Grande autonomie et recharge ultra-rapide, cette voiture électrique va faire du mal à la Tesla Model Y

 

Le constructeur chinois IM Motors a récemment officialisé sa voiture électrique LS6, un SUV électrique qui devrait rivaliser avec la Tesla Model Y. Outre sa conduite autonome, ce dernier propose également une recharge ultra-rapide en seulement 18 minutes ainsi qu'une très grande autonomie. Tout cela grâce à une batterie énorme.

Si vous lisez souvent nos lignes, vous connaissez sans doute BYD, Nio, Xpeng ou encore MG. Et pour cause, ces marques chinoises se font peu à peu une place sur le marché européen, au grand dam de Bruxelles qui entend lutter contre cette invasion. Mais avez-vous déjà entendu parler d’IM Motors. Ce jeune constructeur, fondé en 2020 commence lui aussi à prendre de l’importance, même s’il n’est pas encore vendu chez nous.

Tueur de Tesla

Née d’une co-entreprise entre le géant chinois SAIC, qui possède notamment MG et qui prépare l’implantation d’une usine en Europe, la marque a récemment levé le voile sur son second modèle, un SUV portant le nom de LS7 et rivalisant avec le Model X. Ce dernier étoffe le catalogue aux côtés de la berline L7, qui chasse sur les terres de la Tesla Model S. Mais la firme américaine va devoir composer avec un autre concurrent.

Il s’agit du LS6, un second SUV qui a officiellement été révélé il y a quelques jours par le constructeur, et dont les informations ont été relayés par le site chinois Car News China. L’occasion notamment de découvrir le design de ce nouvel arrivant, qui adopte une carrosserie coupé très à la mode depuis quelques années. Ce dernier affiche des dimensions généreuses, avec une longueur de 4,90 mètres pour 1,99 mètre de large et 1,67 mètre de haut.

Rival direct de la Nio ES6, entre autres, cette IM LS6 est légèrement plus grande et devrait également être plus spacieuse, avec son empattement de 2,95 mètres. Celui de son concurrent mesure 2,92 mètres. Pour le moment, le constructeur n’a pas encore publié de photos du poste de conduite, mais une image prise par un photographe-espion nous montre à quoi il ressemble. Il se rapproche de celui de la LS7 avec son immense dalle numérique.

Celle-ci nous rappelle celle du SUV dévoilé par la marque italienne Aehra, mais ne dévoile pour le moment pas ses dimensions. On note également la présence d’un volant semblable au Yoke proposé sur les Tesla Model S et Model X. Il est égaement précisé que le conducteur peut profiter d’un chargeur à induction pour son smartphone, tandis que l’on ne sait pas si le système multimédia est compatible avec Apple CarPlay et Android Auto.

Une charge ultra-rapide

Ce nouvel arrivant dans le catalogue se décline en deux versions, avec dans tous les cas une transmission intégrale. La variante la moins performante est dotée d’un moteur de 170 kW (231 ch) à l’avant et 304 kW (413 ch) à l’arrière, tandis que la déclinaison coiffant la gamme affiche respectivement 200 et 379 kw, soit 271 et 515 chevaux. À titre de comparaison, la Model Y culmine à 357 kW, soit 485 chevaux.

Mais là où le SUV chinois fait fort, c’est surtout dans le domaine de la recharge. Jusqu’alors, le constructeur n’avait pas dévoilé d’informations à ce sujet, mais le site It Home s’en charge désormais. Ce dernier nous explique la nouvelle IM LS7 peut encaisser une puissance allant jusqu’à 396 kW pour recharger son immense batterie de 100 kWh. C’est bien plus que les 350 kW de la Lucid Air, l’une des voitures électriques qui se recharge le plus rapidement actuellement comme nous l’avions expliqué dans notre essai.

Doté d’une architecture 800 volts, le nouveau modèle de la marque chinoise peut être rechargé de 10 à 80 % en seulement 18 minutes (contre 25 minutes sur la Tesla Model S et sa batterie de 95 kWh) et 10 à 50 % en seulement 8 minutes. À titre de comparaison, la Kia EV9 avec sa batterie de 99,8 kWh nécessite 25 minutes sur l’exercice du 10 à 80 %. La Xpeng G9 réclame une vingtaine de minutes sur ce même exercice, selon le média norvégien NAF. Ce qui fait de la LS6 la voiture dotée de la recharge la plus rapide actuellement.

Une durée qui permet de récupérer jusqu’à 547 kilomètres d’autonomie selon le cycle chinois CLTC. Ce qui correspond à environ 465 kilomètres WLTP. Il faudrait seulement cinq minutes pour récupérer 200 kilomètres et 15 minutes pour atteindre les 500 km. L’autonomie maximale serait de 706 kilomètres, soit 600 selon le cycle européen WLTP. On imagine donc que la consommation de la voiture n’est pas très optimisée.

Si cette LS7 ne devrait pas arriver tout de suite en Europe, il se pourrait qu’elle partage ses caractéristiques avec les futures voitures électrique d’Audi. En effet, le constructeur s’est associé au groupe chinois SAIC pour concevoir de prochains modèles. Pour l’heure, on ne connaît pas la date de sortie du SUV, qui se dote également de la conduite autonome, sans doute de niveau 3 comme en témoigne son capteur LiDAR.

 


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.