Introduction

Nous avons eu l’opportunité de tester la montre Amazfit Bip : conçue par Huami, la division wearable de Xiaomi. C’est une montre qui reprend le look de l’Apple Watch avec de très nombreuses fonctions, mais à un prix relativement bas. On la retrouve en effet à moins de 70 euros. Cette montre à la fois compatible avec iOS et Android pourrait être la digne successeur des montres de Pebble.

Qui est Huami ?

Xiaomi a décidé d’investir massivement dans de nombreuses startups et entreprises… dont Huami. Huami est plus ou moins la division wearable de Xiaomi. Celle-ci a conçu et fabriqué de nombreux produits pour Xiaomi, sous une étiquette légèrement différente, le Mi Band, le Mi Band 2, le Mi Band 3 ou encore l’Amazfit Pace. Nous avons d’ailleurs eu l’opportunité de visiter les locaux de Huami à Schenzhen en Chine : l’entreprise chinoise a pour objectif d’être leader dans le secteur des montres et bracelets connectés, quitte à faire tomber les cadors du milieu comme l’Américain Fitbit.

Cette fois-ci, nous avons testé la montre Xiaomi Huami Amazfit Bip (également connue sous le nom de Bip Lite et Watch Youth Version), une montre vendue à moins de 70 euros officiellement en Europe.

Prise en main de l’Amazfit Bip

Première chose qui frappe sur cette montre connectée : avec sa forme rectangulaire, elle ressemble à une Apple Watch. C’est sûrement fait exprès et ça fait son petit effet. J’ai souvent des amis ou même des inconnus qui m’ont demandé si c’était une Apple Watch. Perdu, mais c’est vrai que lorsque l’écran est en veille active… on peut les confondre facilement, elles ont les mêmes dimensions.

En parlant de cet écran, il est doté d’un affichage permanent qui est facile à lire dès qu’il y a une lumière suffisante. Cela permet également à la montre de fonctionner pendant des semaines sans charge. D’ailleurs, je reviendrai sur ce point dans la partie Performances. Évidemment, un rétro-éclairage se déclenche lorsque vous relevez la montre ou que vous appuyez sur le bouton latéral (à droite).

La montre est résistante à l’eau (IP68), ce qui est adapté à la douche et théoriquement aux baignades. Cette Amazfip est compatible à la fois avec Android et iOS, elle ne dépend donc ni de l’un ni de l’autre et elle est équipée d’un OS léger maison.

Voici ses principales caractéristiques :

  • Écran : diagonale de 1,28 pouce, e-ink transflectif (comme la Sony SmartWatch 3) recouvert d’un revêtement Gorilla Glass et d’une définition de 176 x 176 pixels (194 PPI)
  • Résistance à l’eau : IP68 (résiste à l’eau jusqu’à 1 mètre de profondeur)
  • Capteurs : fréquence cardiaque par photopléthysmographie (PPG), accéléromètre sur trois axes, positionnement GPS / GLONASS, suivi du sommeil (avec accéléromètre), capteur magnétique, baromètre, vibration haptique
  • Batterie : 190 mAh (lithium-polymère), Huami annonce une autonomie de 45 jours en veille, de 30 jours en utilisation standard
  • SoC (qu’est-ce qu’un SoC ?) : probablement du MediaTek MT2523
  • Méthode de charge : système POGO à broches exclusif
  • Type de bracelet : 20 mm remplaçable (compatibles avec la plupart des montres), celui livré avec la montre est en silicone
  • Poids : 31 grammes, avec boitier en polycarbonate (du plastique)

Performances

Parmi les fonctions de l’Amazfit Bip, on retrouve l’ensemble des fonctions du Mi Band 3. La montre Bip a néanmoins quelques atouts de son côté. Elle bénéficie d’un grand écran par rapport au bracelet, et elle intègre un capteur cardiaque par photopléthysmographie (PPG). Enfin, elle a également une plus grande autonomie.

Concernant l’écran, les messages sont clairs, relativement petits, mais totalement lisibles. Une autre bonne idée est que les notifications sont gérées par application, de sorte que vous pouvez lire le contenu des notifications Twitter, WhatsApp et WeChat. Par contre cela ne fonctionne pas avec Instagram. Et… vous ne pouvez pas répondre directement depuis la montre ce qui la différencie des montres Wear OS.

Comme je l’expliquais dans la partie ci-dessus, l’écran possède un mode veille qui permet de le garder constamment actif, mais avec le rétro-éclairage éteint. La technologie d’affichage transflectif est identique à l’affichage LCD (à cristaux liquides)… à un avantage près : cette technologie permet de rendre l’écran lisible en plein jour, car elle ne nécessite pas nécessairement de rétro-éclairage. L’inconvénient est le contraste de l’écran : les noirs ne sont pas aussi noirs que sur un écran IPS LCD et évidemment OLED, on distingue donc nettement les bordures d’écran et ce n’est pas très esthétique.

Le Bip a des cadrans de montre interchangeables via l’application Mi Fit sur Android et iOS. Environ 8, mais ces cadrans consommeront davantage d’énergie. Ces cadrans peuvent afficher l’heure, la date, la météo, les statistiques sportives et ainsi de suite.

Si vous utilisez un iPhone, sachez que Mi Fit se synchronise avec Apple Health, ce que Fitbit ne fait toujours pas. Malheureusement, il me semble que Google Fit n’est pas intégré, pas de synchronisation automatique des données avec un smartphone Android. Il faudra passer par l’app Mi Fit. C’est étrange, car l’Amazfit Pace Sport se synchronise avec Google Fit.

Xiaomi est réputée pour ses smartphones de grande qualité à prix cassé, mais parmi les produits les plus populaires de la firme chinoise, on...

3 raisons de télécharger cette application

  • Synchronisez votre bracelet et votre balance Xiaomi à votre smartphone
  • Suivez vos pas et toutes vos activités sportives
  • Evaluez la qualité de votre sommeil

Le capteur de photopléthysmographie (PPG) que l’on retrouve sur la Bip permet de récupérer la fréquence cardiaque en utilisant la lumière. Il émet une longueur d’onde verte projetée sur votre peau, les photons rebondissent ensuite vers le capteur. C’est exactement ce que Numerama expliquait dans cet article. Ce bracelet lit donc le flux sanguin et calcule une fréquence cardiaque moyenne. La méthode n’est pas parfaite, et c’est celle que l’on retrouve majoritairement sur les bracelets et montres connectés. À l’avenir, les bracelets seront équipés de capteurs d’électrocardiographie (ECG), comme la dernière Apple Watch Series 4 et comme la puce sur laquelle travaille Huami. En attendant, il faut prendre les valeurs relevées avec des pincettes, car les résultats dépendent de nombreux éléments dont les conditions d’éclairage et le serrage du bracelet.

Une des meilleures caractéristiques de la montre Bip est son GPS intégré. Le GPS intégré ne nécessite pas de smartphone couplé pour suivre votre position. La précision est comparable à la puce GPS d’un smartphone. Une fois le mode course lancé, il faut attendre environ 20 secondes pour atteindre les satellites GPS et GLONASS.

Comme de nombreux bracelets et montres connectés, l’Amazfit Bip analyse votre sommeil. Ce n’est pas sorcier : pendant le sommeil profond et le sommeil paradoxal, votre corps cesse de bouger. Pendant le sommeil léger, vous bougez légèrement. Avec son accéléromètre, la montre détecte ces légers changements. La Bip aurait pu fournir des données plus précises grâce au capteur cardiaque puisque la fréquence cardiaque augmente pendant le sommeil paradoxal… malheureusement la Bip n’utilise pas le capteur cardiaque pendant que vous dormez.

Enfin, évoquons l’autonomie : elle est impressionnante. Pas moins de 30 jours… on en vient à perdre son socle de charge. C’est une autonomie impressionnante, les Apple Watch et les montres Wear OS dépassent rarement 2 à 3 jours d’autonomie. Les usages entre ces montres sont très différents, mais l’Amazfit Bip permet de profiter de fonctions basiques.

Utiliser l’Amazfit Bip en français

L’interface de la Bip est par défaut en anglais et en chinois, mais il est possible d’installer un firmware alternatif. Il vous suffit d’utiliser ce tutoriel (identique à la Mi Band 3). Heureusement, l’Amazfit Bip bénéficie d’une communauté importante, mais il serait pertinent que Huami intègre par défaut le français. La marque s’est officiellement lancée en Europe… et le Mi Band 3 intègre désormais la langue française.

Certains caractères s’affichent mal comme les accents

Comme vous pouvez le voir, les accents s’affichent mal dans les notifications, c’est un bête problème d’encodage des caractères mal géré par l’OS. Vivement une mise à jour pour rendre l’Amazfit Bip complètement compatible avec la langue française.

Prix et disponibilité

La Huami Amazfit Bip est vendue officiellement en Europe, vous pouvez la commander pour 70 euros sur Amazon.

Vous pouvez également consulter notre guide dédié aux montres connectées.

Note finale du test 8/10
La Xiaomi Huami Amazfit Bip est en fait une bonne petite montre connectée. Elle reprend ce qui a fait le succès de la Pebble : une excellente autonomie, des fonctions utiles, une compatibilité à la fois avec Android et OS, et elle est beaucoup moins onéreuse qu'une Apple Watch ou une montre Wear OS.

Par contre, son design n'est pas très recherché, et ses fonctionnalités ne sont pas très évoluées. Pas d'applications tierces...  le fait est que ceux qui recherchent une montre connectée simple ne veulent pas vraiment une Apple Watch ni une Wear OS. Dans ce cas-là, l'Amazfit Bip vous comblera. Enfin, son interface n'est pas nativement en français et elle a des difficultés pour afficher certains caractères.
  • Points positifs
    • Excellente autonomie
    • GPS et capteur de pouls
    • Compatible iOS et Android
  • Points négatifs
    • Pas d'écosystème d'applications
    • Pas encore de langue française
    • Problème d'affichage du texte (encodage)