, à ce vélo, un excellent dynamisme.

L’assistance est puissante et accompagne le cycliste jusqu’à 25 km/h de manière fluide et sans à coups. Nous avons principalement utilisé lors de notre test le niveau 2 qui est idéal pour une conduite sur du plat et en légère montée. Dans les côtes plus abruptes, nous avons passé l’assistance au niveau 3.

Un levier de vitesse sur le guidon est également de la partie. C’est une aide au démarrage bienvenue pour les cyclistes débutants. Nous n’avons pas utilisé une seule fois cette aide lors de notre essai. L’assistance est très réactive et se déclenche rapidement. Il faut simplement veiller à anticiper un minimum les freinages pour avoir le temps de rétrograder.

À noter que la puissance de l’assistance est réduite autour de 30 à 40 % d’autonomie restante. Le mode 3 notamment, n’est plus utilisable en l’état et délivre une puissance identique à celle du niveau 2. Les clients ont remonté le problème à Decathlon qui a modifié ce comportement sur son nouveau modèle. D’après nos informations, il est possible de demander la modification sur le modèle déjà commercialisé auprès d’un magasin Decathlon. C’est une excellente nouvelle pour les clients ayant déjà acheté ce vélo.

Un pédalage fluide

Couplé à ce moteur, Decathlon a penché pour une transmission par chaîne avec un dérailleur externe à 8 vitesses de la marque Microshift. C’est un dérailleur milieu de gamme assurant un passage des vitesses fluide et sans à coups. Nous avons apprécié cette transmission qui s’est avérée très confortable à l’utilisation.

Nous regrettons l’absence d’une neuvième vitesse pour avoir un plus grand confort de pédalage une fois arrivé à 25 km/h. C’est d’autant plus dommage que l’assistance accompagne le cycliste légèrement au-dessus des 25 km/h.

Le vélo est très plaisant à conduire. Malgré sa longueur démesurée et son poids élevé, le Decathlon R500E est parfaitement adapté à un usage urbain. Il est maniable et jouit d’une excellente stabilité.

Une partie cargo maitrisée

Le plateau arrière de 60 centimètres peut accueillir largement deux enfants ou un adulte. Il peut transporter jusqu’à 80 kilogrammes pour une charge totale de 208 kilogrammes incluant le poids du vélo et du cycliste.

Le plateau arrière et les repose-pieds sont en bois. C’est un choix à la fois esthétique et durable étant donné que le bois est un matériau particulièrement robuste dans le temps. Sur notre exemplaire de test, nous avons constaté des tâches, et de ce que nous avons pu lire sur les commentaires des clients ayant acheté ce vélo, les tâches apparaissent assez rapidement.

Pour prévenir l’apparition de ces tâches, il sera nécessaire de réaliser un vernissage une à deux fois par an. Sur la nouvelle version, Decathlon conserve ce choix tout en ajoutant un traitement plus efficace sur le bois, c’est une bonne initiative. Il faudra néanmoins traiter le bois régulièrement avec du vernis comme avec la première version pour le maintenir propre.

Les barres de maintien fournies sont solides et robustes. Elles sont également très sécuritaires. Les barres servant d’appui aux mains des enfants sont parallèles au cadre du vélo et sont protégées par deux autres barres, cette fois perpendiculaires au cadre.

Dans le cas où le vélo tombe, ce sont les barres de protection qui encaisseront le choc. Les mains des enfants seront épargnées, ce qui est un excellent point. La contrepartie de ces deux barres de protection est qu’elles sont plus larges que le guidon. C’est la raison pour laquelle nous avons subi quelques accrochages lors de passages étroits pendant notre test.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Sur notre modèle, un siège enfant était installé. Nous avons eu donc la chance de tester ce vélo avec un enfant en bas âge à l’arrière. Tout d’abord, avec un seul siège enfant installé, l’espace ne manque pas, c’est le moins que l’on puisse dire. L’enfant était très à l’aise, loin du conducteur et d’un éventuel sac à dos qui pourrait le gêner.

En matière de conduite, le R500E s’est montré exemplaire. La charge à l’arrière se faisait complètement oublier en roulant et la stabilité du vélo s’est avérée impeccable pendant tout le trajet. Même en lâchant le guidon et malgré le poids du vélo, l’équilibre était maintenu. L’assistance puissante s’est montrée efficace aussi bien sur du plat que dans les montées.

En dessous de 40 % d’autonomie restante, et en particulier avec un chargement à l’arrière, le mode 3 n’est plus aussi efficace, la puissance étant réduite pour économiser l’énergie. L’amélioration sur le nouveau modèle est donc bienvenue pour maintenir le confort de conduite de ce vélo quel que soit le niveau de batterie restant.

Des freins efficaces

Contrairement au Gaya Cargo, son concurrent qui est équipé de freins à disque mécaniques, Decathlon a opté pour des freins à disque hydrauliques de la marque Tektro de 180 millimètres de diamètre. Les freins sont sécurisants pour le conducteur et ses passagers tout en étant à la fois efficaces et progressifs.

Une autonomie convenable

La batterie de ce Decathlon R500E est amovible et se situe au milieu du cadre. Elle est de couleur noire et s’intègre parfaitement avec le design du vélo. Elle offre une capacité de 672 Wh.

L’opération pour insérer et retirer la batterie est laborieuse. Pour l’insérer, il faut parfois s’y reprendre à plusieurs fois avant de la caler correctement dans l’emplacement prévu à cet effet. Pour la retirer, il faut tirer fort sur la batterie.

Une autonomie suffisante pour un usage urbain

Avec une telle capacité, le vélo peut parcourir jusqu’à 90 kilomètres en mode éco, selon la marque.

Lors de notre test, nous avons parcouru 55 kilomètres et il restait encore 12 % de batterie en utilisant le mode 2 principalement, ainsi que le mode 3 dans les montées. C’est confortable pour un usage urbain. La batterie est lourde et peu pratique à porter compte tenu de son encombrement. C’est l’inconvénient d’une telle capacité. Elle se charge entièrement en 4h40.

À noter que la nouvelle version de ce vélo offre une autonomie moins grande puisqu’il n’y a plus d’économie d’énergie. En effet, sur le modèle actuel, lorsqu’il reste 40 % d’autonomie, la puissance du moteur est bridée, ce qui a pour effet de réduire la consommation liée à l’assistance électrique.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Prix et disponibilité

Decathlon a choisi d’attaquer le marché des vélos cargo électriques en plein essor avec un prix défiant toute concurrence. Le Decathlon R500E est vendu 2899 euros. C’est un prix très abordable au regard de la concurrence qui ne propose que très peu de modèles en dessous des 4000 euros.

Le R500E est vendu uniquement chez Decathlon. Une nouvelle version, comme indiqué à plusieurs reprises dans ce test, est prévue à l’été 2023 et intègre des améliorations bienvenues notamment la mise à jour du logiciel de la batterie pour profiter d’une assistance constante quel que soit le niveau de batterie restante, la nouvelle béquille bien plus résistante, un feu avant plus puissant, un porte-bagages avant plus large ou encore le cadenas déporté sur la roue avant bien plus facile d’accès.

Toutes ces améliorations ont un coût puisque cette nouvelle version sera commercialisée au prix de 2999 euros, soit 100 euros de plus que la version actuelle. Ce qui reste somme toute raisonnable pour l’ensemble des améliorations apportées. La prime à l’achat est un avantage certain pour faire encore baisser le prix de ce R500E.

Notre avis sur Le Decathlon Longtail R500Elec

Design
8
Un design standard, sans prétention et avec une bonne qualité de fabrication au global. Les finitions sont moyennes tout comme la gestion des câbles, mais à ce niveau de prix, mais c’est largement acceptable. Le cadre est solide, robuste, et il n’y a rien à dire non plus sur la béquille centrale qui s’est avérée stable et fiable lors de notre test. Clou du spectacle : un équipement de série de compétition. Attention juste à sa longueur.
Conduite
9
L’assistance est jouissive et confère à ce vélo un dynamisme et une réactivité qui le rendent très plaisant à conduire. Nous avons été séduits par les choix opérés par Decathlon, le couple moteur-transmission fonctionnant à merveille. Il manque une résistance plus forte du pédalage aux alentours de 25 km/h et la baisse de puissance autour des 30 à 40 % de batterie restante est contraignante, bien qu’elle disparaîtra sur la prochaine version. Le confort est également de mise, mais il manque une selle plus confortable et un guidon plus haut pour une position plus droite. En dehors de ces deux points, le vélo a absorbé les chocs avec brio lors de notre test.
Autonomie
8
C’est très correct compte tenu du prix et des performances de ce vélo. L’autonomie se situe entre 50 et 60 kilomètres en utilisant les modes 2 et 3, qui sont les modes les plus puissants. La batterie est massive et peu pratique à transporter. À noter que, sur la nouvelle version, la puissance de l’assistance est constante même en dessous de 40 % de batterie restante. Ce qui devrait jouer sur l’autonomie.
Technologies embarquées
7
Decathlon se contente du strict minimum concernant la dimension technologique de ce R500E. L’écran installé sur le guidon est pratique à utiliser avec ses larges boutons. Il dispose d’une grande surface d’affichage et affiche les informations importantes au conducteur. Pas de puce GPS, ni de système d’alarme, c’est dommage.
Note finale du test
9 /10
Decathlon a fait une entrée fracassante sur le marché des vélos cargo électriques. Ce R500E est proposé à un prix défiant toute concurrence, compte tenu de sa qualité de fabrication, de ses équipements, de son autonomie et de son assistance. Il est vendu avec un équipement très complet, supérieur à des modèles pourtant bien plus chers. Les barres de maintien sont particulièrement sécurisantes pour les enfants et les repose-pieds en bois sont qualitatifs et tout cela est inclus de série.

Ce Decathlon R500E offre une expérience pertinente avec des équipements qualitatifs, que ce soit les freins, le dérailleur externe, la suspension à l’avant et une excellente assistance électrique. Le moteur sur la roue arrière et le capteur de couple sont particulièrement réactifs, et offrent un très bon dynamisme, bien meilleur que celui du Gaya Cargo.

De manière générale, le Decathlon R500E est un vélo moins accessible que le Gaya Cargo, conçu pour des cyclistes débutants. Le Decathlon R500E mise sur les sensations de conduite ainsi que sur un équipement complet et très qualitatif. À ce prix, c’est un « banger » et il n’a pas d’équivalent sur le marché à l’heure actuelle.

Le point à considérer impérativement avant l’achat de ce modèle, c’est la taille de ce vélo. Il est bien plus long que les autres. Attention donc au stationnement et à la maniabilité qui demanderont plus de technicité de la part de son conducteur qu’avec un autre longtail. Nous vous conseillons aussi d’attendre la nouvelle version, prévue pour l’été 2023, qui apporte son beau lot d’améliorations pour seulement 100 euros de plus.

Points positifs du Decathlon Longtail R500Elec

  • Son rapport qualité-prix

  • Son équipement de série

  • Son couple moteur-transmission très convaincant

  • Son confort avec sa fourche suspendue

  • Son autonomie très correcte

Points négatifs du Decathlon Longtail R500Elec

  • Sa longueur

  • Baisse de puissance à 40 % d’autonomie restante… mais qui peut être corrigée

  • La puissance limitée du feu avant, qui va être changé