Boeing aura également son offre internet par satellites, avec des débits plus élevés que Starlink

 

Boeing prévoit de placer 147 satellites Internet en orbite. L'entreprise américaine souhaite offrir des débits plus élevés que ses concurrents grâce à la bande V.

Boeing aura également son offre internet par satellites, avec des débits plus élevés que Starlink

C’est chose faite, Boeing aura son propre réseau Internet par satellite. Le projet a été approuvé par la FCC (Federal Communications Commission) le 3 novembre 2021. Il va rejoindre Starlink et Oneweb.

Boeing souhaite placer 147 satellites. 132 seront sur une orbite basse de 1 056 kilomètres au-dessus du niveau de la mer, tandis que 15 autres satellites doivent être placés en orbite non géostationnaire à une altitude comprise entre 27 355 et 44 221 kilomètres. Dans un premier temps, Boeing veut proposer son espace Internet à des clients privés ainsi qu’à des autorités et entreprises des États-Unis, de Porto Rico et des îles Vierges américaines. Mais l’objectif final de Boeing est de proposer une offre dans le monde entier.

La gamme de fréquences de la bande V pour des débits plus élevés

L’entreprise américaine souhaite également offrir des débits plus élevés que ses concurrents. Pour atteindre cet objectif, les satellites Internet de Boeing doivent émettre dans la gamme de fréquences de la bande V. C’est plus élevé que les bandes Ku utilisées par SpaceX, la bande V est une bande de fréquences du spectre électromagnétique allant de 40 à 75 GHz.

La montée en fréquence présente un certain nombre d’avantages déterminants. Tout d’abord elle s’accompagne de bandes passantes de plus en plus larges, si 5 GHz sont disponibles en bande Ka, 10 GHz sont disponibles en bande Q/V et en bande W. Ensuite, les dimensions et les masses des composants à embarquer sont réduites, ce qui réduit les coûts de mise en orbite.

Cette montée en fréquence se traduit également par des limitations. Tout d’abord, le matériel est moins bon marché, ce qui peut induire des frais plus élevés pour les utilisateurs. Ensuite, il y a une forte probabilité de problèmes d’interférence. De plus, plus on monte en fréquence, plus les pertes liées à la propagation à travers l’atmosphère augmentent.

Les risques de collisions en orbite basse

Elon Musk a été très critique sur la stratégie de Boeing. Selon lui, les nouveaux satellites Internet de Boeing augmenteraient le risque de collisions en orbite basse. Cependant, les satellites de SpaceX, Oneweb et bientôt ceux d’Amazon orbitent autour de la terre à une altitude d’environ 550 kilomètres. C’est à peu près la même zone que le télescope spatial Hubble. À titre de comparaison, la Station spatiale internationale (ISS) orbite autour de la Terre à une altitude d’environ 400 kilomètres. Les satellites de Boeing seront donc bien plus loin que leurs concurrents.

Boeing a prévu de construire sa constellation de satellites en 9 ans. Rendez-vous donc quelques années.

Le rêve de pouvoir accéder à Internet, où que vous soyez, pourrait devenir une réalité plus tôt que vous ne le pensez. L’offre internet par satellite Starlink est disponible en France. Mais comment fonctionne cet…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles

  • Essai du MG Marvel R : aller au-delà des apparences
    8 /10

    MG

    Essai du MG Marvel R : aller au-delà des apparences

    02 décembre 202102/12/2021 • 19:32

  • #FrandroidOffreMoi un Xiaomi Poco X3 Pro

    Xiaomi

    #FrandroidOffreMoi un Xiaomi Poco X3 Pro

    02 décembre 202102/12/2021 • 18:07

  • Avis PureVPN : l’outsider par défaut

    VPN

    Avis PureVPN : l’outsider par défaut

    02 décembre 202102/12/2021 • 17:27