À peine sortie, à peine dans nos mains. Voici la Xiaomi Mi Pad 4, une tablette Android de 8 pouces. C’est une des seules tablettes dévoilées cette année, mais elle est heureusement intéressante à plus d’un titre. En attendant son test, voici nos premières impressions.

Il n’y a rien d’étonnant à ce que Xiaomi soit toujours le premier pour les appareils à bas prix. L’entreprise a fait sa place sur le marché avec des produits qui affichent un excellent rapport qualité-prix. La Xiaomi Mi Pad 4 est une tablette qui succède au Mi Pad 3 avec beaucoup de modifications, et toujours avec des tarifs agressifs.

Pendant longtemps, sur le segment des tablettes de 7 à 8 pouces de diagonale, notre choix se portait sur les Nexus 7 fabriquées par Asus. Ensuite, une autre ardoise de 8 pouces nous avait beaucoup plu : la Nvidia Shield Tablet K1. Malheureusement, ces produits ne sont plus en vente, ils sont désormais bien trop lents et ne seront plus mis à jour. Je cherchais donc une remplaçante vaillante à la Shield Tablet, mon choix s’est porté sur la Xiaomi Mi Pad 4. En attendant un test complet, voici donc mes premières impressions.

Lancer une nouvelle tablette en 2018, c’est un pari plutôt courageux. Les tablettes tactiles ne sont plus à la mode, les gens sont équipés, et les smartphones de grande taille (plus de 6 pouces) ne donnent plus envie d’investir dans des tablettes de 8 pouces. Preuve : Google n’a plus de tablettes dans son catalogue, Apple n’a pas mis à jour son iPad Mini depuis longtemps et les nouvelles tablettes Android se font très rares.

Xiaomi a donc surpris son monde est annonçant une tablette de 8 pouces : la Mi Pad 4. Elle succède à la troisième génération de Mi Pad, que nous n’avions jamais testée.

Des caractéristiques honnêtes

Côté caractéristiques techniques, Xiaomi articule sa machine autour d’une puce Qualcomm de dernière génération, le Snapdragon 660, de l’octa-cœur censé se débrouiller partout. La mémoire vive associée est de 3 ou 4 Go et la capacité de stockage atteint les 64 ou 128 Go. Elle reste extensible via l’ajout d’une carte microSD (jusqu’à 128 Go supplémentaires)

Pour l’écran, la Xiaomi Mi Pad se fend d’une dalle 8 pouces IPS en 1920 x 1200 pixels, soit un peu plus que du Full HD. Notez que les bords de l’écran sont arrondis, et qu’elle adopte un format 16:9 classique.

La connectivité sans fil s’effectue via Wi-Fi a/b/g/n Mimo (double bande, 2,4/5 GHz), Bluetooth 5.0, et un GPS/GLONASS est au menu. Rayon filaire, on trouve un port micro-USB pour le transfert de données et la recharge, ainsi qu’un port casque (3,5 mm).

La Mi Pad 4 dispose également d’une variante qui supporte la 4G LTE, dans ce modèle, le slot nano SIM est disponible à gauche. Étant donné que la tablette n’est prévue, pour le moment, que pour le marché chinois, j’ai évité cette variante pour les soucis de compatibilité que l’on peut rencontrer en Europe.

Notre exemplaire de test a été acheté sur Aliexpress, il s’agit d’une variante chinoise de la tablette. La version globale n’existe pas encore, vous devrez patienter si c’est un frein pour vous. Attention, les versions vendues sur Aliexpress peuvent intégrer les Google Play Services et la langue française, mais je vous conseille d’effectuer une réinstallation complète du système au cas où (pour être sûrs d’éviter les malwares et tout le toutim).

Modèle Xiaomi Mi Pad 4
Version de l'OS Android 8.0 Oreo
Interface constructeur MIUI
Taille d'écran 8 pouces
Définition 1920 x 1200 pixels
Densité de pixels 283 ppp
Technologie IPS LCD
SoC Snapdragon 660
Processeur (CPU) ARM 64 bits
Mémoire vive (RAM) 3 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go, 32 Go
Appareil photo (dorsal) 13 MP
Appareil photo (frontal) 5 MP
Enregistrement vidéo 1080p
Réseaux Wi-Fi 5 (ac)
NFC Non
Batterie 6000 mAh
Dimensions 120.3 x 200.2 x 7.9mm
Poids 342.5 grammes
Couleurs Noir, rose
Prix 229€
Fiche produit

Sobriété et bonne prise en main

La Mi Pad 4 arbore un design sobre, efficace et qui va droit au but. Pas de fioritures, pas d’extravagance : du noir, du noir et un peu de noir, un bloc rectangulaire aux coins arrondis, un dos en revêtement métallique léger et des haut-parleurs sous la tablette. Il existe également une variante blanche aux finitions roses et dorées.

L’appareil est solide, doté d’une finition que serait presque parfaite si sa caméra arrière ne ressortait pas de la coque. Les bords sont arrondis et n’ont donc pas la fâcheuse tendance à cisailler les doigts et les paumes après un bon temps d’usage. Par ailleurs, les boutons physiques On/Off et de contrôle du volume, situés sur la tranche droite (en mode portrait) sont bien placés. L’ardoise se manipule aisément à une main en mode portrait, ce qui est pratique.

On notera que la tablette ne chauffe pas outre mesure. Après une heure de jeu sur Hearthstone, rien à signaler. D’ailleurs, l’interface sous MIUI 9.5 (Android 8.1) est fluide. Version chinoise oblige, elle est livrée sans le Google Play — tutoriel à venir pour installer les Google Play Services — et n’intègre pas la langue française. Il faudra réinstaller la ROM… ou attendre MIUI 10, la prochaine version de l’interface sera disponible en version globale avec plusieurs langues intégrées. Ce n’est qu’une histoire de jours, MIUI 10 est en beta-test depuis le début du mois de juillet.

Elle fait tourner Netflix sans souci, Hearthstone également, mais je n’ai pas pu installer PUBG Mobile depuis le Play Store. Par contre, ce Battle Royale s’installe impeccablement en récupérant directement l’APK. Pour le reste des applications et jeux, rien à signaler, tout fonctionne.


En attendant la mise à jour MIUI 10, MIUI 9.5 est une merveille à utiliser. J’apprécie, entre autres, l’utilisation des gestes pour remplacer les boutons système. Pour revenir à la home, un geste du bas vers le haut de l’écran, même chose pour passer d’une application à une autre. On peut également facilement séparer l’écran en deux pour afficher deux applications à la fois, le tout se fait avec une grande fluidité. Le déverrouillage s’effectue grâce à la caméra frontale, du déverrouillage 2D qui fonctionne bien. On peut agrémenter l’interface des applications Android classiques : le clavier officiel de Google offre l’une des meilleures saisies tactiles du marché et est adapté à la Mi Pad 4.

L’écran IPS LCD est de bonne qualité, avec un contraste moyen et une luminosité maximale correcte. Quant à la lisibilité et la précision d’affichage, une définition comme celle-ci sur un écran de 8 pouces fait forcément la joie de la rétine. Le confort de lecture est indéniable et tout le contenu multimédia en profite. Pour le test, nous ferons passer la tablette derrière la sonde pour mesurer le contraste, la luminosité, le rendu colorimétrique et ainsi de suite. On notera néanmoins que ce n’est pas une réussite en plein soleil, les reflets gâchent un peu l’expérience.

Pour terminer, j’ai pu tester les appareils photo avant et arrière de la tablette. Bref, ce n’est pas pour ça que je recommande leur utilisation. Néanmoins, cela peut être utile pour passer des appels vidéo, envoyer quelques selfies ou scanner des documents.

Une tablette très prometteuse

Il nous reste évidemment à tester sur la longueur cette tablette, en particulier son autonomie et ses performances. Nous attendrons également MIUI 10, la nouvelle interface de Xiaomi est très prometteuse. La Mi Pad 4 semble, aux premiers abords, être un très bon appareil de consultation, une bonne plateforme multimédia et une machine très correcte pour le jeu mobile, le tout avec une autonomie qui semble à première vue solide.

Son seul défaut, finalement, est de ne pas être distribuée officiellement en Europe. Il faut l’importer de Chine, et y installer le Google Play ainsi qu’une ROM en langue française. C’est un compromis à prendre en compte, mais l’installation reste relativement simple. Quant à la version à choisir, 3 ou 4 Go de mémoire RAM ne changeront rien à l’expérience globale, tandis que l’espace de stockage peut être étendu grâce au slot micro SD.

Personnellement, j’ai donc préféré le plus petit modèle que l’on trouve autour de 185 euros. N’hésitez pas à attendre les baisses de prix, il y en a régulièrement.

Où acheter le Xiaomi Mi Pad 4 au meilleur prix ?