Qualcomm annonce une nouvelle plateforme. Elle ne vise pas les smartphones, mais plutôt les casques de réalité virtuelle et augmentée mobiles.

Sur une note allant de « montre connectée » à « smartphone », comment se porte le marché de la réalité virtuelle ? Sans doute plus près du premier que du second. Qualcomm continue en tout cas d’y croire, d’autant que le spécialiste des processeurs mobile a encore des cartes à jouer, pour un marché dont l’avenir réside probablement dans sa mobilité.

Partant d’une étude prédisant 186 millions de casques autonomes (réalité virtuelle et réalité augmentée) en circulation d’ici 2023, Qualcomm annonce une plateforme dédiée sous le nom Snapdragon XR1. AR (pour Augmented Reality), VR (pour Virtual Reality) et MR (pour Mixed Reality) : Qualcomm veut viser chaque marché et a donc crée son propre acronyme, XR pour tous les réunir.

Snapdragon XR1 : la plateforme des casques autonomes

Avec le Snapdragon XR1, Qualcomm vise le marché intermédiaire des appareils mobiles autonomes comme l’Oculus Go ou le Lenovo Mirage Solo, à mi-chemin entre le masque en carton de Google et les casques pour PC haut de gamme de HTC et Oculus.

La marque n’est pas rentrée dans les détails techniques concernant cette nouvelle plateforme. Elle sera basée sur ce que le fabricant fait sur mobile, avec un processeur utilisant des cœurs Kryo, une puce graphique Adreno et tout un tas de processeurs spécialisés.

Ces derniers seront par exemple dédiés à l’analyse d’image en temps réel, le suivi des mouvements avec 6 degrés de liberté, la gestion du son en 3D ou la reconnaissance vocale.

Vive, Pico, Meta, Vuzix et peut-être Google

Plusieurs partenaires ont déjà signé avec Qualcomm pour équiper leurs futurs appareils du Snapdragon XR1 : Vive, Pico, Meta et Vuzix — sans que le fabricant soit avancé publiquement sur une disponibilité des puces.

Le plus connu d’entre eux est sans doute Vive, la filiale de HTC dédié à la réalité virtuelle. Pico et Vuzix sont des start-ups respectivement concentrées sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Enfin, Meta a récemment été au centre des rumeurs. L’entreprise aurait été choisie par Google pour fabriquer le casque de réalité augmentée du géant.