À quelques jours de l’ouverture de l’IFA de Berlin, le consortium 8K Association a publié la semaine dernière les spécificités requises pour les téléviseurs 8K. Juste à temps pour le débarquement attendu cette année.

Dans quelques jours, l’IFA de Berlin ouvrira ses portes. Ce devrait être l’occasion pour les constructeurs de téléviseurs de dévoiler une flopée de nouveaux modèles et d’avancées technologiques. Outre le HDR, l’OLED ou les systèmes connectés, la principale tendance attendue cette année est la 8K. Mais encore faut-il que la norme soit définie.

C’est désormais chose faite depuis la semaine dernière. Le consortium 8K Association (8KA) qui regroupe la plupart des acteurs de l’industrie, a en effet publié le 29 août dernier les caractéristiques minimales pour qu’on puisse considérer un téléviseur comme étant compatible 8K. Bien évidemment, la définition est le principal critère et celle-ci a été fixée à 7680 x 4320 pixels. Un peu comme pour la 4K, on ne retrouvera donc pas une longueur de 8000 pixels, mais un peu moins en raison du format 16:9.

Des recommandations pour le HDR, la luminosité ou les codecs

Outre la définition, les téléviseurs certifiés 8K devront également être compatibles HDR comme le recommande le 8KA : « les spécifications incluent des niveaux de performance recommandés pour le HDR et la couleur ». Néanmoins, ces critères sont réservés aux acteurs de l’industrie. Parmi les critères publics, le 8KA annonce que les téléviseurs devront pouvoir afficher 24, 30 ou 60 images par seconde sans interpolation. La luminance doit pouvoir atteindre un pic de 600 nits au minimum, les téléviseurs doivent être compatibles avec le codec HEVC et proposer des prises HDMI 2.1 pour l’interface.

Pour l’heure, seule une poignée de téléviseurs 8K ont déjà été annoncés par les constructeurs, à commencer par Samsung ou Sony avec son KD-85ZG9. Néanmoins, une flopée d’annonces est à prévoir dans les prochains jours à l’occasion de l’IFA de Berlin.

Test du Sony KD-85ZG9 : le téléviseur 8K de tous les excès