La gamme de stabilisateurs de DJI s’étoffe avec l’Osmo Pocket, une toute petite caméra 4K montée sur un gimball. Toute petite, la DJI Osmo Pocket tient dans la poche, est stabilisée, et filme en 4K à 60 fps.

Si la marque DJI est réputée pour ses drones, on retrouve également dans son catalogue des stabilisateurs comme le Ronin-S pour les appareils photo, ou l’Osmo Mobile pour les smartphones. Et depuis ce mercredi, un petit nouveau s’ajoute à la liste : l’Osmo Pocket.

Le compagnon du vlogueur

La DJI Osmo Pocket est une caméra miniature qui reprend un certain nombre des traits de celle du Mavic Air. Elle embarque un capteur 1/2,3″ de 12 Mégapixels et le même angle de 80° que le petit drone grand public. Du haut de ses 15 cm seulement (manche compris), cette caméra permet de filmer jusqu’à 4K à 24, 25, 30, 50 ou 60 fps, le tout à une seule main et en moins de 3 secondes après l’avoir sortie de son sac ou de sa poche.

Notons qu’en ce qui concerne les codecs, il faut tabler sur du h.264, avec la possible arrivée du h.265 à l’avenir par le biais d’une mise à jour.

Nous avons eu l’occasion de prendre ce bébé d’environ 200 grammes en main le temps de quelques minutes, et il est vrai que la caméra est aussi petite qu’agréable à manipuler et s’inscrit parfaitement dans la tendance du partage de moments forts en vidéo.

Idéale pour les vlogueurs, l’Osmo Pocket n’oublie pas non plus le son avec deux microphones intégrés et des algorithmes de suppression du bruit ambiant. Nous n’avons malheureusement pas pu confronter directement l’appareil à un milieu bruyant pour en vérifier la puissance.

Le logiciel à la hauteur du matériel

Comme à son habitude, DJI a intégré tout un lot de petites fonctionnalités logicielles qui viennent parfaire l’Osmo Pocket, et notamment l’ActiveTrack et le FaceTrack qui vous garantit de toujours garder le sujet de votre vidéo bien centré à l’image. On peut également citer les modes Timelapse, panorama ou encore slow motion.

Bien qu’elle puisse s’utiliser de façon autonome, l’Osmo Pocket propose également un système d’appairage à un smartphone via un connecteur Lightning ou USB-C aimanté fermement à sa poignée. Cela permet entre autres de profiter de l’écran du téléphone pour réaliser de plus belles vidéos.

Son petit écran permet néanmoins de naviguer facilement entre les différents menus et de passer d’une fonction à l’autre ou de contrôler la nacelle de stabilisation d’un simple glissement de doigt.

Toute une galaxie d’accessoires

Mais le plus intéressant est que cette caméra s’accompagne d’un grand nombre d’accessoires allant de l’étui de rangement et de recharge (qui sera quasi indispensable pour des utilisations un peu prolongées et pour bien protéger ce petit bijou) à l’étui étanche en passant par des modules sans-fil pour des transmissions Bluetooth ou WiFi avec d’autres appareils, ou des barres d’extension.

Plus encore, un adaptateur permet de la coupler aux accessoires de GoPro, et ainsi de réutiliser ceux que vous pourriez déjà avoir chez vous !

Notez qu’avec ses 500 mAh, l’Osmo Pocket tient 2 heures en utilisation, mais qu’il lui faut tout de même 1h30 pour une recharge complète. Enfin, l’enregistrement se fait sur une carte MicroSD (jusqu’à 128 Go).

Prix et date de sortie

L’Osmo Pocket est en précommande dès à présent sur le site de DJI au prix de 359 euros. Les ventes seront quant à elles ouvertes à partir du 15 décembre.