Une piste cyclable fluorescente, mais pour quoi faire ?

 

Le Mans Métropole expérimente actuellement un tout nouveau genre de piste cyclable. Sur la route de la Simonière à Allones, une peinture photoluminescente a été appliquée au sol pour améliorer la visibilité et la sécurité des cyclistes.

Source : Le Mans Métropole

Depuis quelques années déjà, les pistes cyclables fluorescentes trottent dans la tête de certains élus. Elles ont déjà été expérimentées à plusieurs reprises, comme à Montpellier en 2022 ou à Pessac en 2018, sans pour autant se généraliser sur tout le territoire français. La Pologne ou encore les Pays-Bas ont aussi fait quelques essais.

Cette idée somme toute singulière a, semble-t-il, séduit une nouvelle agglomération, qui pourrait l’appliquer plus largement dans un avenir proche. Il s’agit de Le Mans Métropole, qui expérimente actuellement sa toute première piste cyclable fluorescente sur la route de la Simonière à Allones.

Rassurer les cyclistes

La portion en question n’a pas été choisie au hasard. Sur Twitter, Le Mans Métropole précise que « les sections cyclables non éclairées » sont les principales cibles de cet essai. L’idée étant de redonner de la visibilité aux cyclistes dans des zones plongées dans l’obscurité une fois le soleil tombé.

piste cyclable fluorescente
Source : Le Mans Métropole

Par extension, ce petit tour de passe-passe permis grâce à de la peinture photoluminescente vise à renforcer la sécurité des cyclistes, qu’ils roulent en vélo musculaire ou en vélo électrique. C’est une idée tout particulièrement intéressante en campagne, où de nombreuses routes ne sont pas artificiellement éclairées.

Dans le cas d’une piste fluorescente, toute la signalétique ressort visuellement sur votre chemin. Cela permet de bien rester sur votre voie — si la piste est à double sens —, mais aussi d’anticiper certaines situations. Bref, faire en sorte que vous vous sentiez plus à l’aise la nuit à vélo.

Très utile en zone rurale

Ce procédé n’a probablement pas d’utilité en ville, où les rues sont majoritairement illuminées par des lampadaires et autres éclairages. Il a en revanche du sens partout ailleurs, d’autant plus en zone rurale où l’absence de luminaire peut freiner certains utilisateurs à se déplacer en biclou, faute de routes sécurisées.

On le sait, la sécurité des cyclistes est un point essentiel pour démocratiser toujours plus l’usage du vélo. C’est pourquoi Le Mans Métropole pourrait déployer cette peinture « sur d’autres zones » à l’avenir. Et peut-être inspirer d’autres communes ? L’avenir nous le dira.


Pour ne rater aucun bon plan, rejoignez notre nouveau channel WhatsApp Frandroid Bons Plans, garanti sans spam !