Test du Riese & Müller Multitinker : un longtail électrique premium, confortable et pratique pour les familles

Vélos électriques • 2023

Riese and Müller, une entreprise allemande de vélos électriques, a lancé un nouveau modèle de vélo électrique cargo. Le Multitinker est un longtail,, c’est-à-dire que sa structure est allongée pour accueillir des personnes ou des marchandises à l’arrière. La marque nous a prêté, dans le cadre de notre test, la version vario, qui est la variante la plus haut de gamme. Nous avons testé ce vélo à assistance électrique pendant plus de deux semaines. Est-ce que ce Multitinker vario est à la hauteur de ses ambitions ? La réponse dans ce test complet.

Source : Chloé Pertuis - Frandroid
Source : Chloé Pertuis - Frandroid
Où acheter Le
Riese & Müller Multitinker vario au meilleur prix ?
 

Riese and Müller est une entreprise allemande spécialisée aujourd’hui dans les vélos électriques haut de gamme. Elle fut fondée en 1993 par Markus Riese et Heiko Müller, deux jeunes ingénieurs passionnés de vélo. À l’époque, le vélo cargo était la spécialité de Riese & Müller.

En 2023, la marque s’est fixée comme objectif de proposer un moyen de déplacement viable et durable pour chacun, pour tout usage, individuel ou en famille.

Riese & Müller est une entreprise engagée dans la transition écologique. Ses vélos sont assemblés en Allemagne et depuis 2020, R&M rend publiquement compte de sa démarche visant à réduire l’empreinte de ses propres opérations. La marque publie des rapports sur son site qui témoignent de la transparence de ses activités et de ses actions visant à réduire son empreinte carbone.

Nous avons pu tester pendant trois semaines le vélo cargo longtail Multitinker en version vario, qui est la version la plus haut de gamme. Voici notre test complet.

Riese & Müller Multitinker vario Fiche technique

Modèle Riese & Müller Multitinker vario
Vitesse max 25 km/h
Puissance du moteur 250 watts
Autonomie annoncée 120 km
Batterie amovible Oui
Bluetooth Oui
GPS Non
Écran Oui
Poids 36 kg
Longueur 188,7 cm
Couleur Blanc, Bleu, Gris
Poids maximal supporté 200 kg
Phares Oui
Feu arrière Oui
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un modèle prêté par la marque.

Riese & Müller Multitinker vario Un design premium

Le Multitinker est dans la droite lignée des autres modèles de la marque. Un design marqué, qui le différencie clairement des autres vélos de cette catégorie. Les lignes sont angulaires et il appartient à chacun de se faire un avis sur son look.

Ce Riese & Muller Multitinker est un vélo de type cargo. C’est-à-dire que sa structure sert à transporter des objets ou des personnes. Par conséquent, sa géométrie est pensée à la fois pour encaisser jusqu’à 200 kg de charge selon le modèle, mais également pour permettre l’installation de personnes à bord sans entraver le confort de conduite du cycliste.

Il existe plusieurs types de vélos cargo : longtail, biporteur ou triporteur. Le Riese & Muller Multitinker est un longtail, soit un vélo ayant une structure allongée permettant le transport de charges à l’arrière. C’est un modèle très populaire de vélos cargo et qui a un avantage majeur : il n’est pas plus large qu’un vélo classique. Dans une rue à contre sens ou entre deux arceaux de vélos, c’est plus commode.

Source : Chloé Pertuis - Frandroid

L’autre avantage de ce Multitinker, c’est son gabarit. Avec ses pneus de 20 pouces seulement, il est moins haut que les vélos équipés de pneus standards de 26 et 28 pouces. Les passagers à l’arrière bénéficient d’un grand espace, étant donné que ce Multitinker mesure 188 cm en longueur. L’inconvénient, c’est que ce vélo dispose d’un empattement plus important, ce qui le rend plus difficile à manier et à stationner.

Le vélo a une structure solide sans pour autant sacrifier la commodité qu’offre le cadre bas. Contrairement à d’autres modèles, le cadre n’est pas renforcé par une deuxième barre, simplifiant ainsi l’enjambement pour monter sur le vélo. Les finitions sont excellentes, ce Riese & Müller appartient clairement au segment des vélos électriques cargos premium.

À l’avant, le vélo est équipé d’une fourche suspendue de la marque Suntour pour un confort maximal. À l’arrière, le porte-bagages peut supporter un poids de 65 kg maximum. À l’avant, ce sera maximum 8 kg en fonction des options retenues.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Le Multitinker est disponible en une seule taille et conviendra à toutes personnes mesurant entre 140 et 200 cm. Niveau poids, le vélo pèse 36 kg – selon la marque – et avec l’ajout de sièges bébé à l’arrière et d’un panier, le poids oscillera autour des 40 kg. C’est dans la fourchette haute des vélos électriques de type cargo. Ce poids s’explique en grande partie par la robustesse du vélo, son équipement et son empattement.

La batterie est parfaitement intégrée au cadre grâce à une plaque fixée directement dessus. Contrairement au O2feel Equo Cargo que nous avons testé, ce système est bien plus pratique au quotidien puisque le cache s’enlève en même temps que la batterie.

 

Équipements et accessoires, vous êtes servis

Le Multitinker est vendu de série avec un porte-bagages à l’arrière, un porte-bagages à l’avant, une béquille centrale et tous les éléments de sécurité obligatoires comme le feu avant et arrière ou encore la sonnette.

Il conviendra ensuite d’ajouter les accessoires nécessaires pour sa propre utilisation : un panier proposé à 50,90 euros, un siège bébé qu’il est possible d’acheter séparément, un plateau pour le transport de marchandises qu’il est possible d’acheter séparément également, une banquette et des repose-pieds à 70,90 euros, ou encore les barres pour se tenir à l’arrière proposées à 171,90 euros.

Un accessoire qu’il ne sera pas nécessaire d’acheter et qui est bienvenu sur ce vélo, c’est l’antivol de cadre Abus qui peut accueillir une chaîne qui elle est en option. Cette option est facturée à 50,90 euros et est accompagnée d’une pochette qui se fixe juste en dessous de la selle.

Les garde-boue en aluminium sont de bonnes factures et semblent solides et durables. Ils protègent le cycliste des éventuelles projections d’eau et de boue.

La roue arrière est protégée par une bâche en plastique souple pour éviter les projections sur les passagers à l’arrière. Là encore, c’est ce que nous attendons d’un produit haut de gamme comme celui-ci : proposer des équipements de qualité et de série supérieurs à ceux de vélos moins premium.

Les finitions sont excellentes et confirment que nous avons affaire à un vélo haut de gamme. Le détail qui tue et qui devrait être adopté par tous les constructeurs de vélos cargos : juste derrière le moteur, au niveau du cadre, une pochette est incluse de série. Elle s’est avérée très pratique et surtout, son volume est impressionnant. Même après avoir rangé le cadenas Abus qui nous a été prêté et la chaîne, il restait encore de l’espace à l’intérieur.

Les feux sont reliés à la batterie et sont pilotés directement depuis le guidon grâce à un petit bouton dédié juste en dessous de la commande Bosch. Ils sont allumés par défaut et il est possible d’augmenter leur intensité d’un simple appui. Le feu avant de la marque Spanninga est particulièrement puissant et sert non seulement à être vu des autres utilisateurs, mais aussi à éclairer la route en cas de faible éclairage. Dans des zones périurbaines ou à la campagne, c’est un atout non négligeable.

Le vélo que nous a fourni Riese & Müller était équipé de plusieurs options non incluses sur le modèle de base : des barres latérales, une pochette installée au niveau de la selle avec une chaîne s’insérant dans le cadenas roue avant, un panier à l’avant et la console Kiox 300 de Bosch. À propos du panier, il est large et surtout, fixé au cadre et non au guidon. Le feu est déplacé à l’avant du panier pour éviter qu’il ne soit masqué.

Ce choix a une incidence sur la maniabilité du vélo, le panier ne bougeant pas lorsque le guidon est tourné. De même, le feu reste statique et n’accompagne donc pas l’utilisateur dans les virages. C’est dommage.

Riese & Müller Multitinker vario Technologies embarquées, Bosch au rapport

Le Riese & Muller Multitinker est un vélo connecté à l’instar des vélos Cowboy, VanMoof, iWeech, etc. Riese & Müller laisse le choix à l’utilisateur avec deux applications disponibles : celle de Riese & Muller, et celle de Bosch.

Pour bénéficier des fonctionnalités de l’application Riese & Müller, ce n’est pas gratuit, loin de là. La puce RX en option est facturée 151,90 euros. La firme allemande aurait clairement pu faire un geste en l’intégrant de série, d’autant plus à 5749 euros pour le modèle le moins cher. C’est décevant.

Ladite puce peut fonctionner d’elle-même grâce à sa propre batterie. Si la batterie principale est retirée, la géolocalisation fonctionne tout de même – mais pas indéfiniment.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

L’application de Riese & Muller n’en est qu’à ses balbutiements. Des mises à jour seront déployées au fur et à mesure du temps, mais à l’heure où nous écrivons ces lignes, seules quelques fonctionnalités sont disponibles. L’application permet de géolocaliser son vélo, de verrouiller et déverrouiller son vélo, de consulter ses trajets et d’être averti en cas de mouvement du vélo. En cas de vol, des assurances pour vélo électrique peuvent aussi être utiles.

L’application est sommaire mais demeure simple d’utilisation et fonctionnelle. La partie alerte via notifications n’a pas fonctionné comme attendu lors de notre test. Il faut bien penser à chaque fois à verrouiller et déverrouiller son vélo depuis l’application. La marque Cowboy propose un système bien plus performant avec un déverrouillage automatique du vélo lorsque l’utilisateur s’en approche.

Autre point important à souligner : le système, en plus de l’achat de la puce, nécessite l’activation de la fonction « Connect Ride ». Elle est gratuite pendant un an puis facturée 59,99 euros par année supplémentaire. Le constructeur, compte tenu du segment tarifaire du vélo, aurait là aussi pu inclure la puce gratuitement et faire payer l’abonnement au service. C’est un modèle de tarification qui existe déjà chez d’autres marques comme Gaya par exemple.

En revanche, l’application Bosch eBike Flow, disponible aussi sur ce vélo, est bien plus complète. Comme pour l’application Riese & Müller, certaines fonctions plus avancées nécessitent l’achat d’une puce et le paiement d’un abonnement. Nous avons écrit un dossier complet sur le Bosch Smart System, que nous vous invitons à lire pour en comprendre tous les tenants et les aboutissants.

Autre point à noter : notre vélo de test était équipé de la console Kiox 300, disponible à 50,90 euros. De base, le Multitinker est équipé de l’Intuvia 100, un modèle en noir et blanc et non en couleur comme le Kiox 300 et affichant beaucoup moins d’informations.

Riese & Muller nous a informés que de nombreux clients préfèrent l’Intuvia 100, parce que plus simple d’utilisation et doté d’un plus grand écran. Nous n’avons pas testé ce modèle de console : il nous est donc impossible de vérifier cette assertion. Néanmoins, nous aurions préféré, à minima pour la variante vario du Multiktinker, le Kiox 300 de série en laissant la possibilité au client de choisir le modèle inférieur s’il le souhaite.

Riese & Müller Multitinker vario Une conduite très confortable

L’équipement du Multitinker est complet et pensé pour assurer le confort du conducteur et des passagers. À l’avant, le Multitinker possède une fourche suspendue de la marque Suntour spécialement conçue pour les vélos cargo. Elle remplit parfaitement sa tâche, à savoir absorber les aspérités de la route.

Le résultat est sans appel : les routes pavées se transforment en une promenade de santé. Le guidon est inclinable et réglable en hauteur, et tout ça, très simplement. En ajustant la selle également, ce Multitinker offre une position de conduite personnalisée en fonction des préférences de son conducteur.

Transporter ses enfants n’a jamais été aussi confortable. Le Multitinker a été pensé pour rendre les trajets du quotidien les plus agréables possibles.

La béquille centrale facilite le chargement du vélo. Nous avons cependant remarqué que le vélo n’était pas parfaitement équilibré lorsqu’il est surélevé avec la béquille. En ajoutant du poids à l’arrière ou à l’avant, le vélo bascule. Nous avons été surpris la première fois mais pas de panique, le vélo ne risque pas de tomber pour autant.

Une transmission taillée pour la ville

Le Multitinker est équipé d’une courroie de la marque Gates. C’est une courroie haut de gamme. L’avantage de ce type d’équipement, c’est la durabilité et l’absence d’huile qui tache les pantalons. Malgré la présence de cette courroie, Riese & Muller a ajouté un carter de chaîne. Dans le cas où le cycliste porte des habits amples, cette protection supplémentaire évite d’avoir son vêtement coincé dans la courroie.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Couplée à cette courroie, le Multitinker vario est pourvu d’un système Enviolo, une transmission à variation continue. Le principe est simple : une manette est installée sur le guidon pour ajuster la résistance au niveau de la transmission. Un pictogramme sur cette commande indique au cycliste le niveau de résistance choisi. Plus la pente est abrupte, plus la résistance est faible.

C’est un système idéal en ville puisqu’il fonctionne aussi bien à l’arrêt qu’en roulant. C’est un système bien plus précis que des vitesses à cran et qui confère une plus grande flexibilité. Il s’est avéré efficace et très agréable à utiliser pendant notre test. Il est couplé au moteur Bosch Performance Line CX, un moteur au pédalier réputé qui donne d’excellentes sensations de conduite. Avec un couple de 85 Nm, c’est le minimum requis pour un vélo qui pèse plus de 36 kg et destiné à porter de la charge.

Au démarrage, le moteur couplé à la transmission manque légèrement de dynamisme mais une fois lancé, il offre un pédalage naturel et puissant grâce notamment au capteur de couple. Nous n’avons pas pu tester le mode cargo spécialement développé par Bosch permettant d’augmenter la puissance au démarrage et dans les montées : le modèle installé n’étant pas compatible avec ce mode.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Pour notre test, nous avons utilisé quasi exclusivement le mode turbo. C’est le mode que nous avons privilégié, car il permet d’atteindre les 25 km/h sans trop forcer et surtout, de pouvoir gravir les montées.

Des freins qui ne manquent pas de mordant

Un vélo cargo étant plus lourd qu’un vélo à assistance électrique classique, des freins de qualité sont fortement conseillés. Les freins de ce Multitinker sont à disque hydraulique. Ils excellent au quotidien avec un freinage efficace et tout en progressivité. Il s’agit plus précisément de Magura MT4 à l’avant et MT5 à l’arrière.

Il ne manque que l’ABS qui aurait pu être proposé en option par Riese & Müller. C’est un équipement particulièrement intéressant pour ce type de véhicule et qui apporte une sécurité supplémentaire non négligeable.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Une modularité au service du transport

Le Multitinker est un vélo de type cargo. Son objectif premier est donc de transporter des personnes ou des marchandises. Le plateau à l’arrière est spacieux et permet d’accueillir sans aucun problème deux enfants ou un adulte ne dépassant pas les 65 kg.

Notre modèle de test était équipé d’un siège enfant à l’arrière. Au cours de notre essai, non seulement l’enfant était particulièrement bien installé grâce à la longueur du vélo mais surtout, sa présence finissait par être oubliée. Ce Multitinker est très bien conçu, procure une excellente maniabilité et une conduite constante même en ayant une charge à l’arrière du vélo.

Les pneus larges Schwalbe Moto X de seulement 20 pouces favorisent un centre de gravité bas et participent à cette impression de stabilité et de fiabilité du vélo. Ils augmentent également le confort du conducteur et des passagers en absorbant en partie les aspérités de la route.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

De nombreuses options sont possibles et ce Multitinker joue parfaitement son rôle de vélo cargo en proposant des kits passagers avec des banquettes pour les enfants plus grands et des barres de maintien.

Riese & Müller Multitinker vario Une autonomie plus que correcte

Quel que soit le modèle choisi, la batterie dispose d’une capacité de 625 Wh. C’est beaucoup de prime abord mais c’est un vélo qui pèse lourd, destiné à transporter des charges. Le mode d’assistance le plus élevé est celui qui risque d’être le plus utilisé et c’est évidemment celui qui consomme le plus.

Avec une seule charge, nous avons réussi à parcourir environ 45 à 50 km. C’est plus que suffisant pour un usage urbain surtout en utilisant le mode turbo presque tout le temps.

La batterie est amovible et pèse 3,5 kg environ. Elle n’est donc pas aussi lourde que celle du Charger4 GT vario qui pèse 4,4 kg, mais elle reste imposante à transporter.

La batterie se charge en six heures environ. Le système de retrait est simple mais demande un léger coup de main les premières fois. La clé doit être tournée pour libérer en partie la batterie. Il faut ensuite aller chercher un petit bouton en haut de la batterie en dessous du cache pour pouvoir la libérer complètement. Remettre la batterie est, en revanche, très simple. Il suffit de tourner la clé, de poser la batterie et de la pousser jusqu’à entendre un clic signifiant que la batterie a bien été placée sur le cadre. Il faudra de nouveau tourner la clé pour la sécuriser.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Riese & Müller Multitinker vario Prix et disponibilité

Le prix du Riese & Muller Multitinker confirme son positionnement premium : 5749 euros pour le modèle touring, 6259 euros pour le modèle vario qui est celui que nous avons testé, et c’est sans compter les accessoires en option. Avec ceux que la marque nous a prêtés, notre modèle d’essai grimpe à plus de 6700 euros sans compter le siège enfant. C’est une somme extrêmement élevée, avec laquelle vous pourriez vous acheter un VTT électrique tout suspendu.

Mais ce Riese & Müller Multitinker a vocation à remplacer une voiture familiale ou un petit utilitaire et sur ce point, c’est une réussite. Les équipements premium proposés sur ce vélo, la qualité de fabrication et les finitions font un peu mieux passer la pilule. D’autant que la marque est sérieuse et se fixe comme objectif de vendre des vélos solides et durables dans le temps.

La prime à l’achat est un avantage certain pour faire baisser le prix de ce Multitinker. Cependant, avec un prix proche de 6000 euros et même près de 7000 euros pour la version la plus haut de gamme – si on y ajoute tout l’équipement supplémentaire nécessaire au transport des enfants ou des marchandises -, la prime ne changera pas la donne si vous estimez que le prix de ce vélo est bien trop élevé par rapport à votre budget.

Où acheter Le
Riese & Müller Multitinker vario au meilleur prix ?
Note finale du test
8 /10
Le Riese and Müller Multitinker est une valeur sûre. La marque est sérieuse et vendue chez la plupart des vélocistes. La qualité est au rendez-vous et le confort est maximal. C’est un vélo qui rassure et qui garantit à son conducteur et à ses passagers de rendre les trajets au quotidien bien plus agréables qu’avec d’autres vélos qui ne jouissent pas d’un tel niveau d’équipement.

Chaque trajet est un véritable plaisir : il absorbe parfaitement les aspérités de la route pour apporter le maximum de confort. Avec des pneus de seulement 20 pouces, le vélo s’est avéré stable et maniable malgré ses 1 mètre 88 de longueur. Les pneus larges, en plus de contribuer au confort de ce vélo, se sont montrés sécurisants pour le franchissement des rebords et des rames du tramway.

La transmission Enviolo à variation continue couplée à une courroie en carbone sont des équipements haut de gamme et place ce Multitinker dans la catégorie des vélos électriques premium. C’est à la fois plaisant et simple de le conduire, et son moteur Bosch Performance Line CX au pédalier fournit la puissance nécessaire pour alimenter le tout. Sa batterie de 625 Wh, quelle que soit la version choisie assure une autonomie 40 à 50 km en utilisant toute la puissance de l’assistance, ce qui est confortable pour une utilisation urbaine.

Le Multitinker s’est aussi avéré un excellent transporteur, ce qui est sa fonction première et la raison principale de son achat. Tout est bien pensé, à commencer par son long porte-bagages arrière compatible avec la plupart des équipements du marché, sa béquille centrale facilitant le chargement du vélo malgré sa légère instabilité, son large panier avant ou encore la pochette centrale de série que nous avons particulièrement appréciée et qui simplifie grandement le rangement des accessoires du vélo.

Malgré tous les avantages qu’affiche ce Multitinker, le prix restera un frein pour beaucoup d’entre vous. C’est un investissement conséquent qui demande réflexion. La prime à l’achat de ce vélo ne sera pas un argument compte tenu de son faible impact sur le prix final très élevé. Pour la version que nous avons testée et en comptant les accessoires, le prix avoisine les 7000 euros.

Ce Multitinker doit donc être considéré comme une véritable alternative à une voiture familiale qui, elle, est bien plus onéreuse avec un prix d’achat très supérieur et un coût en entretien bien plus élevé. D’autres marques proposent des vélos cargos moins chers, mais avec des équipements moins premium.

Points positifs du Multitinker vario

  • Solide et très bien fini

  • Le combo Enviolo et moteur Bosch

  • Confortable même sur de longs trajets

  • Bonne autonomie

  • Nombreuses options pour le transport

  • Une marque fiable et distribuée partout en France

Points négatifs du Multitinker vario

  • Lourd et encombrant au niveau de la longueur

  • Certaines options auraient pu être incluses de série (Kiox 300, puce RX, etc.)

  • Béquille centrale instable

  • Prix élevé

Les derniers articles